07 novembre 2020

"Kadaver" de Jarand Herdal : Shakespeare vs. l'holocauste nucléaire

Au risque de nous répéter, ce qui est vraiment bien avec l'approche internationale de Netflix, c'est que la plateforme est capable de nous proposer des films de jeunes réalisateurs de plus en plus de pays différents, ce qui permet, en particulier à ceux qui n'ont pas accès facilement aux salles Art & Essai des grandes villes, de sortir plus facilement de l'épuisante routine du cinéma anglo-saxon. Au risque de nous répéter aussi, ce qui est pénible avec l'approche artistique de Netflix, c'est que la plateforme privilégie le... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

26 octobre 2020

"Calamity" de Rémi Chayé : au cinéma avec ma fille...

Alors bien sûr, j'ai emmené ma fille, qui a maintenant 9 ans, voir ce film, parce que j'avais bien cru comprendre que "Calamity, une enfance de Martha Jane Cannary" parlait de l'émancipation des filles du joug masculin, et que c'est un sujet qui commence à être chaque jour plus pertinent dans son éducation. Et bien entendu, ma fille n'était guère enthousiaste, car elle considère - depuis peu - qu'elle a passé l'âge de voir des dessins animés au cinéma. J'ai dû lui jurer que c'était aussi un film pour les grands. Et de fait, au bout... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
24 octobre 2020

Séance de rattrapage : "Les Crimes de Grindelwald" de David Yates, thèse, antithèse et synthèse !

Le sujet : "Les Crimes de Grindelwald", de David Yates, est-il du... Cinéma ? Thèse : Réalisé avec un budget conséquent (US$200.000.000 d'après ImDB), mis en scène par un professionnel, interprété par des stars comme Depp et Law, bourré de CGI dernier cri qui rend tout possible, surtout l'impossible, distribué dans les salles du monde entier et ayant généré un profit conséquent, sinon extraordinaire (mais c'est le lot de bien des seconds films dans les trilogies, non ?). Et puis, plus important sans... [Lire la suite]
16 octobre 2020

"Drunk" de Thomas Vinterberg : A votre santé !

On pensait Vinterberg incapable d'égaler son formidable "Festen", et on s'était habitué à le voir sortir, bon an, mal an, des films plus ou moins bons. Et voilà que ce merveilleux "Drunk" nous éblouit, nous bouleverse, et nous... interroge. Car, en partant sur une drôle de thèse pseudo-scientifique (l'être humain, pour bien fonctionner - et être heureux - aurait besoin de 0,5g d'alcool dans le sang en permanence !) et en construisant un film qui nous inquiète a priori du fait de son potentiel moralisateur (les drogues,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
14 octobre 2020

"Les Liens Maudits" de Domenico de Feudis : superstitions italiennes et rituels sanglants

Il n’est plus très « à la mode » de réaliser, même chez Netflix, des films d’horreurs qui choisissent la voie d’un certain réalisme – dans les limites du genre, bien entendu –, et les choix scénaristiques et de mise en scène des Liens Maudits, une production italienne de la plate-forme, rendent forcément le premier film de Domenico de Feudis attirant pour quiconque est fatigué des éternelles mêmes histoires qui nourrissent le fantastique de consommation courante. Il s’agit ici de confronter une jeune femme (Mía Maestro,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
12 octobre 2020

"Lupin III : The First" de Takashi Yamazaki : Lupin III et les Aventuriers de l'éclipse perdue

Le fan d’Arsène Lupin – le vrai, celui de Maurice Leblanc, jamais véritablement adapté au cinéma (mais c’est un autre sujet) - et le fan de manga et d’anime entrent forcément en collision lorsqu’il s’agit de parler de Lupin III, héros japonais ultra-célèbre de nombreux livres et de nombreux films, petit-fils « nipponisé » du gentleman-cambrioleur qui, après s’être longtemps appelé « Edgar de la Cambriole » en France pour des questions de droits d’auteur, a pu récupérer hors du Japon son véritable nom depuis quelques années.... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

08 octobre 2020

"Kajillionaire" de Miranda July : En rampant sur l'abdomen...

On peut être, comme nous, profondément indifférents - voire hostiles - au cinéma indie US (option Sundance, pas loin de l'horreur absolue...), et décider d'aller quand même voir "Kajillionaire", sur la bonne foi d'une bande annonce vraiment intrigante. Et en sortir une heure trois quart plus tard secoués par une expérience esthétique et émotionnelle inattendue, qui nous fait placer immédiatement Miranda July sur la liste des réalisateurs à suivre. L'honnêteté nous pousse à reconnaître quand même ici certains défauts... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
06 octobre 2020

"Antebellum" de Gerard Bush et Christopher Renz : SouthWorld

On ne fait pas forcément du bon cinéma avec de bonnes intentions, mais, au moins, même si "Antebellum" n'est pas aussi bon qu'il aurait dû, qu'il aurait pu (il s'agit du premier long-métrage de ses co-auteurs, Gerard Bush et Christopher Renz...), on pourra toujours se consoler en se disant qu'un tel pamphlet sur le traitement de la population noire dans l'Amérique actuelle a bien sa place en période électorale, pour contrebalancer les torrents de haine déversés par les suprémacistes blancs chers à Donald... Ou au... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
03 octobre 2020

"Les choses qu'on dit, les choses qu'on fait" d'Emmanuel Mouret : nos histoires d'amour et de désir

Adorant le travail délicieux d'un Eric Rohmer, cela faisait longtemps qu'on suivait les films d'Emmanuel Mouret, chez qui on reconnaissait une sorte de disciple de notre metteur en scène favori, en moins... ambitieux, intello ou philosophique, si l'on veut. Mais, il faut reconnaître en toute humilité qu'on n'aurait pas imaginé un instant que Mouret puisse un jour réaliser une œuvre d'une qualité et d'une force aussi saisissantes que ce "les Choses qu'on dit, les choses qu'on fait"... ... Un film qui démarre donc de... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
23 septembre 2020

"Irrémédiable" de Carles Torras : Visible Man

Carles Torras fait partie de ces jeunes réalisateurs catalans remarqués dans les festivals (pour "Callback", son précédent film) et qui perpétuent le savoir-faire espagnol en matière de cinéma de genre, en tentant de l’élever dans des territoires un peu plus nobles que ceux de la satisfaction immédiate de notre goût pour les scènes choc et les frissons faciles. Mario Casas, de son côté, est le jeune acteur madrilène qui fait battre les cœurs féminins mais qui veut visiblement prouver qu’il est plus qu’un beau playboy, et... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 14:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,