08 août 2015

Seconde opinion : "Ibeyi" de Ibeyi (2015)

Les deux sœurs de "Ibeyi" sont jumelles (c'est la signification du mot "Ibeyi" en yoruba, dialecte africain), et ça ne se voit pas vraiment. Elles sont aussi d'origine cubaine, et ça ne s'entend guère sur ce premier album quand on s'attend à la fièvre mélancolique typique de l'île. Pour tout dire, "Ibeyi", sorte de promenade nonchalante à travers de nombreux genres musicaux, dream pop, trip hop, world (même si cette étiquette, comme la plupart des étiquettes, est détestable...), etc. est un disque qui se mérite, ou plutôt qu'on doit... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

07 août 2015

Réévaluons les classiques du Rock français : "Clandestino" de Manu Chao

La générosité de Manu Chao est une chose admirable, qui fait chaud au cœur, et son engagement, aussi bien à l'époque de la Mano Negra que lors de sa carrière solo éminemment populaire, en faveur des déshérités du monde entier, extrêmement louable. Ses chansons, à la fois festives et mélancoliques, célébrant une globalisation joyeuse de la culture et de l'âme, restent une manière imparable de se rassurer quant à un avenir qui paraît de plus en plus noir. "Clandestino" fut un album qui marqua son époque, quelque chose de pas si... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
06 août 2015

Notre marathon de restaurants indiens en Angleterre : "The Standard" à Oxford

Dans un quartier nord de la belle ville d'Oxford, situé juste en face d'une belle salle de cinéma au fronton "vintage", le "Phoenix", se trouve un petit restaurant indien dont la réputation semble monter. Un endroit meublé plutôt simplement, différent des restaurants indiens typiques, puisque, assis près de la grande vitrine claire qui donne sur la rue animée, vous pourrez vous perdre dans la contemplation de la vie quotidienne du quartier. La musique en fond sonore, pakistanaise me semble-t-il, rajoute encore du charme à l'ambiance.... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
05 août 2015

"La Table des Balmes" à Beaumes-de-Venise : bien situé au coeur du joli village de Beaumes-de-Venise...

Bien situé au coeur du joli village de Beaumes-de-Venise, "la Table des Balmes" semble recueillir tous les suffrages, que ce soit des touristes de passage ou des autochtones (il nous avait été recommandé par notre hôte au gîte où nous résidions). Je me permettrai pourtant d'être un peu moins enthousiaste, même si nous avons passé un bon moment en famille dans la fraîcheur de la jolie salle moderne (la terrasse était pleine, il vaut mieux apparemment réserver !). Je m'explique : il est assez difficile de s'enthousiasmer pour un... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
04 août 2015

Notre marathon de restaurants indiens en Angleterre : le "Thali Thali" à Working

Il y a 10 ans, j'habitais Woking et le Thali Thali était mon restaurant indien préféré: un véritable gastro indien, qui proposait des plats originaux, différents de ceux des habituels curry houses, et une belle finesse de goût, dans un cadre moderne. Il était malheureusement cher, et assez souvent vide, ce qui nuisait à l'atmosphère. J'y suis retourné hier, heureux à l'avance de retrouver ce lieu où j'avais fait tant d'excellents repas. Rien ne semblait avoir changé, la déco était la même, défraîchie bien sûr, les prix toujours... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 11:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
03 août 2015

"The Killing (Forbrydelsen) - Saison 1" : au delà des limites du genre et du format

Portée par des critiques quasi unanimement élogieuses, "Forbrydelsen" n'est pourtant pas exempte de défauts, le plus important étant sa longueur : près de 20 heures (correspondant à 20 jours) pour résoudre une énigme, aussi passionnante soit elle, c'est vraiment trop, et cela force les scénaristes à multiplier de façon trop systématique les fausses pistes et les erreurs des enquêteurs pour "meubler" des épisodes qui finissent par se répéter. Cela a aussi le désavantage de garantir que la révélation finale, même en ménageant assez de... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

02 août 2015

Bien déjeuner ou dîner à deux pas du Palais des Papes, c'est possible au "46"

  Il est si facile d'être déçu quand on déjeune ou on dîne à Avignon, cité ultra-touristique remplie de "restaurants" qui n'en ont que le nom, surtout près du Palais des Papes et du "Pont d'Avignon", qu'il faut célébrer la franche réussite que constitue ce "46". Se présentant modestement comme un "Bar à Vin", voici un restaurant moderne d'apparence (la salle est des plus agréables, les plats sont présentés avec une touche d'originalité élégante bienvenue) et classique de facture : car ici, tout est simple et traditionnel, mais... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
01 août 2015

Lire ou relire Le Carré, immense écrivain de notre temps : "L'Espion qui venait du Froid" (1963)

Premier livre du tout jeune (alors) John Le Carré, qui venait de lâcher l'IS, horrifié par ce qu'il avait vu, et décidait de mettre son talent d'écrivain naissant au service d'une peinture brutale de la dégénérescence éthique et morale dont il avait été témoin (avec le plein accord de ses anciens employeurs, comme le précise une passionnante préface rajoutée récemment), "l'Espion qui venait du Froid" eu un impact immense, et plaça Le Carré sur la carte des écrivains qui comptent. Le lire ou le relire en 2015 permet de constater à la... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
31 juillet 2015

"Le Petit Prince" de Mark Osborne : The Little Prince Revisited !

Qu'on l'aime ou pas, il est indéniable que le célèbrissime livre de St. Exupéry est un délire poétique impressionnant, une oeuvre irréductible à la raison comme aux sentiments, une sorte de monument d'autant plus imposant qu'il avance sous couvert d'une oeuvre enfantine. Le contresens absolu du film de Mark Osborne est donc d'utiliser le récit initial comme prétexte pour réaliser l'un de ces "films à message" dont est friand le grand public américain : que ce message (une sorte d'ode à l'enfant en nous que nous avons oublié...) soit... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
30 juillet 2015

L'enfer des compilations : "Nothing Has Changed. 2CD version" - la perte de l'inspiration ou l'usure du temps...

Construite par ordre chronologique (à la différence de sa version "jumelle" en 3 CDs), cette nième compilation des titres les plus "commerciaux" de Bowie prouve - paradoxalement ou au contraire logiquement - que, entre 1968 et 2015, tout a changé ! Comme on démarre avec des chansons absolument sublimes ("Space Oddity", "The Man who sold the World", "Changes", ce genre de - jolies - choses...) et on termine dans la banalité la plus complète, voire l'horreur totale (le dernier single, "Sue", est une purge jazzy inécoutable et... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,