04 mai 2017

"Les Gardiens de la Galaxie, Vol 2" de James Gunn : papaoutai ?

Le premier "Gardiens de la Galaxie" avait échappé à mon aversion désormais viscérale envers les productions Marvel, grâce à une certaine légèreté, un décalage assez sain par rapport au cahier des charges standard du film de super-héros qui lamine depuis une décennie le cinéma "de divertissement" made in Hollywood. C'est donc dans un esprit plutôt positif que j'ai abordé cette suite... qui s'est rapidement révélée souffrir du syndrome classique des deuxièmes volets d'une franchise juteuse : on refait la même chose, en plus gros (plus... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

02 mai 2017

"Les Schtoumpfs et le Village Perdu" de Kelly Asbury : ruminations d'un père somnolent...

Bon, d'un côté on est tellement dans un film enfantin qu'on ne se sent pas complètement le droit d'appliquer un quelconque "critère" de jugement, autre que "c'est mignon" (overdose de couleurs), "c'est gentil" (le pouvoir de l'amour qui ressuscite), "c'est rigolo" (il y a des petits animaux mignons qui font des bêtises). J'ai heureusement réussi à roupiller un petit quart d'heure, ce qui m'a fait paraître le film moins long, mais à la sortie, ma fille de presque 6 ans m'a posé plein de questions sur l'histoire qui ne lui paraissait... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
25 avril 2017

Revisitons le cinéma déviant de David Lynch - "Twin Peaks : Fire Walk With Me" (1991) : le cauchemar ne faisait que commencer.

Je fais partie des gens qui avaient profondément haï "Twin Peaks : Fire Walk with Me" à sa sortie en 1992. Ma rage résultait en grande partie de ne pas retrouver dans le film l'atmosphère délicieuse de la série qui m'avait enchantée un an plus tôt, et d'être resté perplexe devant un récit qui se contentait de nous décrire trivialement toutes les étapes du calvaire de Laura Palmer que nous avions mis une saison et demi à décrypter. Plus de 25 ans ayant passé, il y a prescription, et il m'était possible de revoir pour la seconde fois ce... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
23 avril 2017

"La Belle et la Bête" de Bill Condon (2017) : pas beau et très bête...

"La Belle et la Bête", version "réelle" (enfin, si on ose dire...) de 2017, c'est pas beau et c'est très bête. Moi qui n'apprécie déjà pas beaucoup le dessin animé "original", je n'ai vu ici qu'une copie sans âme, sans imagination et sans talent. Emma Watson, dans un contre-emploi total, a autant de charisme qu'une moule. La Bête en version digitale accumule les mouvements disgracieux et ridicules, rendant l'affrontement final grotesque. L'accumulation de mauvais goût dans les décors, les meubles, etc. qui passait à la rigueur en... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
19 avril 2017

Le futur du Cinéma est Asie : "Man on High Heels" de Jang Jin (2015)

Il est des films un peu ratés, un peu maladroits, pas complètement satisfaisants, qui quelque part, nous parlent plus, nous touchent plus profondément que bien des chefs d’œuvre incontestables. "Man on High Heels", un polar coréen peu vu et mal défendu par la critique française, laissera ainsi un souvenir plus personnel que ce à quoi on pouvait légitimement s'attendre : pas à cause de scènes de baston sanglantes, cruelles et indiscutablement efficaces (on est désormais habitués aux caractéristiques disons extrêmes du cinéma... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
17 avril 2017

Séance de rattrapage : "Alliés" de Robert Zemeckis

"Alliés" n'est pas un film désagréable à regarder : Marion Cotillard y est joliment touchante et le mélodrame de la seconde partie du film fera verser aux plus tendres d'entre nous une larmichette toujours bien venue en ces temps arides. Néanmoins, le film de Zemeckis, bon artisan donnant en général le meilleur de lui-même quand on lui confie une bonne aberration assortie de technologie un peu audacieuse, souffre de ne jamais choisir entre deux natures irréconciliables : le film rétro-glamour hommage à la grandeur passée d'Hollywood... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

15 avril 2017

Séance de rattrapage : "Mr Wolff" de Gavin O'Connor

De temps en temps, il vaut mieux être clair. Et direct. "Mr. Wolff" est un gros caca nauséabond, un film sur l'autisme qui insulte largement les autistes et leurs familles, un thriller dont chaque "surprise" a été prévue par le spectateur somnolent au moins une demi-heure avant, un film d'action recyclant les niaiseries fachos du film lambda de super-héros en une série de scènes grotesques et sans enjeu. Basé sur un scénario à peu près aussi surréalistement crétin que celui d'un film de Luc Besson (résumons en spoilant généreusement... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
13 avril 2017

"Kong : Skull Island" de Jordan Vogt-Roberts : cultural gap...

Que puis-je dire d'un film comme "Kong : Skull Island" ? Que, comme je m'attendais au pire, je n'ai pas pu être déçu ? Que j'ai même passé un bon petit quart d'heure de plaisir régressif durant la première partie du film, devant les belles images et les effets spéciaux efficaces, avant que l'accumulation de scènes de violence et de combats de grosses bébêtes n'ait raison de ma bonne volonté ? Que les citations appuyées de "Apocalypse Now" ont eu un certain charme, jusqu'à ce que j'en arrive à une indiscutable saturation ? Que je me... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
11 avril 2017

"Get Out" de Jordan Peele : "Get In !"

Seconde véritable claque de cette année cinématographique, après le merveilleux "Moonlight", "Get Out" nous permet, en additionnant simplement "1+1" (Barry Jenkins + Jordan Peele, en l'occurrence), d'affirmer que le cinéma "afro-américain", comme ils disent, est en train d'exister, et pas qu'un peu. Il est même en train d'en remontrer aux vieux blancs confinés dans leurs clichés. Oui, une claque, et ce, dès la scène d'ouverture, remarquable, étonnante, d'une superbe complexité, qui explicite subtilement le programme du film à venir... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
09 avril 2017

"Life" de Daniel Espinosa : dans l'espace, personne ne vous entendra bâiller...

Quelle drôle d'idée de vouloir refaire "Alien", sans y apporter aucune idée nouvelle, et même en en retranchant les meilleurs ingrédients (les métamorphoses de l'alien, l'agenda caché de l'entreprise commerciale, l'androïde, et surtout la révélation à Ripley de sa propre nature...) ! Dans "Life", rien de tout ça : une station orbitale multi-culturelle (américains, anglais, russes et japonais constituent un microcosme assez réducteur de l'humanité) mais sans aucun conflit interne, une entité certes à peu près indestructible mais... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 17:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,