03 janvier 2012

"Mission : Impossible - Protocole Fantôme" de Brad Bird

"Protocole fantôme", produit par Cruise et Abrams, réalisé par le "prodige" Brad Bird, a un air de prototype super-profilé pour ce que sera la "franchise" future de "Mission : Impossible", marchant directement sur les plate-bandes d'un James Bond à bout de course. Ici, il y a : plus de la guerre froide et de fous qui veulent faire sauter la planète, plus de suspense (le stress est permanent de bout en bout), plus d'humour (Simon Pegg est hilarant, ça a été une idée superbe de lui confier un vrai rôle), plus de technologie futuriste... [Lire la suite]

02 janvier 2012

Révisons nos classiques : "Collateral" de Michael Mann (2004)

"Collateral" est un film qui ne s'use pas : sans doute le meilleur rôle de Tom Cruise (avec "Eyes Wide Shut"), puisque Michael Mann - comme Kubrick avant lui… - utilise les faiblesses criantes de l'interprétation de la star pour en faire l'un des éléments les plus crédibles du film, l'incapacité de Vincent à exprimer la moindre humanité, sorti de ses plans froidement mathématiques et de sa vision abstraite d'un monde sans Dieu ni raison ; également le film où la "technique" supérieure de Michael Mann est le plus en adéquation avec son... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
31 décembre 2011

Séance de rattrapage : "Beginners" de Mike Mills

Il est difficile de dire du mal de "Beginners", tant son trio d'acteurs est gracieux, portant avec une légèreté jamais démentie des situations convenues et des questions existentielles complexes ("que comprend-on du couple formé par ses parents ?", "comment faire face à la sexualité de son père ?" etc. etc.), et tant la mise en scène de Mike Mills est maligne, facétieuse même, dans l'air du temps va-t-on dire, pondérant la tristesse dépressive de ses thèmes… Eh bien essayons quand même, car ce "Beginners" si subtil, si aérien, si bien... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 11:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
30 décembre 2011

Séance de rattrapage : "Mes Meilleures Amies" de Paul Feig

On en avait rêvé, et l'équipe de Judd Apatow l'a finalement réussi : décliner l'humour scato et dépressif de "40 ans..." et "SuperGrave" au féminin, écrire et réaliser la première comédie sur l'amitié entre les femmes qui intègre les progrès faits par les séries TV modernes et ose transgresser les codes moraux de la comédie sentimentale pour filles. "Mes Meilleures Amies" est une réussite indiscutable, conjuguant une vision réaliste, juste de la fameuse amitié féminine, avec de joyeux délires trash souvent irrésistibles (on n'oubliera... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 18:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
26 décembre 2011

"Carnage" de Roman Polanski : un Polanski mineur, mais un vrai plaisir...

Si l'on oublie la relative déception d'une fin "bâclée", le film s'arrêtant à la limite du "bon goût", et nous frustrant donc du "carnage" attendu, le "Carnage" de Polanski est une leçon de mise en scène - comment filmer 4 acteurs dans une pièce sans que cela soit ennuyeux une minute ? - et de direction d'acteurs : hormis le léger bémol du jeu outré d'une Jodie Foster sans subtilité, condamnant son personnage à la haine et au mépris automatiques du spectateur, c'est un véritable délice de voir John C. Reilly, Kate Winslet et surtout... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 18:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
23 décembre 2011

Revisitons le cinéma déviant de David Lynch - "Blue Velvet" (1986) : béances mortelles...

Dans "Blue Velvet", il y a, pour la première (vraie) fois dans l'oeuvre de Lynch, qui était encore à l'époque un cinéaste "normal" ou presque, ces béances mortelles qui s'ouvrent sous les pieds des innocents, ce grouillement noir de cauchemar hébété, ce théâtre grotesque des pulsions (sexuelles avant tout, meurtrières aussi) sur lequel on peut tomber pour peu qu'on ait poussé la mauvaise porte. Il y a, évidemment, cette oscillation permanente entre fascination / répulsion pour ce qu'il y a de pire en nous comme en tout être humain. Il... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 10:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

21 décembre 2011

Séance de rattrapage : "Very Bad Trip 2" de Todd Phillips

Il y a deux manières de regarder « Very Bad Trip 2 » : objectivement, comme une copie conforme du premier opus, donc un travail commercial sans vergogne qui nous fait refaire exactement le même parcours scénaristique dans un décor différent (Bangkok au lieu de Vegas), ou au contraire, un peu moins objectivement, comme l’occasion de se raconter encore une fois cette « si belle histoire » de cuite, de vomis, de sexe sale, de bastons lamentables, etc. etc. soit – en juste un peu exagéré – une histoire de mecs... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
20 décembre 2011

Notre homme Clint : "Un Monde Parfait" de Clint Eastwood (1993)

"Un Monde Parfait" commence comme l'un de ces "films pour mecs" dont le Clint "première version" a été le héraut et le modèle : évasion de deux durs à cuire, prise d'otages, organisation de la riposte policière manière cowboy (on est au Texas), le tout filmé sec comme Eastwood a appris à la faire chez Don Siegel. Mais à peine a-t-on le temps de se dire que tout cela est bien convenu que le film se met à vagabonder sur des chemins moins empruntés, en tout cas par Hollywood : la distance flegmatique que le Texas Ranger adopte par... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
11 décembre 2011

Séance de rattrapage : "Kidnappés (Secuestrados)" de Miguel Angel Vivas

Elle est loin l'époque où l'on se posait la question de la "morale d'un travelling". En 2011, je suppose que ce genre de problème ne traverserait jamais, au grand jamais l'esprit de Miguel Angel Vivas, trop occupé qu'il est à se soucier de "l'efficacité" de sa mise en scène, impressionnante s'il en est, toute entière faite de plans séquence (le gage du "réel") et de split screen (le surmoi du suspense hitchockien, tel que De Palma l'a établi dans les années 80)... sans se soucier de la contradiction inhérente à ces deux formes, bien... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 17:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
01 décembre 2011

Gloire au cinéma nippon : "Dark Water" de Hideo Nakata (2002)

J'avais gardé du "Dark Water" de Nakata un souvenir aussi ébloui que terrifié. Le revoir a été une légère déception au niveau de la "terreur" (encore que les fantômes japonais restent les plus convaincants du monde...), mais la beauté de la mise en scène - pure, simple, efficace, classiquement japonaise oserais-je dire - et la force tragique du mélodrame (le sacrifice d'une mère qui se voit comme incompétente et se trouve acculée à un choix extrême pour prouver au monde son amour à sa fille) en font toujours l'un des films... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,