11 novembre 2012

"Homeland - Saison 1" : encore une nouvelle série légèrement surestimée ?

Alors que nous vivons chaque année plus clairement une douloureuse redescente dans la qualité des séries TV américaines après le feu d'artifice des 90's et des 00's, la tendance à la surévaluation des quelques programmes qui continuent à trancher par rapport à la moyenne est malheureusement inévitable. Alors, "Homeland", meilleure que "Breaking Bad" ? "Homeland", digne successeur de "24" ? Le moins que l'on puisse dire, c'est que cela se discute, en particulier quand on tient compte de manière objective du manque de rythme des... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 12:37 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

08 novembre 2012

"11/22/63" de Stephen King : trop long, trop long...

J'avais hâte de voir le traitement que Stephen King pouvait appliquer aux classiques dilemmes du voyage temporel, s'ils pouvaient amener une perspective nouvelle à l'éternel antagonisme fictionnel entre "une réalité unique qui se boucle sur elle-même" ou "une infinité de réalités possibles que le retour dans le temps peut affecter" (phénomène amplifié par la théorie - relativement récente - du chaos et de l'effet papillon...). Et sur ce point, force est d'avouer que King innove avec son concept de résistance du passé, d'harmoniques,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 22:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
05 novembre 2012

Séance de rattrapage : "L'âge de glace 4 - la dérive des continents" de Steve Martino et Mike Thurmeier

Cela fait un petit moment que la franchise "l'Age de Glace" a perdu la merveilleuse fraîcheur de son premier épisode, et les précédentes aventures de notre famille "reconstituée" (un mamouth + un paresseux + un tigre) nous avaient laissés pour le moins sceptiques. Heureusement, ce quatrième volet, très plaisant, bien rythmé, et régulièrement très drôle, redresse un peu la barre, malgré un scénario encore plus incohérent qu'à l'habitude. Conçu pour la 3D, "la Dérive des Continents" propose une abondance de scènes spectaculaires, voire... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 11:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
03 novembre 2012

"Looper" de Rian Johnson : légère déception malgré tout...

"Looper" a été tellement unanimement célébré par la critique - américaine surtout - en tant que nouveau fleuron de la science-fiction intelligente qu'il est difficile de ne pas être légèrement déçu en le découvrant. Ce qui est effectivement fort dans le film de Rian Johnson, c'est la conjonction bien maîtrisée d'un beau scénario sur le passionnant et difficile sujet du voyage dans le temps - hormis un élément qui m'a échappé,et qui fait qu'il faudra de je revoie le film, l'histoire se déploie superbement, et de manière toujours... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
02 novembre 2012

"To Rome With Love" de Woody Allen : et un gros navet dans la filmographie de notre cher Woody !

Il y a un bon nombre de films moyens dans la longue carrière de notre cher Woody Allen, mais très peu de mauvais films : ce "To Rome With Love" en est malheureusement un, frôlant même le navet absolu. Ressassant une fois de plus ses obsessions et ses thèmes fétiches, mais cette fois sans aucune grâce, Allen bâcle - comme souvent, il faut l'admettre - aussi bien sa narration (entremêlant ses différents "sketches" sans le moindre souci de temporalité) que sa direction d'acteurs, à peu près tous à côté de la plaque, ou tout au moins... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
01 novembre 2012

Godspeed You! Black Emperor le mardi 30 octobre au Teatro Kapital (Madrid)

21h30 : c'est notre ami David Bryant qui commence tout seul les hostilités ce soir, agenouillé pendant une vingtaine de minutes devant une imposante boite d'effets reliée à un ampli placé au centre de la scène, à moins de deux mètres de moi : toujours aussi joyeux drille, d'ailleurs, David, il ne fera qu'un seul rapide signe de la main, sans un sourire, deux heures plus tard en quittant la scène ! Cette introduction façon ambient music apocalyptique (Hope Drone, ça s’appelle... bien vu !) n'est pas la plus "friendly" qui soit, chaque... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 00:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

31 octobre 2012

"Ávila", l'un des meilleurs restaurants argentins que je connaisse...

On est à São Paulo, pas si loin de l'Argentine, alors on n'est guère surpris que la viande importée du pays voisin soit aussi parfaite (cela aide à relativiser la qualité des restaurants équivalents en Europe), mais cela seul ne justifierait pas l'impression forte que me laisse le restaurant Ávila chaque fois que j'y vais. Il y a le service, brésilien, donc impeccable mélange de professionnalisme et de chaleur humaine, d'attention et de légèreté. Il y a le cadre, très paulistano, assemblage d'ambiances diverses et sophistiquées, entre... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
30 octobre 2012

"Desperate Housewives - Saison 8" : dernier tour de piste...

Même si la sagesse populaire nous enseigne que toutes les bonnes choses ont une fin, même si on ne niera pas que "Desperate Housewives" ronronnait et peinait à se renouveler depuis au moins 4 saisons, ce n'est pas sans tristesse que nous allons quitter Wisteria Lane, et laisser derrière nous la dernière grande série de l'âge d'Or, avec une saison certes sans grand relief, mais qui se clôt plutôt correctement, tout au moins dans le respect de l'esprit des débuts - l'esprit de Mark Cherry -, avec ce mélange de légèreté,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
26 octobre 2012

This Is The End (Is It?)

« A la Joy Eslava, cette salle magnifique de Madrid, lorsque se termine un concert, il est contumier d’entendre s’élever la voix superbe de Jim Morrison, couvrant le brouhaha des spectateurs qui se dispersent lentement : « This Is The End / Beautiful Friend ». Alors que nous avons encore tous la tête – et même parfois le coeur – emplie des images et des sons du set qui vient de s’achever, la mélodie funèbre des Doors nous raccompagne en douceur vers les rues chaudes de Madrid et vers la réalité, dure, du monde (Et... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 17:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 octobre 2012

Séance (tardive) de rattrapage : "Mammuth" de Kervern et Delépine

On avait oublié - honte à nous - après des décennies de rôles caricaturaux et faciles, de films sans grâce, d'apparitions publiques antipathiques, combien Gérard Depardieu était - est - un acteur sublime, lui qui fut dans sa jeunesse l'égal des plus grands. S'il n'y avait qu'une seule bonne chose à dire de "Mammuth", c'est qu'il nous rend l'immense, le génial acteur des années 70, de l'époque Duras, Blier, Téchiné, etc. La subtilité, la légèreté dont fait preuve Depardieu ici, pour donner vie à un personnage qui se prêtait pourtant à... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 21:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,