09 avril 2016

Films d'ailleurs : "Le Congrès" de Ari Folman (2013)

Il est facile de décrire "le Congrès" à quelqu'un qui ne l'aurait pas vu : 40 minutes d'un film parfait, une sorte de moyen métrage captivant, partant d'une idée certes classique - la substitution grâce aux progrès de la technologie des acteurs - inconstants, erratiques, pire : vieillissants - par leur image "scannée" pour le plus grand bénéfice de l'industrie du spectacle - pour nous montrer un duo d'acteurs (des vrais - au sommet de leur Art), Robin Wright et Harvey Keitel, filmés avec justesse, avec une attention totale par un Ari... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

07 avril 2016

Films d'ailleurs : "Tabou" de Miguel Gomes (2012)

Il est difficile de qualifier l'enchantement qui nous saisit à la vision du prologue (l'explorateur au cœur brisé, le crocodile et le fantôme) et du segment "Paraiso" (la folle histoire d'amour adultère, le crime et le crocodile - encore) de "Tabu", sans aller rechercher la magie éternelle du cinéma des origines, muet (mais ici, sonore, c'est important) et en noir et blanc, sans invoquer les mânes de Murnau, cité directement à travers le titre du film de Miguel Gomes. Mais ce serait réduire une œuvre d'art follement ambitieuse au même... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
05 avril 2016

Séance (tardive) de rattrapage : "Inside Llewyn Davis" de Ethan & Joel Coen (2013)

J'ai beaucoup tardé à voir "Inside Llewyn Davis", peu attiré par son thème (les perdants - qui me semblait a priori redondant dans l'œuvre des Frères Coen) et par son cadre (la scène folk du Village, au début des années 60, dont il y a, à mon avis, très peu de choses intéressantes à retenir, hormis l'émergence de Bob Dylan, d'ailleurs ici intelligemment annoncée dans une conclusion qui condamne définitivement Llewyn Davis à l'anonymat). C'était clairement une erreur, tant ce film se place parmi les meilleurs des deux frères, grâce à... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
03 avril 2016

Revisitons le cinéma déviant de David Lynch - "Lost Highway" (1997) : infernal ruban de Möbius

 Plutôt que de s'attarder sur la question du "sens", systématiquement soulevée quand on parle de "Lost Highway", "Mulholland Drive" ou "Inland Empire", il me paraît beaucoup plus important de dire que "Lost Highway" est un film absolument magnifique, complètement envoûtant, représentant la quintessence de "l'Art Lynch" : évoluant dans des sphères de logique et de rêve totalement éloignées du cinéma traditionnel, il est en fait miraculeusement cohérent... pourvu que son spectateur ne cherche pas à "comprendre", seulement à habiter... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
01 avril 2016

Revoyons les classiques du cinéma : "12 Hommes en Colère" de Sidney Lumet (1957)

Il n'est pas aisé de réellement comprendre ce qui passionne dans ce fameux "12 Hommes en Colère", l'un des films préférés des cinéphiles de tout poil de par le monde. Si on l'analyse froidement, on a droit à un huis clos complètement théâtral, un scénario de polar assez artificiel et creux, un plaidoyer juste mais quand même assez consensuel pour un fonctionnement objectif de la justice dans une démocratie (assortie d'une condamnation voilée de la peine capitale à laquelle on ne peut que souscrire), et surtout un déroulement... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
31 mars 2016

Séance de rattrapage : "The Voices" de Marjane Satrapi

Le genre de la comédie horrifique est l'un des plus périlleux qui soit, et les réussites s'y comptent sur les doigts d'une seule main : quand on pense que les Frères Coen lui doivent leur pire échec ("Ladykillers"), on imagine bien que la semi-débutante Marjane Satrapi se jetait droit dans un piège en acceptant de filmer ce projet (déjà) maudit à Hollywood. Et de fait, si elle s'en sort relativement avec les honneurs sur le pur point de vue technique - entre la création d'un climat pop très réussi pour la partie 'Monde de Oui-Oui"... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

29 mars 2016

Séance de rattrapage : "Ricki and The Flash" de Jonathan Demme

Jonathan Demme qui réalise + Diablo Cody au scénario + Meryl Streep qui chante + du rock'n'roll = … ? Et si l'on ajoute le vénérable Rick Rosas, pilier de Crazy Horse (décédé, dans l'indifférence générale peu après…) ? Et aussi Rick Springfield ? Et une chanson admirable de Tom Petty ("American Girl") en ouverture, plus une autre, roborative, de Springsteen en conclusion, pour le moment guimauve / feelgood incontournable ? Et une fille dépressive qui dort dans un T-Shirt de l'un des meilleurs albums punks US, "Los Angeles" de X ? … ?... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
27 mars 2016

Séance de rattrapage : "Le labyrinthe : La Terre Brûlée" de Wes Ball

Après la jolie petite surprise qu'avait constitué "le Labyrinthe", la déception est grande devant "La Terre Brûlée", exemple parfait de cinéma décérébré et décérébrant pour ados, bénéficiant (?) d'un budget plus confortable - sans doute grâce (?) au succès du premier volet - mais sans aucune idée originale. Deux heures et quelques de course effrénée à travers un monde post apocalyptique (bâillement) devant des zombies qui courent vite eux aussi (l'originalité du film !! Ah, non, ça aussi, ça a déjà été fait...) et de méchants... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
25 mars 2016

Séance de rattrapage : "l'Homme Irrationnel" de Woody Allen

On connaît la vieille fascination de Woody Allen pour le thème dostoievskien du crime et de la culpabilité - ou non -, qui lui a permis de réaliser deux de ses meilleurs films, "Crimes et Délits" et "Match Point". C'est donc avec un sentiment ambigu de redite, mais en anticipant quand même un certain plaisir que nous suivons l'ami Woody au long de cet "Homme Irrationnel" des plus théoriques - puisque les personnages sont plus ici des concepts qu'autres choses, et que Allen les fait comme à son habitude déblatérer sans fin sur les... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
24 mars 2016

"Midnight Special" de Jeff Nichols : Starboy

L'ambition - originale - de Jeff Nichols est donc cette fois de récréer une fiction SF seventies avec sa sensibilité "indie", d'appliquer à ce que l'on pourrait qualifier de "blockbuster" les règles éthiques et esthétique d'un cinéma beaucoup plus personnel. Voici donc avec "Midnight Special" un autre prototype de cinéma "mutant" (un peu comme "Looper"), où un cinéaste doué et singulier immerge une histoire un peu paresseusement décalquée de "Starman" (Carpenter) et "Rencontres du 3ème Type" (Spielberg) dans son univers "deep south"... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,