31 mars 2012

"Live Music" des Strange Boys : atroce...

Le punk rock, s'il a libéré a la fin des années 70 la créativité musicale des générations à venir, a eu une conséquence néfaste : contrairement à ce que nous avions tous voulu croire à l'époque, il n'est malheureusement pas donné à tout le monde d'être musicien ! Cet atroce "Live Music" en est la plus triste démonstration : quand un groupe de garage rock - genre des plus respectables, voire passionnants - décide d'aller chatouiller Dylan, Neil Young, ou même Tom Petty sur leur territoire, il vaudrait quand même mieux que le chanteur... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 10:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

29 mars 2012

"The Something Rain" de Tindersticks

De Tindersticks revenu aux affaires, on ne saurait attendre les frissons et les tensions de leurs débuts si inspirés : il faut donc entrer dans "The Something Rain" sans idée préconçue, accepter que Stuart Staples and Co. ont préféré depuis longtemps le confort d'une mélancolie légère, vaguement grisâtre et ennuyeuse oserait-on ajouter, et envisage désormais la musique de Tindersticks comme la bande originale de nos vies doucement vieillissantes. Si l'on démarre avec "Chocolate" par une évocation (faussement) apaisée du Velvet (il... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 10:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
28 mars 2012

Films polémiques : "Snatch" de Guy Richie (2000)

Que reste-t-il de "Snatch" en 2012 alors que l'étoile de Guy Ritchie s'est définitivement éteinte au fil d'une filmographie qui a oscillé entre la catastrophe industrielle et la simple absence de talent ? Le merveilleux Jason Statham est devenu le roi du film de "bourrins"; Brad Pitt est resté au top mais nous a rarement fait rire depuis comme avec ce rôle de gitan incompréhensible ; De Toro, inénarrable en juif atteint par le virus du jeu, a grillé toutes ses cartouches, etc. etc. Le "style Snatch" (une manière qu'a Ritchie de... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
27 mars 2012

John Cale à la Joy Eslava (Madrid) le dimanche 25 mars

« Ce n'est pas tous les jours qu'on peut voir sur scène une légende vivante comme John Cale : l'homme sans qui le Velvet n'aurait pas été le Velvet, l'auteur de plusieurs disques essentiels ("Paris 1919", "Fear", "Slow Dazzle"), le producteur du premier album des Stooges et du premier album de Patti Smith, soit deux jalons essentiels de l’histoire de la musique, le cinglé qui décapitait des poulets sur scène dans ses pires années (encore une légende urbaine ? Non, mais le poulet était déjà mort !!!), le compositeur "sérieux"... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
26 mars 2012

Séance (tardive) de rattrapage : "Thirst" de Park Chan-Wook

"Thirst" est un drôle d'objet, qui, bien loin de la maîtrise que Park Chan Wook a naguère affiché dans sa "trilogie de la vengeance", oscille dangereusement entre pur désastre artistique et moments de grâce, certes ténus, mais marquants. La maladresse d'un scénario qui multiplie vainement les sujets (la maladie, la foi, la sainteté, l'amour fou, et même - c'est paradoxalement le plus intéressant - la déception inhérente au couple) est la principale cause du malaise - involontaire - dans lequel baigne le film. La mise en... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
25 mars 2012

A la recherche du restaurant indien parfait : le Tandoori Station... pour bien manger indien à Madrid

Quand on a eu comme moi la chance de déguster la meilleure gastronomie indienne de Londres, se risquer à "manger indien" en France ou en Espagne demande sérieuse réflexion. Et quand on se laisse tenter, la déception est tout simplement systématique, même aux tables les plus renommées localement. Dans ce contexte, je dois dire que mon expérience au Tandoori Station a été tout-a-fait acceptable : d'ailleurs j'ai été frappé par le nombre de britanniques dans la salle, ce qui est indiscutablement un excellent signe ! Situé dans un... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

24 mars 2012

Tindersticks au Teatro Lara (Madrid) le mercredi 21 mars

« Le théâtre Lara, c'est sympa et plutôt "facile" par rapport à votre salle de concerts habituelle : un petit écrin précieux et désuet comme nombre de théâtres baroques européens, une bonne acoustique, et des sièges numérotés et confortables, trop peut-être si la musique invite à piquer un roupillon... C'est l'endroit parfait pour un concert de Tindersticks "formule actuelle" - qui n'a plus grand chose à voir avec le groupe à la sombre incandescence des années 90 : Tindersticks joue désormais une musique apaisée, doucement... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
23 mars 2012

"Intouchables" de Toledano / Nakkache: les raisons d'un succès...

Les raisons d'un succès (... monstrueux) ? "Intouchables" décline impeccablement les règles - américaines, mais qu'importe ? - d'une "feelgood comedy", avec le bon timing, le scénario consensuel et les ruptures de ton nécessaires à éviter la routine et le déjà vu, tout cela avec un "professionalisme de la profession" qui fait honneur à l'équipe toute entière qui est derrière le film (scénaristes, acteurs, réalisateurs, etc. tout le monde est au top !)... mais qui pourra révulser les spectateurs épris d'un cinéma de liberté, c'est... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:25 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
22 mars 2012

"Life" de Keith Richards : à peu prés indispensable...

Je n'avais pas envie de lire "Life" tant j'avais été impressionné par la "biographie définitive" des Stones écrite par François Bon. Et puis, Keith Richards étant l'icone suprême d'un certaine posture rock, il était difficile de ne pas se laisser tenter. Surprise, "Life" est presque un bon livre, en dépit d'une logique absence de style quelque fois accablante (Keith + un nègre, ça ne donne pas tout-à-fait un bon écrivain) : la première partie, depuis les années d'enfance - très justes, très touchantes -, jusqu'à l'atteinte des sommets... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
21 mars 2012

"Faute de Preuves" : en dépit de tout, l'un des Coben les plus passionnants...

"Faute de preuves" est l'un des meilleurs Coben à date, et ce, en dépit d'une écriture de plus en plus bâclée : si Coben a toujours mal écrit, on atteint désormais les sommets en matière de nullité (bon, je lis ses livres en français, la traduction y est peut-être pour quelque chose). Ce qui séduit pourtant dans le livre, c'est l'empilage parfaitement exécuté de trois intrigues qui se superposent pour créer cet improbable thriller à la fois complexe et pourtant logique. Mais ce qui passionne vraiment, c'est la peinture - sans doute... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,