18 juin 2012

"Americana" de Neil Young with Crazy Horse : le goût de la vie, tout simplement !

C'est un bonheur qu'on attendait plus : derrière l'argument discutable d'un nouveau "concept" comme Neil nous en pond désormais un à chaque album - cette fois, s'inscrire dans la noble tradition perpétuant la geste "folk" de l'Amérique du Nord - c'est l'éternel Crazy Horse qui renaît... Rythmique simplement pachydermique, voix approximatives, guitares sursaturées qui tricotent ses accords et ses solos tellement prévisibles qu'ils sont comme le sang qui irriguent nos veines, Crazy Horse est tout simplement - et ici, c'est divinement... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

17 juin 2012

"Lex Hives" de The Hives : un nouvel effort méritoire du "meilleur groupe de rock du monde" !

Plus très jeunes mais toujours très punks, nos Suédois préférés ont tout simplement le problème classique des (vraiment) grands groupes scéniques : comment transcrire dans leurs albums la frénésie joyeuse et magnifique qui font de leurs concerts de vrais moments de bonheur ? Après le bel effort pop - compos solides, artisanat noble - du "Black and White" album, "Lex Hives" tente une nouvelle fois le défi de l'énergie brute encapsulée en studio, et réussit - presque - à le relever : la première moitié de l'album, servie par des... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
16 juin 2012

Révisons nos classiques : "Le Patient Anglais" d'Anthony Minghella (1996)

"Le Patient Anglais" peut servir d'exemple type des difficultés d'adaptation d'une oeuvre littéraire ambitieuse au cinéma, surtout lorsque les investisseurs hollywoodiens veulent une grande fresque romantique susceptible de remplir les tiroirs-caisse. Du très beau livre de Michael Ondaatje, oeuvre poético-philosophique paradoxalement humble, Minghella fait ce qu'il peut, coincé entre l'obligation contractuelle de faire du beau avec un certain sens du spectacle, et sa propre sensibilité, qui le pousse vers un intimisme tortueux pas... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
15 juin 2012

Réécoutons les classiques du Rock : "In The Court of the Crimson King" de King Crimson (1969)

Avec sa pochette comico-délirante célébrissime et sa réputation de pierre de touche du prog-rock première génération, "In the Court of the Crimson King" peut-il encore nous toucher, alors que le rock semble depuis longtemps être revenu de tout, et que l'expérimentation musicale a depuis fait des pas de géant ? Il est d'abord indéniable que la poésie "hippie-médiévale" de Pete Sinfield prête largement à sourire, que l'usage systématique du mellotron "date" terriblement, et que certains passages "ambitieux" ("Moonchild") ressemblent... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
14 juin 2012

Séance de rattrapage : "A Dangerous Method" de David Cronenberg

Fan de la première heure de l'immense David Cronenberg, je l'avais accompagné sans trop de réticences lors de ses deux précédents longs métrages dans un cinéma plus conventionnel, mais encore parcouru de déchirures étranges qui en faisaient le prix. Avec "A Dangerous Method", c'est autre chose, et je me demande si l'on n'atteint pas les limites de son "système"... même si, dans son ensemble, la critique française, très pro-Cronenbergienne, s'est émerveillée devant les échos qu'on peut trouver ça et là aux grandes obsessions du... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
13 juin 2012

"24 Heures Chrono - Saison 6" : Indigne...

J'avais abandonné Jack Bauer captif en Chine à la sortie d'une saison 5 remarquable, et j'avais été découragé par les compte-rendus catastrophiques d'une saison 6 qu'on disait indigne. La découvrir 5 ans plus tard, alors que les néo-cons et Bush ne font plus partie, heureusement, du paysage politique mondial, permet de constater combien, en effet, cette sixième journée sans repos, sans nourriture ni boisson, ni même pause pipi, est décevante : l'impression de redite - en nettement moins bien - est constante, comme si les scénaristes... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:58 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

12 juin 2012

"50 Words for Snow" de Kate Bush : les dégâts de l'âge...

Il existe différentes malédictions frappant les artistes alors qu'ils avancent en âge, l'affaiblissement de leur vigueur artistique s'accompagnant régulièrement de symptômes assez répugnants... Chez Kate Bush, qu'on respecta autrefois pour son lyrisme hippie échevelé, la perte d'inspiration - pas une seule chanson digne de ce nom sur "50 words for snow" - se combine dramatiquement avec un pontifiant souci de respectabilité : tout ici pue littéralement le conformisme musical, tendance "grande musique", ou au mieux "musique sérieuse",... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:33 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
11 juin 2012

"Soil 8" de Atsushi Kaneko : le huitième tome relance notre intérêt, en attendant la conclusion de la saga "Soil"...

La ville de Soil hermétiquement close et abandonnée à la dégradation et l'asphyxie provoquées par l'irruption irrésistible de l'irrationnel dans notre monde, ce huitième volume de la saga nous offre un peu d'air... euh "frais", l'enquête de Yokoi - qui semble être devenu désormais le personnage central de "Soil"- l'entraînant dans des voies pour le moins tortueuses, mais pas forcément incompatibles d'ailleurs avec sa quête d'une certaine vérité. Tout le passage central de ce tome, depuis l'incendie baroque qui offre à un Yokoi aux... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 12:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
09 juin 2012

Classiques et nouveautés de l'Anime : "Colorful" de Keiichi Hara (2011)

Sur le sujet délicat du suicide des adolescents, Keiichi Hara nous offre avec son "Colorful" un périple patient à travers la vie de l'un de ces ados qui, un jour, sans que son entourage sache pourquoi, a préféré en finir en avalant les somnifères de sa mère. Comme souvent dans l'univers du manga, le thème est abordé sous un angle apparemment fantastique, qui peut également rappeler celui que Capra utilisait dans "la Vie est Belle" : c'est accompagné d'un ange un peu paradoxal qu'une âme perdue doit affronter les milles tourments de la... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 19:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
08 juin 2012

"L'Amour, l'Argent, le Vent" de Barbara Carlotti : je n'aime pas la chanson française...

Je n'aime pas, mais alors vraiment, vraiment pas la "chanson française", même dans son expression la plus "noble" (Ferré, Barbara, etc.) - je ne parle même pas de la variété française, quiconque a mon âge et a été élevé alors que Michel Sardou triomphait sait ce que le mot "horreur" veut dire. J'ai beau respecter l'avis de nombreux amis mélomanes qui me disent que "Barbara Carlotti, c'est bien", écouter son "L'Amour, l'Argent, le Vent" s'apparente pour moi à une séance de torture chinoise : j'ai des frissons d'angoisse, des tics... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,