12 janvier 2019

"We're Not Talking" de The Goon Sax : Les petits-enfants du Velvet sont les enfants des Go-Betweens

Parmi les gens de ma génération, nous sommes nombreux à avoir été marqués à vie par le troisième album du Velvet Underground, ses mélodies froissées, ses chansons à l'intimisme bouleversant, ses voix hésitantes... En Australie, les plus beaux "enfants du Velvet" furent peut-être les Go-Betweens, qui ajoutèrent à la formule magique une bonne dose de mélodies pop enchantées... mais ne rencontrèrent malheureusement qu'un succès d'estime et disparurent dans l'indifférence générale. A l'aube de la troisième décennie du XXIe siècle,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

11 janvier 2019

Retour à Hogwarts : "Harry Potter et la Chambre des Secrets" de Chris Columbus (2002)

Le second film de la saga "Harry Potter" à l'écran met encore plus cruellement à jour que le premier les déficiences de l'adaptation à la sauce hollywoodienne de l'œuvre de J.K. Rowlings : alors que le livre construisait de manière remarquable un univers réellement enchanteur sur les intuitions géniales de "l'Ecole des Sorciers", tout en créant un écho inattendu entre les conflits du monde des sorciers et ceux du nôtre, lutte des classes et racisme en premier lieu, les producteurs des films, peu aidés il est vrai par l'incompétence... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
10 janvier 2019

"Moi, ce que j'aime, c'est les Monstres" d'Emil Ferris : LE livre de cette décennie (... de ce siècle ?)

On a beaucoup de chance si, une fois par décennie, apparaît une œuvre d'Art qui révolutionne totalement le domaine dans lequel elle s'inscrit... et qui en plus provoque chez le public une remise en question fondamentale, une éclosion de nouvelles interrogations et d'émotions, un émerveillement inédit. La possibilité d'un tel phénomène est d'ailleurs liée à la vitalité de cet Art, qui stimule encore la créativité de nouveaux artistes à la recherche d'autres formes d'expression, d'autres manières de communiquer ce qui bouillonne en... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
09 janvier 2019

"Le Retour de Mary Poppins" de Rob Marshall : la grande dépression...

Pendant une bonne demi-heure, j'y ai cru. Mes yeux sont même devenus humides quand la nouvelle Mary Poppins a utilisé son sac sans fond pour en extirper des objets absurdes et en peupler une baignoire devenue un océan exotique sous lequel on peut respirer et même chanter. Puis j'ai peu à peu déchanté... Aucune chanson mémorable, des ballets citant docilement ceux du premier film mais filmés avec un manque de grâce absolu, et surtout une redoutable absence d'imagination, ce qui est quand même absurde quand on prétend faire renaître... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
08 janvier 2019

Promenade sur les traces d'un géant, Neil Young : "Tome Fades Away" (1973)

Premier disque de la fameuse "ditch trilogy" du Loner (qui avait déclaré après le succès global de "Harvest" qu'il préférait le "fossé" au "milieu de la route" / middle of the road), "Time Fades Away" n'a presque pas été écouté depuis 45 ans, lorsqu'il fut publié à la fin d'une tournée cauchemardesque que Neil fit tout ensuite pour oublier. Plus de 30 ans sans édition CD, et un déni permanent de la part du Loner, qui le qualifie de son "pire album"... alors qu'une écoute - abasourdie, émerveillée - aujourd'hui le place aisément dans... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
07 janvier 2019

"Petit Panier aux Amandes", le tome 8 du Chat du Rabin de Sfar

Le relancement en 2015, suite à près de 10 années d'interruption, de sa série à succès, "le Chat du Rabbin", par l'inépuisable Joann Sfar reste l'objet de nombreux doutes : après cinq tomes impeccables, était-il nécessaire de poursuivre cette réflexion drolatique sur la religion - juive en particulier ? Y avait-il de nouvelles choses à dire ? Ou bien est-on désormais dans un train-train un peu facile, défaut que Sfar sait pourtant éviter en général puisque cet impeccable stakhanoviste est le spécialiste de l'interruption prématurée... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

06 janvier 2019

Séance (tardive) de rattrapage : "A Ghost Story" de Davd Lowery

Si l'on aime autant le Cinéma, c'est que quand tout semble promis à l'éternelle répétition du même, survient toujours un jeune (ou moins jeune) artiste pour nous faire une proposition nouvelle, nous offrir quelque chose que nous n'avions encore jamais vu. Car il est possible de parler de cet épatant "Ghost Story", du quasi inconnu David Lowery, sans faire référence à rien d'autre que l'on ai croisé auparavant sur un écran, et c'est là sans doute la plus belle qualité d'un film qui n'en manque pourtant pas. "A Ghost Story" est avant... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
05 janvier 2019

Promenade sur les traces d'un géant, Neil Young : Roxy - Tonight's The Night Live (1973)

On est en 1973 : les reporters de Rock & Folk et Best viennent d'assister à un concert donné au Roxy de Los Angeles par Neil Young et son groupe du moment - la section rythmique de Crazy Horse augmentée du virtuose Nils Lofgren à la guitare et au piano, et de l'ami Ben Keith. Ils nous racontent avec un mémorable mélange d'horreur et d'excitation la scène : Neil refuse de jouer des morceaux connus, assène au public médusé l'intégralité de l'album qu'il est en train d'enregistrer. Et en rappel, pire encore, il rejoue à nouveau la... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
04 janvier 2019

Les 100 visages du western : "Pale Rider" de Clint Eastwood (1985)

L'un des premiers livres de ma pré-adolescence, comme on dit aujourd'hui, fut "l'homme des vallées perdues" de Jack Shaefer, recommandé par mon père avec pas mal de J.O. Curwood et de Jack London : un livre emblématique qui façonna mon goût pour le western classique, et me marqua bien plus profondément que l'adaptation conventionnelle qu'en fit George Stevens, avec le bellâtre fadasse Alan Ladd. J'ai toujours préféré imaginer Shane sous les traits de Clint Eastwood, ce qui n'est pas très difficile puisque son "Pale Rider" est une... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
03 janvier 2019

"Rémi sans famille" de Antoine Blossier : sur la route

Avec "Rémi sans famille", on est assez loin du roman éprouvant du XIXe siècle écrit par Hector Malot qui traumatisa notre enfance, et beaucoup plus dans l'esprit contemporain des douceurs de Noël bien synthétiques concoctées par la maison Disney, matinée - pour faire bonne mesure - des atroces ringardises "à la Claude Berri" (c'est sans doute l'effet Daniel Auteuil, par ailleurs très bon ici...). Nul réalisme donc, mais bien plutôt un esprit de "merveilleux" qui passe à pertes et profit le contexte terrible de l'inhumaine misère du... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,