13 janvier 2020

Gonzaï Night à la Maro le samedi 11 janvier : le Villejuif Underground

22h20 : plus d’une demi-heure de retard pour Nathan Roche et son Villejuif Underground, on s’inquiète forcément un peu, craignant un set raccourci. Le public est désormais constitué en grande partie de fans hardcore du groupe, qui sont clairement ici ce soir pour s’amuser. On s’accroche à nos retours au premier rang, en se préparant pour une soirée agitée : gonzo ou gonzaï, comme promis ! Nathan n’a pas l’air trop en forme, entre son écharpe bien chaude qui lui entoure la tête et son explication quant au fait qu’il... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 12:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

13 janvier 2020

Gonzaï Night à la Maro le samedi 11 janvier : Bryan's Magic Tears

21h00 : On a le plaisir de retrouver Bryan’s Magic Tears, un groupe qui décidément ne déçoit jamais avec sa musique estampillée nineties, puissante, mélodieuse et parfois même agressive. Le son est excellent ce soir, et très fort qui plus est, même si la voix de Benjamin Porte est un peu sous-mixée. Bryan’s Magic Tears, ce sont trois guitares en fusion, portées par une rythmique impressionnante : pas de claviers cette fois, Lauriane se concentrant sur la basse, mais honnêtement, ça ne nous aura pas manqué. Durant 50... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
12 janvier 2020

"The Leftovers - le Troisième Côté du Miroir" de Hatchuel et Thiellement : Lost again !

Même si les cinéphiles que nous sommes rechignent à l'admettre, la "Série TV" contemporaine est bel et bien devenu un Art rivalisant - sinon encore en qualité artistique - mais tout au moins en importance dans la vie des gens (oui !) dans peine avec le Cinéma. On peut même pousser l'argument une étape plus loin en affirmant que, à la fois moins embarrassée par les ambitions artistiques de ses "auteurs" et moins paralysée par des enjeux financiers de ses producteurs, enjeux qui ont peu à peu pris le pas sur les autres considérations,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 12:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
12 janvier 2020

"The Outsider" de Stephen King : l'étranger...

Cela fait donc un petit moment que Stephen King, qui doit, et c'est logique, avoir envie de se renouveler un peu, à force, tente le genre "polar". En y ajoutant, car on ne se refait pas complètement, une petite touche de fantastique. Et ça marche... plus ou moins, soyons réalistes. Car dans le polar, il y a quand même des pointures qui savent vous retourner la tête avev un brio que King n'atteindra sans doute jamais... Bon, "The Outsider" s'inscrit dans la suite de la "série" Finders Keepers entamée avec "Mr... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
11 janvier 2020

"Mrs Fletcher" de Tom Perrotta : I Want Dick !

Comment ne pas aimer HBO, qui sait, parmi toutes ses séries spectaculaires à prestige et dotées de gros moyens, retrouver de temps en temps la voie d'un "cinéma" plus intime, plus léger, et, avouons-le, à notre goût largement aussi, voire plus, passionnant ? On a d'ailleurs l'impression, en savourant ce délectable "Mrs Fletcher", que HBO est allé cette fois braconner sur les terres les plus fécondes d'Amazon Prime Video, puisqu'on ne peut s'empêcher de penser ici aux réussites de "Transparent" ou de "I Love Dick", sans doute à cause... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 12:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
11 janvier 2020

"La Reine de Shabbat", le tome 9 du Chat du Rabbin de Sfar : le triomphe de l'intolérance ?

Alors qu'on avait apprécié de le départ des aventures de notre chat parlant favori vers des contrées toutes rohmériennes, voilà que Joann Sfar surprend tout le monde en effectuant un retour inattendu vers les origines du "Chat du Rabbin" : nous allons donc découvrir dans "la Reine de Shabbat", qui constitue a priori le premier volume d'un diptyque puisqu'il s'interrompt "en pleine action", ni plus ni moins que l'arrivée du chat chez le rabbin, l'irruption de la parole chez lui et les conséquences de cet événement pour le... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

10 janvier 2020

Séance de rattrapage : "Le Jeu" de Fred Cavayé : phone game !

Il y a deux manières de regarder un film comme "le Jeu" : on peut d'abord pester contre un cinéma français "populaire" qui, à l'image d'ailleurs de son grand frère américain, se nourrit de stéréotypes, de situations flattant la public et le caressant dans le sens du poil (le principe bien connu du "c'est bien comme ça que ça se passe... mais pas chez moi !"), et manquant totalement d'ambition, tant formelle que "de fond". Mais une fois qu'on a dit cela, qu'on s'est gaussé d'une théâtralité sans imagination qui renvoie à nombre de... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
10 janvier 2020

"les Enfants du Temps" de Makoto Shinkai : les passagers de la pluie

La découverte, début 2017, du "Your Name" du même Makoto Shinkai nous avait conduit, nous qui ne sommes pas forcément experts de l’Anime, à nous intéresser à cet auteur singulier, dont le film regorgeait littéralement de moments enchantés, et de concepts stimulants, ce qui nous permettait de passer outre un certain nombre de scories jugées comme rebutantes par nombre de spectateurs : une tendance à la niaiserie sentimentale et un abus de chansons de variété japonaise assez écœurantes… qui n’arrivaient pas à gâcher le... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
09 janvier 2020

Bergman pour toujours : "Persona" (1967)

"Persona", sans doute l'un des films les plus "ultimes" de Bergman, ou en tout cas celui qui concilie le plus audacieusement recherche formelle et explorattion de la psyché, commence presque comme un exercice de style "lynchien" : une rafale d'images et de sons déstructurés, avec certaines insertions subliminales, qui posent le contexte, soit l'obscurité du Mal, la lumière du Cinéma, et au milieu le Sexe. "Persona" va donc s'approcher du gouffre absolu de l'âme, en utilisant le cinéma - et bien sûr, avant tout, deux actrices... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 12:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
09 janvier 2020

Séance (tardive) de rattrapage : "The Mirror" de Mike Flanagan : The Haunting of Russell House

L'intérêt que je porte à Mike Flanagan depuis la double réussite qu'ont constitué "Gerald's Game" et surtout "The Haunting of Hill House" m'a naturellement poussé à vouloir découvrir le début de sa filmographie déjà longue. "Oculus", traduit "en français" par "The Mirror" était déjà le cinquième long-métrage de Flanagan, dont la maîtrise de la mise en scène était déjà évidente. Ainsi, sont clairement reconnaissables ici les caractéristiques de son "style", en particulier un sens très juste de rythme de narration,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,