12 juillet 2019

"Toy Story 4" de Josh Cooley : independance day !

On n'y croyait pas, ou plutôt on n'osait pas y croire. Il y avait eu le sommet conceptuel et émotionnel de "Toy Story 3", qui bouclait avec une profondeur insensée la réflexion de la série sur, pour simplifier, "comment accompagner nos enfants au fur et à mesure de leur développement", soit un sujet quand même fondamental pour quiconque est père ou mère. Depuis, le génie de Pixar s'était régulièrement dissout dans la machine Disney, ne ressurgissant plus qu'occasionnellement, voire partiellement. On est donc allé voir "Toy Story 4"... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

06 juillet 2019

"Yves" de Benoît Forgeard : Yves mon Amour

Il y a, derrière ce très, très mauvais, cet exceptionnellement mauvais film qu'est "Yves" une pléthore d'excellentes idées, qui, mises entre d'autres mains, auraient pu donner quelque chose d'intéressant : la manière dont l'IA se nourrira / se nourrit de nous, de nos idées, de notre savoir, voire de nos rêves, pour en fournir une version "techniquement supérieure", et, évidemment, humainement inférieure ; la fascination incontrôlable de l'être humain pour ses propres créations, qu'elles soient des robots ou bien des divinités ; la... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
03 juillet 2019

"The Perfection" de Richard Shepard : la vengeance d'une femme

Osons nous avouer que, nous aussi, derrière nos prétentions vaguement « intellos », nous adorons le cinéma outrancier, grand guignol même, quand il sait appuyer franchement sur tous les boutons du plaisir ouvertement pervers et délicieusement honteux de notre cinéphilie un tantinet déviante ? Oserions-nous déclarer que nous avons trouvé que "The Perfection" était un objet parfaitement délicieux : un film que l’on peut considérer objectivement comme un navet ridicule, mais tout aussi objectivement comme un grand délire conceptuel qui... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
30 juin 2019

Classiques et nouveautés de l'Anime : "Mary et la Fleur de la Société" de Hirosama Yonebayashi (2017)

Le fait que "Mary et la fleur de la Sorcière" soit un film aussi moyen - pas désagréable, pas complètement raté, entendons-nous bien ! - pose la question profondément féconde de la nature du génie. Car voici un copié-collé appliqué et compétent de l'univers de Miyazaki, une mise en oeuvre compétente des techniques du Studio Ghibli par un ex-élève du maître qui ne débouche au final que sur un ersatz vain, gentil divertissement qui ne ravira que les enfants de moins de 8 ans. Hiromasa Yonebayashi a donc fondé sa propre structure, les... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
25 juin 2019

"Zombi Child" de Bertrand Bonello : Zombi Brain

Je sais que l'obscénité de son inacceptable romantisation du terrorisme dans le répugnant "Nocturama" a banni pour moi le clown Bonello du registre des cinéastes dignes de considération, mais souhaitant rester objectif, j'ai voulu tenter une nouvelle approche de son cinéma à l'occasion de la sortie de son "Zombi Child". Mal m'en a pris, car si j'ai retrouvé sans surprise le marais putride de l'idéologie douteuse du super bo-Bonello, je n'ai même pas eu droit cette fois au moindre intérêt "purement cinématographique". Mêlant une... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
21 juin 2019

"Le Daim" de Quentin Dupieux : folie contagieuse

N'étant pas un spécialiste du cinéma de Quentin Dupieux, que je n'ai découvert que tardivement, il me semble néanmoins que ce passionnant "Daim", malgré les apparences (et le pedigree du bonhomme), n'est ni absurde - les actions des personnages ne cessant jamais d'être parfaitement logiques si l'on suit leur raisonnement -, ni fantastique - le "pouvoir" de la veste sur son porteur étant toujours clairement désigné comme une affabulation de ce dernier. Non, "le Daim" est d'abord la description précise de la chute d'un homme dépressif,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

17 juin 2019

"Greta" de Neil Jordan : le silence du piano

Neil Jordan connut son heure de gloire tôt dans sa carrière, dès son second et son troisième long métrages ("La Compagnie des Loups", puis "Mona Lisa"), avant un vrai triomphe public dans les années 90 (la fameuse révélation qui choqua une époque qui n’est clairement plus la nôtre, de "The Crying Game", suivie du film vampire-chic "Entretien avec un Vampire"). Depuis, il faut admettre que l’étoile de l’Irlandais a bien pâlie, et ce n’est pas avec "Greta" que les choses vont changer, même si la présence au casting de l’immense Isabelle... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
14 juin 2019

"Sibyl" de Justine Triet : l'insoutenable lourdeur de l'être

J'étais resté assez sceptique devant "Victoria", qui m'avait semblé artificiel, voire peu crédible, en dépit de l'enthousiasme critique général, et ce désastreux "Sibyl" vient malheureusement confirmer toutes mes craintes : véritable pensum d'une lourdeur accablante et d'une prétention absurde, le nouveau Justine Triet concentre comme volontairement tous les défauts les plus caricaturaux du mauvais cinéma d'auteur français (je ne parle évidemment pas ici de gens de talent comme Desplechin, Mazuy ou Honoré !). Triet part d'un script à... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
11 juin 2019

Les jalons du cinéma fantastique : "The Fog" de John Carpenter (1980)

Aujourd'hui que la carrière cinématographique de Big John doit malheureusement être considérée comme terminée (il lui reste encore sa musique…), on peut prendre un peu de recul pour mettre tous ses films - les meilleurs comme les moins bons, et il y en a pas mal - en perspective d'un talent considérable de metteur en scène. Alors, où situer "The Fog", petit film pensé de manière très opportuniste pour répéter si possible le succès surprise de "Halloween" ? On a d'abord une histoire de fantômes efficace (on doit avouer que, à sa... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
09 juin 2019

"Parasite" de Bong Joon Ho : underground...

Notre monde va mal et l'écart entre les "premiers de cordée" (rire douloureux...) et le pékin moyen sombrant dans une précarisation accélérée devient un gouffre : c'est là un sujet essentiel que nombre de cinéastes - et non des moindres - traitent désormais, et de plus en plus souvent. Sauf que l'on peut compter sur le cinéma coréen, qui est, depuis plus de deux décennies, l'un des plus vigoureux et créatifs de la planète, pour aborder ce thème sous un angle radicalement original. Et percutant. Il y a ainsi aux trois quarts de... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,