10 septembre 2021

"Chers Camarades !" d'Andreï Kontchalovski : дорогие друзья

Andreï Kontchalovski a 84 ans : né en 1937, il a donc parfaitement bien connu les années « d’or » de l’Union Soviétique, et il doit même avoir de clairs souvenirs d’enfance de la vie sous Staline, avant que Khrouchtchev amène le pays-continent vers une certaine modernité, ou tout au moins désavoue l’approche « stalinienne » de la dictature du prolétariat. En 1962, année qui marquera l’apogée de la guerre froide avec les USA, avec la crise des missiles de Cuba, Kontchalovski a déjà 25 ans, mais il n’entendra pas parler... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

09 septembre 2021

"Hit and Run" de Avi Issacharoff / Lior Raz : ça cogne à New York et à Tel Aviv !

"Hit and Run", c’est la nouvelle série israélienne – coproduite par les US cette fois, et ça fait une différence, on le verra… – du tandem Avi Issacharoff / Lior Raz qui nous avait déjà donné "Fauda". Le script de "Hit and Run" est beaucoup moins centré sur la situation politique israélienne, et finalement assez classique dans le genre thriller d’espionnage : lorsque la jeune épouse américaine de Segev Azulay, guide touristique en Israël, est renversée par un chauffard qui prend la fuite, un monde de... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
08 septembre 2021

Têtes Raides à l'Olympia le lundi 6 septembre

20h50 : Un énorme gyrophare rouge et une sirène assourdissante annoncent l’entrée sur scène des huit musiciens de Têtes Raides, et un frémissement d’excitation parcourt le public, tout entier composé de fans absolus de ce groupe si singulier. Notre histoire d’amour avec Têtes Raides remonte aux années 90, et à ces sets incendiaires et émotionnellement bouleversants qui établirent alors leur réputation, et chaque fois qu’on les revoit, on espère que le miracle se reproduira. Et, croyez-le ou non, il se reproduit. Le concert de... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
07 septembre 2021

"Nuuk" de Mo Malø : rituels shamaniques inuits

Même si elle commence à faire long feu, la vitalité du polar scandinave nous a alimentés, nous les fans d’énigmes à la foi rudes et sophistiquées, en bons, voire parfois en excellents livres. Pourtant, un territoire géographique restait à peu près inviolé par les méfaits des innombrables serial killers venus du froid : le Groenland, plus grande ile de la planète, fascinant désert glacé sous-peuplé (une cinquantaine de millions d’habitants seulement) appartenant au minuscule Danemark. Frédéric Mars, écrivain français, a eu la... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
06 septembre 2021

"Sweet Girl" de Brian Andrew Mendoza : le twist de la boxeuse

Nous vivons une époque où – l’activité sur les réseaux sociaux en témoigne – les « grands méchants » sont les multinationales pharmaceutiques faisant passer leur profit devant la santé de l’humanité, les investisseurs qui les financent et les politiciens corrompus qui leur permettent d’agir impunément. Il était donc logique que le cinéma « populaire » (entendez : sans aucune ambition autre que de recruter à peu de frais le plus de (télé)spectateurs possibles) fassent d’une famille US lambda les innocentes victimes des agissements de... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 septembre 2021

Quand la pop fait des étincelles, une revisite de la discographie de Sparks : "Interior Design" (1988)

Il est intéressant de remarquer que "Interior Design" est souvent considéré comme le nadir absolu de la discographie de Sparks, sans doute parce qu'il est l'album qui rencontra le moins de succès public, encore moins que ses deux prédécesseurs, "Pulling Rabbits..." et "Music That You Can Dance To", et marqua le début de la plus longue "disparition" des Frères Mael, une traversée du désert de 6 ans, avant un retour en forme olympique en 1994. Une écoute attentive de ce quinzième album - soit finalement un effort que la plupart... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

04 septembre 2021

"The Mutt's Nuts" de Chubby and the Gang : No Future ? No Present !

« Les noix du clébard » par Joufflu et son gang, voilà un titre élégant pour un disque, s’il en est. Et pourtant, quelque chose nous dit que si Charlie Manning-Walker, qu’il se considère comme joufflu ou pas, se sent à peu près aussi valorisé que les parties génitales d’un canin dans l’Angleterre proto-fasciste de Boris Johnson, il a sûrement de bonnes raisons pour ça. Et que ce second album va nous raconter tout ça en détail, sans nous épargner le moindre détail sordide. Chubby and the Gang viennent du hardcore londonien... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
03 septembre 2021

"Brand New Cherry Flavor" de Nick Antosca et Leonore Zion : Hollywood Monsters

Les ambitions de Nick Antosca et Leonore Zion, les créateurs de "Brand New Cherry Flavor" sont clairement énoncées dès le début de cette étonnante « petite » série Netflix : faire du cinéma comme Verhoeven et Cronenberg, pas moins… Or, si l’hommage à Cronenberg ne saurait être plus explicite, avec cet étrange orifice s’ouvrant dans le flanc de l’héroïne, source de plaisir sexuel mais capable aussi d’expulser des chatons nouveau-nés, on peut s’interroger sur la référence à Verhoeven :... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
02 septembre 2021

"Saturday Night, Sunday Morning" de Jake Bugg : maîtrise de la musique populaire anglaise classique…

Quelqu’un se souvient-il encore de l’apparition de Jake Bugg en 2012, alors qu’il avait à peine 18 ans ? Un premier album porté aux nues par la critique anglaise – comme elle porte aux nues tant de jeunes artistes ou groupes pour mieux les oublier, voire les détruire systématiquement ensuite, et un succès populaire et critique remarquable… et quand même, nous fumes quelques-uns à le souligner, disproportionné par rapport à ce que Jake proposait, c’est-à-dire une réinterprétation assez consciencieuse d’un folk classique,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
01 septembre 2021

"Drive My Car" de Ryûsuke Hamaguchi : Raconter des histoires ou conduire (il ne faut pas choisir...).

Adapter Murakami est un sacré défi, tant l'aspect quasi-intangible de ses histoires semble défier la nature même du Cinéma. Néanmoins, depuis le formidable "Burning" de Lee Chang-Dong, il semble que la solution ait été trouvée : alimenter le vide "murakamien" - sans le sursaturer de sens pour ne pas perdre le délicieux flottement indécis qui caractérise ses fictions - avec des thèmes littéraires complémentaires. Après Faulkner dans "Burning", le brillant Ryûsuke Hamaguchi a... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,