03 août 2014

Seconde opinion : "La Pianiste" de Michael Haneke (2000)

Et si la lecture "cinéphilique" de "la Pianiste", voyant dans ce film du grand inquisiteur Haneke la peinture malaisante, froide, hautaine et agressive (forcément, on est "chez Haneke", bonjour les clichés faciles de la critique !) d'une femme prisonnière d'une apparence lisse et sombrant dans ses pulsions jusque là refoulées, était complètement à côté du sujet ? On peut aussi en effet voir ici l'étude attentive, plus empathique qu'on peut le penser au premier abord, d'un cas clinique malheureusement classique : probablement violée... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

01 août 2014

"Captain America : le Soldat de l'Hiver" des Frères Russo : un boulet de plus...

  S'il y a un minimum d'intérêt à se farcir ce boulet Marvel de plus qu'est "Captain America - Le Soldat de l'Hiver", c'est sans doute dans la vision foncièrement pessimiste qu'il offre de la politique US, qu'elle soit extérieure (le sacrifice des idéaux au nom de la lutte contre le terrorisme) ou intérieure (ces inévitables et éternelles luttes intestines entre agences et gouvernement), qu'il faut le trouver. Captain America, avec son idéologie "à l'ancienne", puisqu'il est un pur produit de la Seconde Guerre mondiale, permet... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
30 juillet 2014

"The Grand Budapest Hotel" de Wes Anderson : extraordinaire...

Surprise quand même que cet extraordinaire "Grand Budapest Hotel", véritable rupture dans l'oeuvre de Wes Anderson derrière son apparence d'aboutissement stylistique : en abandonnant son terrain thématique habituel (la famille, le père perdu et retrouvé, etc.) et en délaissant ici toute illusion de réalité, Anderson va dans la direction opposée de ce que son "Moonrise Kingdom" pouvait laisser entendre, et paradoxalement, réalise son chef d'oeuvre à date. Complètement conceptuel, puisqu'il s'agit ni plus ni moins que de transposer la... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
28 juillet 2014

"Bad Words" de Jason Bateman : quelques scènes joliment offensantes...

"Bad Words" a le mérite insigne d'être, au moins durant sa première heure, un drôle d'objet, indéfinissable et parfois même assez malaisant. Jason Bateman, a priori très engagé dans le projet puisqu'il signe aussi la réalisation (assez ordinaire, et à l'efficacité parfois discutable, ce qui plombe évidemment le côté "comique" du film), semble porter une charge électrique de haine brute, dégommant avec une belle méchanceté tout ce qui tente d'interférer avec lui, et crée chez le spectateur un véritable trouble, qui permet de dépasser... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
26 juillet 2014

"Black Coal" de Diao Yi'nan : sidération...

Impossible bien sûr de ne pas penser à Zang Ke et son "Touch of Sin" en voyant ce "Black Coal" : évacuons tout de suite les similitudes (deux chroniques noires et violentes de la nouvelle aliénation chinoise) et les différences (d'un côté le génie immense de Zang Ke, déjà l'un des plus grands cinéastes vivants, de l'autre la formidable créativité d'un jeune réalisateur formulant de nouvelles propositions formelles... enthousiasmantes). Parlons plutôt de cet incroyable retravail des codes du film noir auquel se livre Diao Yi'nan :... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
24 juillet 2014

Séance de rattrapage : "Snowpiercer" de Bong Joon-Ho

Une vraie déception que cette adaptation par Bong Joon-Ho, sans doute le meilleur réalisateur coréen, du classique de la BD made in France, "le Transperceneige" : après un départ assez entraînant, qui laisse bien augurer de ce parcours horizontal des strates d'une société futuriste survivant à bord d'un train lancé à pleine vitesse au coeur d'un monde gelé, où Bong sublime l'ambiance crasseuse de la BD et laisse espérer un puissant travelling illustrant l'éternelle lutte des classes, régulièrement percuté par des scènes de violence... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

21 juillet 2014

Revoyons les classiques du cinéma : "Cría Cuervos" de Carlos Saura (1976)

L'édition en format Blu-ray du chef d'oeuvre de Carlos Saura (oserait-on dire de son unique "bon film" ?) permet d'évaluer l'impact du temps passé - une quarantaine d'années quand même - sur une oeuvre largement politique : Carlos Saura, en nous racontant dans "Cría Cuervos" l'histoire d'une petite fille bouleversée par la mort de sa mère, voulait montrer la souffrance de l'Espagne lors des dernières années de la dictature franquiste. S'il y a fort à parier que le rôle symbolique de chacun des personnages, représentant bourreaux et... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
16 juillet 2014

"La Ritournelle" de Marc Fitoussi : sans surprise...

Si à l'étranger, on caricature facilement le cinéma français à travers ses incontournables histoires d'adultères, ce n'est pas "la Ritournelle" qui fera changer d'avis les moqueurs ! Son scénario pour le moins léger a même le défaut de n'ouvrir aucune autre piste que celle, bien rebattue, de l'adultère comme occasion de relancer le couple en perte de vitesse, usé par le quotidien ! Les touches sociologiques bien venues - le métier de nos héros est éleveurs de bétail, et ils sont normands, ce qui change agréablement des bobos... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
14 juillet 2014

"Qu'est-ce qu'on a fait au Bon Dieu ?" de Philippe Chauveron : certes pas un bon film, mais...

Dans la France de 2014 gangrenée par le FN surfant sur les questions identitaires, "Qu'est-ce qu'on a fait au Bon Dieu ?" est peut être bien l'un des films le plus importants de l'année, quelles que soient par ailleurs ses qualités intrinsèques (bien faibles, malheureusement... ), et son triomphe populaire en est la confirmation indéniable. Mal écrit, mal interprété et mal dirigé,  pas vraiment drôle ni vraiment malin, voici pourtant un film qui parle à la France, et parle DE la France, au delà (à moins que ça ne soit à cause)... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
11 juillet 2014

Séance de rattrapage : "Robocop" de José Padilha

En pleine dégénérescence, Hollywood recycle les blockbusters des décennies précédentes en produisant de manière "industrielle" des remakes qui, pour l'instant, s'avèrent assez pitoyables ("Total Recall", "Carrie", "Evil Dead", ...). La (très) fausse bonne idée ici, c'est de penser que le réalisateur des brillants "Troupe d'élite", José Padilha, peut apporter au projet son réalisme cru issu des rues brésiliennes, et faire bon ménage avec le principe d'un conte cynique et largement pervers, typique du travail de Verhoeven. Évidemment,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,