20 janvier 2014

"The Spectacular Now" de James Ponsoldt

"The Spectacular Now" a l'originalité de tenter de nous parler de l'entrée dans l'âge adulte, de cette fameuse transition entre le collège et l'université qui est le pain béni de tant de comédies teenage US,  de manière sérieuse, profonde même par instants.  Derrière les habituels clichés (le beau gosse roi de la fête,  la prom queen, la fille timide et un peu moche que personne ne voit, le black sportif roi du collège. .. ils sont tous là !), Ponsoldt cherche à nous montrer un peu de la vérité du monde et des... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

19 janvier 2014

"All About Albert" de Nicole Holofcener : un vilain petit film aigri...

C'est dur d'atteindre la cinquantaine et d'avoir perdu toutes ses illusions sur soi même et sur les autres : est-il alors possible de construire une nouvelle vie alors que l'on sait comment cela va finir, c'est à dire mal ? Ceci pourrait être le sujet de "Enough Said" (on fera ici l'impasse sur le ridicule titre en "français") si Holofcener avait eu le courage de sortir des clichés habituels, si le rôle principal avait été confié à une actrice moins désagréable que Julia Louis-Dreyfus (très mauvaise ici), et, pire encore,  si... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
17 janvier 2014

"A Touch of Sin" de Jia ZhangKe

Après "The World" et "Still Life" qui avaient marqué les esprits en conjuguant puissance du documentaire (sur les mutations de la Chine) et grâce de la mise en scène, et après pas mal de documentaires - justement - que j'avoue ne pas avoir vus, Jia ZhangKe revient avec un film encore plus impressionnant, parce qu'il laisse pour la première fois s'exprimer sa rage devant la situation catastrophique dans lequel le peuple chinois se trouve plongé, et qu'il la libère, cette rage, à travers des scènes de violence gore - un tantinet... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
13 janvier 2014

"Tel Père, Tel Fils" de Hirokazu Kore-Eda

Voilà un petit moment que je suis Kore-Eda, réalisateur discret et légèrement "classique" - plutôt dans la tradition Ozu, mais sans la radicalité stylistique -, et c'est grand bonheur que de découvrir ce "Tel Père, Tel Fils", probablement son chef d'oeuvre à date : derrière le prétexte un tantinet forcé de l'échange d'enfants à la naissance (on en tremblait d'avance en se remémorant les Chatiliez-conneries sur le même sujet), Kore-Eda construit un film profond, et régulièrement saisissant, sur ce qu'est la paternité, en en abordant... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
09 janvier 2014

Séance de rattrapage : "Man Of Steel" de Zack Snyder

Si le Superman de Shuster / Siegel nous faisait rêver enfants, c'est qu'il représentait l'idéal - charismatique, vaguement christique, comme il a été dit et répété - d'une Amérique juste, bonne et triomphante, une Amérique dont on savait forcément qu'elle n'existait pas, une Amérique que les dernières décennies ont bien mis à mal. Si les différentes adaptations au cinéma de Superman nous ont toujours (relativement) intéressés, c'est qu'elles ont puisé dans la BD originelle des fictions pertinentes, soit sous la forme du récit... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
06 janvier 2014

Jalons de l'histoire du cinéma de S.F. : "L'Empire Contre-Attaque" de Irvin Kershner (1980)

Il est généralement admis que "l'Empire Contre Attaque" est le meilleur film (si je me sentais provocateur aujourd'hui, je dirais "le seul film") de la première trilogie de "Star Wars", et ce grâce au professionnalisme classique d'Irvin Kershner, contrebalançant des plus utilement l'esprit "geek" (entendez par là, niveau culturel zéro, excusez du peu) des Lucas et compagnie. Par rapport à son prédécesseur, l'hyper niais "la Guerre des Etoiles", voici en effet un film qui tient à peu près la route, qui sait raconter tranquillement... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

05 janvier 2014

Séance de rattrapage : "Les Miller, une Famille en Herbe" de Rawson Marsall Hurber

Gros succès populaire aux USA, "les Miller, une Famille en Herbe" présente, vu "de l'autre côté de la frontière", toutes les caractéristiques de l'ignoble moralisme américain, basé sur les valeurs sacro-saintes de la société WASP : famille (Ceux qui n'en ont pas rêvent forcément d'en avoir une, même s'ils ne s'en rendent pas compte), police (les agents de la DEA sont les vrais héros modernes) et patrie (les Mexicains sont de la racaille, corrompue,  homosexuelle et vicieuse), etc. Le pire est que ce "vrai film de cinéma"... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
03 janvier 2014

"Les Flingueuses" de Paul Feig : encore raté !

Pendant les dix premières minutes des "Flingueuses", on se dit que l'on tient enfin une bonne comédie populaire,  bien basique certes, mais sachant exploiter - en les opposant - les talents respectifs de ses deux actrices : l'énergie un peu effrayante de Melissa McCarthy, et surtout cette sorte de "vide" qui a toujours été la limite de Sandra Bullock. Et puis non, rapidement,  lorsqu'il s' agit, comme toujours (bâillement) de montrer comment ces deux "freaks" vont se rencontrer, et du coup retrouver le chemin de la... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
01 janvier 2014

Mes 10 films préférés de 2013

Classés par ordre de préférence : Gravity (Alfonso Cuarón) La Vie d’Adèle (Abdellatif Kechiche) Zero Dark Thirty (Katherine Bigelow) Rush (Ron Howard) Blue Jasmine (Woody Allen) Blancanieves (Pablo Berger) Jeune et Jolie (François Ozon) Django Unchained (Quentin Tarantino) Frances Ha (Noah Baumbach) L’Inconnu du Lac (Alain Guiraudie) + pas vu lors de sa sortie : Holy Motos (Leos Carax)
Posté par Excessif à 08:35 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
30 décembre 2013

Pour l'amour des films de Jacques Demy : "Le Joueur de Flûte" (1972)

Film oublié, presque honteux au sein de la filmographie de Demy, "le Joueur de Flûte" est un drôle d'objet,  pas franchement ridicule, mais quand même assez raté. Curieusement, alors qu'on pouvait attendre le Demy de "Peau d'âne" du côté de la féerie cruelle des Frères Grimm, on tombe presque sur une reconstitution réaliste, ou en tout cas assez crédible de la réalité sociale et politique du Moyen Age. Du fait - paraît-il - du peu de disponibilité de Donovan, le scénario se concentre sur les ravages de l'inquisition et... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,