13 avril 2012

Redécouvrons les classiques du cinéma : "L'effet papillon" de Eric Bress et J. Mackye Gruber (2004)

"L'effet Papillon", derrière son habile scénario science-fictionnesque (assez joliment traditionnel, puisqu'il questionne comme nombre d'oeuvres de SF classique la linéarité du temps et la multiplication des réalités possibles), reste l'une des peintures les plus éprouvantes que l'on ait jamais vues produites pour le grand public dévoreur de pop-corn (Kutcher oblige...) de l'Amérique blanche : des banlieues "white trash" aux universités élitistes, rien d'aimable dans cette société brutale construite sur l'exploitation de l'autre,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

11 avril 2012

"Hugo Cabret" : le meilleur Scorsese depuis...

Et si, mine de rien, derrière son apparence de conte de Noel pour enfants, de livre de belles images un peu trop brillantes, "Hugo Cabret" était - et de loin - le meilleur Scorsese depuis "Casino" ? Ou son film le plus personnel, le plus touchant, bouleversant même parfois, de sa longue carrière ? On est en tous cas d'abord saisis par la stupéfiante beauté de la mise en scène (superbe utilisation de la 3D, pour une fois...), et même si l'on sait que Scorsese est l'un des meilleurs orfèvres en la matière, cela reste un plaisir exquis... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 11:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
04 avril 2012

Séance de rattrapage : "Contagion" de Steven Soderbergh

On sait la singularité du cinéma de Soderbergh, qui est peut être d'ailleurs de ne pas laisser de marque immédiatement reconnaissable. Ce "Contagion", chronique hyper-réaliste d'une pandémie non encore survenue, on l'attendait du côté de "Traffic" avec ses récits parallèles couvrant un maximum de terrain sur le sujet. Et puis non, on a droit à un drôle d'objet glacial, quasiment pédagogique quant à sa description de la réponse humaine à la catastrophe : du coup, les quelques scènes "à pathos" tombent complètement à plat, comme si... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
28 mars 2012

Films polémiques : "Snatch" de Guy Richie (2000)

Que reste-t-il de "Snatch" en 2012 alors que l'étoile de Guy Ritchie s'est définitivement éteinte au fil d'une filmographie qui a oscillé entre la catastrophe industrielle et la simple absence de talent ? Le merveilleux Jason Statham est devenu le roi du film de "bourrins"; Brad Pitt est resté au top mais nous a rarement fait rire depuis comme avec ce rôle de gitan incompréhensible ; De Toro, inénarrable en juif atteint par le virus du jeu, a grillé toutes ses cartouches, etc. etc. Le "style Snatch" (une manière qu'a Ritchie de... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
26 mars 2012

Séance (tardive) de rattrapage : "Thirst" de Park Chan-Wook

"Thirst" est un drôle d'objet, qui, bien loin de la maîtrise que Park Chan Wook a naguère affiché dans sa "trilogie de la vengeance", oscille dangereusement entre pur désastre artistique et moments de grâce, certes ténus, mais marquants. La maladresse d'un scénario qui multiplie vainement les sujets (la maladie, la foi, la sainteté, l'amour fou, et même - c'est paradoxalement le plus intéressant - la déception inhérente au couple) est la principale cause du malaise - involontaire - dans lequel baigne le film. La mise en... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
23 mars 2012

"Intouchables" de Toledano / Nakkache: les raisons d'un succès...

Les raisons d'un succès (... monstrueux) ? "Intouchables" décline impeccablement les règles - américaines, mais qu'importe ? - d'une "feelgood comedy", avec le bon timing, le scénario consensuel et les ruptures de ton nécessaires à éviter la routine et le déjà vu, tout cela avec un "professionalisme de la profession" qui fait honneur à l'équipe toute entière qui est derrière le film (scénaristes, acteurs, réalisateurs, etc. tout le monde est au top !)... mais qui pourra révulser les spectateurs épris d'un cinéma de liberté, c'est... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:25 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

20 mars 2012

Séance de rattrapage : "Carancho" de Pablo Trapero

Pablo Trapero vient de la nouvelle vague argentine et a clairement gardé un talent fou pour filmer l'effondrement moral de son pays, mais aussi la nuit de Buenos Aires, ses trafics et ses dangers, avec une vraie élégance et une belle justesse. C'est là le meilleur de "Carancho", quand les acteurs - dont le fantastique, merveilleux Ricardo Darin, éternellement impeccable - se laissent capturer tels quels par une caméra sensible, discrète, qui sait effleurer les choses pour leur conférer une substance, une vérité qui nous touche,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
13 mars 2012

Séance de rattrapage : "The Tree of Life" de Terrence Malick

A force qu'on lui répète qu'il est un génie, il était inévitable que Terrence Malick finisse par le croire, et par basculer du mauvais côté de l'inspiration, lorsque l'obstination artisitique se mut en arrogance. On entre dans "the Tree of Life" avec un sentiment de profond et rare émerveillement : la subtilité avec laquelle la mise en scène, aérienne, "spirituelle", effleure les êtres et fait naître des sensations et des sentiments qui trouvent un écho profond en nous, évoque d'emblée un cinéma des sommets, dégagé des contingences... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
28 février 2012

Séance de rattrapage : "Polisse" de Maïwenn

Il est facile de se laisser happer par le chaos émotionnel que Maïwenn, en manipulatrice surdouée, a monté de toute pièces dans son "Polisse" : une troupe d'acteurs disparates, censés constituer un microcosme de la France épuisée par les années Sarkozy, lancés dans des happenings à la justesse plus que variable, au sein d'un scénario feuilletonnant, inévitable en notre époque de séries TV triomphantes... avec, en contrepoint, une vision relativement juste (il y aurait beaucoup de travail de recherche en amont du film, ça se voit...)... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
27 février 2012

Séance de rattrapage : "Cellule 211" de Daniel Monzón

Depuis "Oz", incontournable modèle du genre, et "Un Prophète", on aime les films de prison, sans doute parce qu'ils ont démontrés que un bon scénario et une bonne mise en scène peuvent élever le spectacle un peu convenu d'un microcosme ultra-radical en peinture sociale, politique ou humaine pertinente. Il se trouve que l'ultra-primé (en Espagne) "Cellule 211" souffre malheureusement d'un scénario à l'invraisemblance pesante (deux "lourdes" coïncidences afin de faire avancer l'intrigue) et d'un manque de souffle d'une mise en scène qui... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 11:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,