25 janvier 2019

Les films d'Eric Rohmer passeront-ils l'épreuve du temps ? "Ma Nuit chez Maud" (1969)

S'est posée à moi la question de la modernité de "Ma Nuit Chez Maud", cinquante ans après que Rohmer ait filmé Trintignant faisant des maths le soir après sa journée de travail chez Michelin à Clermont-Ferrand, et discutant de la pertinence de Pascal avec un ancien copain marxiste. Ou plutôt la question de la manière dont ce cinéma-là, filmant en noir & blanc des gens coincés entre une foi catholique, qui semble désormais désuète, et un désir "moderne" de sexe sans engagement peut parler à quelqu'un qui a à peine trente ans. Le... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

23 janvier 2019

"Glass" de M. Night Shyamalan : The house that M. Night lost

Il y a clairement deux manières de regarder "Glass", et le plaisir qu'on en tirera variera du tout au tout. La première est en passionné de culture de super-héros et de blockbusters parfaitement exécutés : dans ce cas, passée une première demi-heure impeccable qui fait l'unanimité, on s'ennuiera vite devant des dialogues interminables, des facilités scénaristiques un peu indignes du riche passé de Shyamalan, et une certaine lourdeur dans la démonstration de ses théories sur la vraie nature du super-héros américain (obsession... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
21 janvier 2019

"Bird Box" de Susanne Bier : au royaume des aveugles...

Avouons que, après avoir ingéré deux excellents films à la suite ("Roma" et "Buster Scruggs"), ça rassure un peu de retrouver Netflix - ceux que tout le monde adore tellement haïr, mais regarde quand même - faisant du 100% Netflix : de la SF "adulte", avec un réalisateur et des acteurs honorables, avec ce qu'on perçoit (à tort ?) comme une vraie liberté pour "l'auteur", pour un résultat d'une exemplaire médiocrité. Pas mauvais non, simplement sans intérêt. Tiré d'un best seller de Josh Malerman à l'excellente réputation, et dont... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
20 janvier 2019

"L'Homme Fidèle" de Louis Garrel : ni conte ni proverbe

Quand on s'appelle Louis Garrel, petit-fils du génial acteur Maurice Garrel, et fils du grand metteur en scène Philippe Garrel, qu'on a été régulièrement représenté comme une version contemporaine du merveilleux Jean-Pierre Léaud, on attend forcément de vous des films qui s'inscrivent dans une certaine "tradition", non plutôt dans l'élan de l'inoubliable Nouvelle Vague. Et pas un objet filmique aussi indécis que ce "l'Homme Fidèle", un film que l'on adorerait littéralement adorer, mais qui, vraiment, s'avère une sérieuse déception. ... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
19 janvier 2019

Le Futur du Cinéma est Asie : "Rites d'Amour et de Mort" (1966) de Masaki Dômoto et Yukio Mishima

Yukio Mishima est sans doute, pour nous Occidentaux, le plus grand écrivain japonais du XXe siècle. Ou au moins le plus connu. Le plus fascinant. Celui qui représente jusqu'à la caricature le stéréotype - qui n'est jamais loin de la vérité profonde, on le sait - de l'hystérie nippone : à la fois traditionnel (impérialiste frisant le fasciste) et rebelle "punk" (culturiste homoérotique clamant sa fascination pour la France - il faut voir l'incroyable interview en bonus sur le DVD de "Yûkoku" pour le croire !), soit un vrai cas pour... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
17 janvier 2019

Le Futur du Cinéma est Asie : "Kaili Blues" de Bi Gan (2015)

Ce n'est pas révéler un secret bien caché que de clamer, comme je le fais encore et encore, que "le Futur du Cinéma est Asie", tant depuis un quart de siècle au moins, quasiment tout ce qui s'est inventé de remarquable formellement dans le 7è Art vient de Chine, de Taïwan, de Thaïlande, etc. Dans la majestueuse lignée de Tsai Ming-Liang, de Hou Hsiao-Hsien, mais aussi de Jia Zhang-Ke (et en particulier de son fameux "Still Life"), le très jeune Bi Gan (guère plus de 25 ans quand il réalisa ce film…) est la dernière sensation des... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

15 janvier 2019

Retour à Hogwarts : "Harry Potter et la Prisonnier d'Azkaban" d'Alfonso Cuarón (2004)

Après deux volets passablement déprimants, aussi bien pour les cinéphiles - qui ne purent qu'être consternés par l'utilitarisme décoratif de l'inepte Chris Columbus - que pour les fans de l'oeuvre littéraire de J.K. Rowling - à la fois respectée au pied de la lettre et totalement trahie -, quelqu'un dans l'équipe de production s'est enfin dit qu'il était temps de passer à autre chose. Et de confier l'adaptation du meilleur livre de la saga Harry Potter à un vrai réalisateur, qui plus est talentueux, Alfonso Cuarón. "Le Prisonnier... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
13 janvier 2019

"L'Heure de la Sortie" de Sébastien Marnier : no shelter from the storm

Nous passons suffisamment de temps à nous plaindre de l’effondrement du cinéma populaire français, dont la qualité il est vrai n’a jamais été aussi lamentable que depuis quelques années, pour ne pas clamer haut et fort notre admiration, voire notre amour pour un film comme "L’Heure de la Sortie", de Sébastien Marnier, un film qui conjugue un sujet d’une vraie intelligence avec une indéniable accessibilité "commerciale". Sauf que, bien entendu, certains tordront le nez sur ce film passionnant, parce qu’il est plus facile de le... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
11 janvier 2019

Retour à Hogwarts : "Harry Potter et la Chambre des Secrets" de Chris Columbus (2002)

Le second film de la saga "Harry Potter" à l'écran met encore plus cruellement à jour que le premier les déficiences de l'adaptation à la sauce hollywoodienne de l'œuvre de J.K. Rowlings : alors que le livre construisait de manière remarquable un univers réellement enchanteur sur les intuitions géniales de "l'Ecole des Sorciers", tout en créant un écho inattendu entre les conflits du monde des sorciers et ceux du nôtre, lutte des classes et racisme en premier lieu, les producteurs des films, peu aidés il est vrai par l'incompétence... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
09 janvier 2019

"Le Retour de Mary Poppins" de Rob Marshall : la grande dépression...

Pendant une bonne demi-heure, j'y ai cru. Mes yeux sont même devenus humides quand la nouvelle Mary Poppins a utilisé son sac sans fond pour en extirper des objets absurdes et en peupler une baignoire devenue un océan exotique sous lequel on peut respirer et même chanter. Puis j'ai peu à peu déchanté... Aucune chanson mémorable, des ballets citant docilement ceux du premier film mais filmés avec un manque de grâce absolu, et surtout une redoutable absence d'imagination, ce qui est quand même absurde quand on prétend faire renaître... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,