29 novembre 2018

"La Ballade de Buster Scruggs" des Frèes Coen : plaisir du cinéma, plaisir de la lecture

"La Ballade de Buster Scruggs" était un film sacrément attendu au tournant, et ce pour au moins deux bonnes raisons. D'abord on espérait revoir ces grands cinéastes que sont devenus les Frères Coen au fil des années au sommet de leur forme après la terrible déconvenue de leur médiocre "Hail Caesar". Et d'autre part, après une longue succession d'échecs de jeunes réalisateurs prometteurs produits par Netflix, il était indispensable de voir si le nouveau monstre US de l'entertainment (... j'ai failli écrire décérébré...) pouvait... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

28 novembre 2018

Séance de rattrapage : "Wonder Wheel" de Woody Allen

Alors que le futur de notre très cher Woody, qui fut pour les gens de ma génération une sorte de pilier de notre amour pour le Cinéma (majuscule, s'il vous plaît), est pour le moins incertain, son dernier film en date (ou dernier tout court ?), "Wonder Wheel", a été à la fois "béni" par un inhabituel financement pléthorique dû au Studio Amazon en quête de crédibilité auteuriste, et "maudit" par un inhabituel déchaînement de critiques négatives. Du coup, cela valait la peine de laisser retomber la poussière pour réfléchir plus... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
26 novembre 2018

"Outlaw King" de David Mackenzie : Petits pois écossais (ou bien olives en Basse-Provence ?)

Vous croyiez tout savoir sur la guerre d'indépendance d'Ecosse au XIVè siècle parce que vous aviez vu Mel Gibson en kilt dans "Braveheart" ? Eh bien non, il vous faut maintenant compléter votre culture générale en découvrant la seconde rébellion contre l'envahisseur anglais conduite par Robert le Bruce (non, pas "Bruce de Nuce" !) dans la foulée de l'exécution pour le moins croustillante de WW (William Wallace pour les intimes). La première bonne nouvelle du nouveau film de David Mackenzie, déjà remarquable réalisateur de... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
23 novembre 2018

"En Liberté !" de Pierre Salvadori : le problème du rire français...

Nous avons vraiment un problème avec le rire, nous les Français. Notre cinéma comique est, mais en vérité a toujours été, l'un des pires de la planète. Et ce n'est pas l'existence de Jacques Tati qui peut compenser plus d'un siècle de médiocrité, de bêtise et de mauvais goût. Pensez seulement aux Gérard Oury, aux Michel Audiard, aux Francis Veber, aux Jean Girault ou aux Dany Boon qui ont fait le triomphe de la comédie populaire au cours des décennies passées : pas un seul de leurs films, que dis-je pas cinq minutes de leurs films... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
18 novembre 2018

"Bohemian Rhapsody" de Bryan Singer : No escape from reality !

Je n'aime pas Queen, ses hymnes pour stades qui ont l'impudence de vous phagocyter le cortex malgré vous. Je n'aime pas les biopics américains, avec leurs parcours calibrés - rise and fall, and then redemption - qui ont la paresse de considérer n'importe quelle vie comme de la chair à canon pour appâter le chaland. Je n'aime pas Bryan Singer, qui a construit toute sa pauvre réputation sur un seul film, son seul correct (qu'il n'est même pas besoin de nommer, n'est-ce pas ?) alors qu'il n'a aucun style reconnaissable ni aucun... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:05 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
12 novembre 2018

"Le Grand Bain" de Gilles Lellouche : The Deep End

Eh oui, à force de consacrer des films aux névroses féminines, et de les considérer (ces névroses...) - non sans une certaine misogynie - comme LE grand sujet de comédie, il était temps que quelqu'un s'essaie à pleurer sur nous, les hommes, avec nos vies foutues. Que cela soit Lellouche qui s'y colle, lui à qui on donne difficilement notre sympathie de cinéphiles raffinés, est une bonne surprise, et qu'il en tire un film correct,, presque excellent par instants, une autre, encore plus grande. Fausse copie à la française de "The... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

11 novembre 2018

"Yéti & Compagnie" de Karey Kirkpatrick et Jason A. Reisig : Mythes et religions

A quoi servent les mythes ? La préservation d'une société et de ses valeurs, voire même la survie de cette société justifient-elle que la religion soit sa seule boussole ? Le politicien a-t-il le droit de mentir pour sauvegarder l'ordre établi ? Ce n'est pas si courant que cela qu'un film d'animation pour enfants soulève ces questions, même si le brillant scénario de "Smallfoot" (réglons tout de suite son compte au ridicule titre français !) peut faire écho à celui du "Magicien d'Oz" ou plutôt du "Zardoz" de Boorman avec cette... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
05 novembre 2018

"A Star is Born" de Bradley Cooper : sing me by your name...

Et si 2018 était l'année des histoires d'amour au cinéma ? La première partie de cette nouvelle version de l'inépuisable histoire de "A Star is Born" est un pur enchantement : le coup de foudre, l'envol des sentiments, les cimes atteintes lorsque les deux amoureux chantent ensemble en public, etc. Rien que du banal, du trivial même, mais qui atteint ici une vérité rare, que dis-je, exceptionnelle dans le cinéma hollywoodien. Est-ce l'alchimie tangible entre Bradley Cooper et Lady Gaga ? Est-ce le talent certain des deux interprètes... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
30 octobre 2018

"The House that Jack Built" de Lars Von Trier : Fame ! What you get is no tomorrow !

Je suis Jack, et je tue des gens pour réaliser une œuvre d'art digne de devenir iconique. Je suis Lars, et je fais des films parce que je crois encore à l'Art. Et aux icones, même si je m'embrouille parfois à comprendre Hitler en tant que créateur génial de futures ruines iconiques. Je suis Jack, et je suis un ingénieur astucieux qui rêve d'être architecte : cette maison que je veux construire absorbe tout le temps qui me reste entre mes meurtres, mais mon impuissance à même concevoir autre chose qu'une structure vouée à être... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
23 octobre 2018

"Frères Ennemis" de David Oelhoffen : la cité nous appartient

Le polar commercial français étant à peu de choses près en état de mort cérébrale, il convient de ne pas trop faire la fine bouche devant ce "Frères Ennemis" qui aligne discrètement de nombreuses qualités... sans parvenir tout à fait à les transformer en réussite. En partant d'un sujet qui peut rappeler ceux des chefs d'oeuvre de James Gray, c'est à dire un noeud gordien de trahisons et de culpabilité au sein d'une "famille" déchirée entre activités criminelles et liens du sang, Oelhoffen nous propose un passionnant portrait d'une... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,