17 juillet 2012

Réécoutons les classiques du Rock : "David Bowie" (1967), le premier album de Bowie chez Deram, réédité en 2010

Voici un album que, comme de très nombreux fans de Ziggy, Aladdin, Thin White Duke, etc., j'avais largement méprisé quand je l'avais découvert au milieu des années 70 : pas assez rock, avec son orchestration très "variétés internationales", trop souvent ridicule avec ses petites histoires tellement anglaises de freaks désaxés, frustrés (a posteriori, il y a du Tim Burton dans cette galerie bizarroïde, mais un Tim Burton rose pastel plutôt que noir d'encore...), parfaitement "anecdotique" quand on l'écoutait dans la perspective de la... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

16 juillet 2012

"Damages - Saison 4" : qu'est-il arrivé à "Damages" ?

Alors qu'on croyait cette série véritablement différente à l'abri des baisses de régime, basée qu'elle est sur des scénarios cohérents et près de l'actualité, voici que la quatrième saison vient mettre à bas notre optimisme, et pire notre confiance en l'avenir : c'est bien simple, ici, rien ne fonctionne ! Le sujet (l'utilisation - partiellement illégale - d'entreprises privées pour poursuivre les guerres que l'armée américaine ne souhaite plus mener) est terriblement mal traité, au point de nous laisser rapidement complètement... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 12:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
14 juillet 2012

"I Am A hero 1" de Kango Hanazawa : comment renouveler le thème des morts-vivants ?

"Comment renouveler l'éternel thème de l'invasion des morts-vivants, par rapport aux "standards" incontournables établis par George Romero ?", c'est la question qui, clairement, parcours le travail de Hanazawa dans ce premier tome de "I am a hero" - a priori clin d'oeil au chef d'oeuvre de Richard Matheson, qui justement proposait un point de vue alternatif quant aux récits "classiques" de contamination et d'affrontement. Le choix - intéressant, même s'il n'a rien conceptuellement de révolutionnaire - est ici d'inscrire le récit... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 14:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
13 juillet 2012

We Are Augustines à la Sala El Sol (Madrid) le Jeudi 12 Juillet

Nous sommes en train d’attendre Calle de los Jardines l’ouverture des portes de la Sala El Sol – prévue vers 22 h 30 – quand nous voyons sortir de la salle un Bill McCarthy passablement agité, visiblement anxieux, qui se met à arpenter de haut en bas la petite rue sombre : le jeune homme me paraît aussi tourmenté que le premier album de We Are Augustines, « Rise Ye Sunken Ships », dédié à son frère James récemment décédé, le laissait pressentir. Curieusement, c’est un Bill McCarthy bien différent qui monte sur la scène... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 22:49 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
11 juillet 2012

A la recherche du restaurant indien parfait : L' "Annapurna", une déception...

Déception pour nous que ce premier dîner à "l'Annapurna", l'un des restaurants indiens les plus réputés de Madrid. Alors que notre référence madrilène reste le "Tandoori Station", nous attendions beaucoup de ce "gastro" dont on nous avait dit beaucoup de bien. De fait, quand on arrive, l'atmosphère assez sophistiquée, le décor chaleureux, le service attentionné et professionnel s'accordent tout-à-fait avec le positionnement plus haut de gamme de "l'Annapurna". La carte est intrigante parce qu'elle est moins conventionnelle que celle... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
10 juillet 2012

"Murena - Chapitre Quatrième : Ceux Qui Vont Mourir..." : suranné...

Puisque je suis apparemment l'un des rares lecteurs de la série historique "Murena" à ne pas adhérer du tout à ses principes (travail historique fouillé, ici validé par une introduction "respectable" d'un spécialiste "sérieux" de l'Antiquité romaine, dessin classique estampillé BD franco-belge éternelle...), il vaut sans doute mieux que j'arrête ma lecture à la fin de ce premier cycle avec ce "Ceux qui vont mourir..." plutôt plus réussi que ses laborieux prédécesseurs. L'accélération de l'intrigue politique après une ellipse... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

09 juillet 2012

Séance de rattrapage : "La Taupe" de Tomas Alfredson

Adapter au cinéma et en deux heures de film l'inadaptable "Taupe" de Le Carré doit être l'un des paris les plus impossibles qui soit, et il n'y a au final aucune surprise à ce que le lecteur nostalgique sorte du film de Tomas Alfredson un tantinet frustré par la (relative) simplification des péripéties complexes du livre. Il vaut mieux se concentrer sur la mise en scène, absolument remarquable de précision, de subtilité, de rythme pourrait-on dire si l'on accepte - c'est mon cas - la lenteur comme l'un des rythmes les plus judicieux... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
08 juillet 2012

"Happy ! - Volume 11 : Fight IT Out !!" : de belles pistes pour la suite...

Alors que le 10ème tome de "Happy !" montrait un Urasawa faisant un peu de surplace - divertissant, mais un tantinet inquiétant - le 11ème nous offre de belles pistes quant à la poursuite de la saga : 1) reléguer les matches de Umino (pour la plupart perdus...) hors champs, ce qui est somme toute cohérent avec le principe de l'apprentissage long et douloureux auquel elle est soumise, mais permet surtout, on l'imagine, à Urasawa de réserver sa mise en scène et sa narration brillantes à ce que l'on pressent être un futur "grand"... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
07 juillet 2012

"Moonrise Kingdom", une franche réussite de Wes Anderson !

Le petit système autiste de Wes Anderson tourne certainement un peu trop parfaitement dans chacun de ses films, qui répètent ad lib les mêmes inquiétudes, les mêmes déchirures - la famille, dysfonctionnelle et recomposée, encore et encore - et les formulent systématiquement de la même manière, "miniaturisée" et obsessivement bouclée : avec une précision formaliste qui désamorce tout naturel, pour créer un petit théâtre précieux du monde auquel le spectateur doit adhérer s'il ne veut pas s'ennuyer à mourir devant tant... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
06 juillet 2012

"Ô Dingos, Ô Châteaux !" de Tardi et Manchette : du plaisir et une question...

Oublions un instant le plaisir intense qu'on ressent à la lecture de "O dingos, O châteaux", résultat de la combinaison parfaite entre les scénarios destroy de Manchette (personnages hallucinés agissant de manière irrationnelle et largement auto-destructrice, engrenages fictionnels qui déraillent et où le pire est la seule chose qui soit certaine...) et le graphisme noir, quasi sadique dans sa précision rondelette de Tardi... Et posons-nous la question qui nous tarabuste depuis longtemps à chaque nouveau Tardi : n'est-on pas désormais... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,