12 septembre 2017

Séance de rattrapage : "Sage Femme" de Martin Provost

Quand on en arrive au générique de fin de "Sage-femme", il me semble qu'on a normalement une question en tête. Une seule : "Qu'est-il arrivé au cinéma français "du milieu", celui de Sautet, de Truffaut ?". Pourquoi est-ce qu'en 2017, avec des acteurs de la trempe de Deneuve, Frot et surtout Olivier Gourmet (le mec qui transcende tout ce qu'il joue), on n'arrive pas à avoir quelque chose qui soit un "vrai" film, qui s'élève au dessus (ou s'enfonce au dessous) des clichés qui composent ce que quelqu'un a pensé être à un moment un... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

11 septembre 2017

La culture des navets chez Marvel : "Deadpool" de Tim Miller

Qu'est ce qu'il y a de plus con qu'un film de super-héros de la maison Marvel ? Un film de super-héros de la maison Marvel qui fait semblant de se moquer des films de super-héros de la maison Marvel en appliquant exactement les mêmes recettes ringardes et puantes. Qu'est ce qui est plus intellectuellement répugnant qu'un "Deadpool" qui accumule les clins d'oeil complices - bien balourds quand même - à son spectateur (on est dans le cinéma "méta", mort au "quatrième mur" !) pour lui servir exactement la même soupe nauséabonde ? Eh bien... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
10 septembre 2017

"Wind River" de Taylor Sheridan : Un Froid d'Enfer...

Taylor Sheridan avait fait un bon boulot avec le scénario de "Comancheria" en particulier, et ne loupe pas son passage à la réalisation en transposant son univers tellurique et pessimiste du désert brûlant au froid de l'enfer : pour un premier film, "Wind River" est presque une réussite intégrale (il suffit juste de ne pas trop s'offusquer de l'application à la lettre de la loi du talion à la fin...). Sheridan a compris que pour faire un grand thriller, il faut filmer un territoire, et des gens qui s'y inscrivent et y vivent, plutôt... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
05 septembre 2017

Les films d'Eric Rohmer passeront-ils l'épreuve du temps ? "L'Amour l'après-midi" (1972)

J'avais 15 ans quand j'ai vu "l'Amour l'après-midi" un dimanche après-midi sans amour dans un petit cinéma de la petite ville de province où se traînait mon adolescence. On était en 72, ou peut-être bien début 73, et le film m'avait marqué, presque traumatisé : on y (entre-) voyait plusieurs très belles femmes nues, et le triste "héros" du film s'enfuyait en courant plutôt que de coucher avec la sublime Zouzou. Tout cela m'avait semblé certes fascinant, mais quand même bien mystérieux ! Puis au fil des années, étant devenu le fan... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
27 août 2017

Les films d'Eric Rohmer passeront-ils l'épreuve du temps ? "Les Rendez-vous de Paris" (1994)

Moins de 10 ans après la réussite que fut "4 Aventures de Reinette et Mirabelle", Rohmer proposait un autre film à sketches, plus traditionnellement basé sur des déambulations (bavardes, bien sûr) dans Paris, ses rues, ses marchés, ses parcs, ses musées. Moins radical que son prédécesseur, "les Rendez-vous de Paris" est aussi un peu moins réussi, surtout à cause d'une seconde partie centrée sur un personnage féminin encore plus insupportable que de coutume, qui semble être une caricature de l'héroïne rohmerienne indécise et... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
25 août 2017

Les films d'Eric Rohmer passeront-ils l'épreuve du temps ? "4 Aventures de Reinette et Mirabelle" (1986)

"4 Aventures de Reinette et Mirabelle" est l'un de ces films d'Eric Rohmer tournés en dehors de l'un de ses fameux cycles, et est souvent, de ce fait, considéré comme mineur, et ce d'autant qu'y figure un dispositif minimaliste et une légèreté qui s'avèrent finalement bien déceptifs : à la manière de la fable du "Rat des Villes et du Rat des Champs", et avec un budget visiblement réduit, Rohmer nous propose quatre sketches (courts-métrages ?) narrant la rencontre d'une jeune campagnarde à l'apparence trompeuse - qui se révèle une... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

24 août 2017

Révisons nos classiques : "Adam's Rib" de George Cukor (1949)

On connaît le féminisme de Cukor, merveilleux portraitiste de femmes, mais "Adam's Rib" (oublions le contre-sens du titre français) le voit passer au militantisme actif en la matière : entre comédie sentimentale, burlesque et film de procès, Cukor ne choisit pas, il a un message à asséner sur les préjugés qui vont jusqu'à influencer les décisions de la Justice, et ne reculera devant rien pour le faire passer au grand public. Film éminemment théâtral, mais magnifié par l'intelligence permanente de la mise en scène de Cukor, "Adam's... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
20 août 2017

"Wilson" de Craig Johnson : Woody Clowes

Si les tentatives d'adaptation de BD se traduisent généralement par des échecs artistiques, les œuvres de Daniel Clowes, l'un des papes du Comix indie, semblent mieux se prêter à l'exercice : la sobriété distanciée et l'intimisme cafardeux de ses portraits d'être déviants ou à la dérive n'exigent finalement pas grand effort pour être transcrits à l'écran, tels quels. Le piège est évidemment que la facilité de l'exercice dispense le réalisateur d'une quelconque imagination, sans même parler de transcendance, condamnant le film à... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
14 août 2017

Séance de rattrapage : "The Lost City of Z" de James Gray

"The Lost City of Z" est un film trompeur : fausse épopée d'aventures exotiques, il ne nous offre que de courtes traversées d'une jungle amazonienne sans mystère, filmée avec un réalisme impressionnant pour ce genre de production à (relativement) gros budget, et il réduit "l'aventure" à quelques confrontations - passionnantes, il est vrai - avec des tribus locales. Son titre nous promet une cité perdue, mais le film n'en montrera - logiquement - pas la moindre pierre, préférant se terminer sur une promesse et un rêve. Les fans... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
12 août 2017

Séance de rattrapage : "Harmonium" de Kôji Fukada

Tiens, il y a presque quelque chose de "coréen" dans la dose massive de souffrance et de malaise que nous inflige Kôji Fukada au long de son "Harmonium" (titre français bancal car ignorant la seconde partie de film, la plus terrible, alors que le titre original, "Au bord du gouffre" faisait parfaitement l'affaire...) : en suivant les traces de Pasolini ("Théorème", bien évidemment) et en confrontant le récit symbolique de la famille qui se désintègre sous la pression exercée par un élément étranger aux "trucs" du cinéma de fantômes... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :