19 août 2020

Quand la pop fait des étincelles, une revisite de la discographie de Sparks : "Propaganda" (1974)

Six mois après le chef d'oeuvre absolu - et triomphe commercial - de "Kimono My House", Ron Mael a déjà composé une douzaine de nouvelles chansons, et ce, tout en donnant pas mal de concerts. "Propaganda" est donc enregistré par la même équipe - musiciens et producteur - puisqu'il est dit que 1) il faut battre le fer pendant qu'il est chaud 2) on ne change pas une équipe qui gagne. Et si "Kimono My House" n'avait pas existé, nous serions tous beaucoup plus enthousiastes encore vis à vis de cet album qui, en toute logique,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

15 août 2020

"On&On" de Daniel Blumberg : On&On&On&On&On&On&On&On&On&On&On&On&On&On&On&On&On&On&On&On&On&On&On&On&On&On&On&On&On&On&

Ne nous mentons pas à nous-même, il était impossible, voire certainement pas souhaitable, que Daniel Blumberg mette dans son second album solo depuis la séparation de Yuck la même douleur déchirante qui avait fait de "Minus" une expérience émotionnelle saisissante. Après tout, un album ne devrait pas satisfaire nos attentes excessives au prix de la santé mentale ou même tout simplement de l’équilibre sentimental de l’Artiste… même si une certaine perversion inhérente au Rock nous a régulièrement amenés à vénérer... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
13 août 2020

Promenade sur les traces d'un géant, Neil Young : "This Note's For You" (1988)

Et on arrive en 1988 : les "années Geffen" prennent fin, dans la douleur et la haine, puisqu'un procès honteux oppose Neil Young à sa maison de disques (temporaire), qui lui reproche de n'avoir livré aucune oeuvre "représentative" de son style musical. Instinctivement, on est tous du côté de l'artiste à qui les méchants capitalistes veulent imposer un certain "genre musical", mais il faut également bien connaître que de "Trans" à "Life" - deux albums quand même corrects, voire même plutôt bons -, en passant par le... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
07 août 2020

Coriky par Coriky : Le retour de la virulence et de l'intégrité

« She reached out a cup / When the next she showed up / Replacement asking what’s been going on / She says “Not very much” / But she’s seen a lot of action / Oh the terrible things she’s seen / On her screen / It’s a clean kill / It’s a clean kill / It’s a clean kill / But it’s not clean… » Imaginez votre journée au bureau, la pause à la machine à café, les bavardages avec les collègues, et le retour à votre station de travail où vous pilotez un drôle et envoyez une bordée de missiles sur une école coranique quelque part... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
04 août 2020

"A Hero's Death" de Fontaines D.C. : leaving Dublin...

Nous nous étions sentis très seuls devant l’enthousiasme général qui avait accueilli "Dogrel", le premier disque des jeunes « gens de Dublin » de Fontaines D.C., alors que nous n’avions pas été convaincus ni par les citations post-punks vraiment lourdes de l’album, ni par la posture emblématique vis-à-vis de leur origine irlandaise de Grian Chatten et sa bande. Nous attendions donc la parution de ce second album avec encore plus d’impatience que les fans du groupe, intrigués que nous étions par le chemin que prendrai... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
02 août 2020

"Hate for Sale" de Pretenders : Pour l'amour de Chrissie et de sa voix...

Nous avons tant aimé les Pretenders, groupe de deux albums seulement, le premier, éternel étendard de la « new wave » anglaise, et le second, plus oubliable mais encore fier. Le groupe fut laminé par la drogue, qui tua deux de ses quatre brillants membres, et il y a peut-être une sorte de morale dans cette histoire, bien que nous ne sachions guère dire laquelle. Nous avons tant aimé Chrissie Hynde, l’américaine audacieuse, sexy – bien sûr -, l’égérie Rock par excellence avec son cuir noir, ses mitaines de dentelles, ses... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

30 juillet 2020

"Jump Rope Gazers" de The Beths : le terrible syndrome du second album...

En 2018, il avait été difficile de ne pas être enthousiasmés devant l’énergie dégagée par le premier album de The Beths (Future Me Hates Me) : il n’était même pas nécessaire d’être – comme nous – fans absolus de la pop et du rock néo-zélandais, qui, rappelons-le, tutoie l’excellence depuis les années 80 dans l’indifférence du reste de la planète, pour aimer ce groupe énervé, balançant des textes d’une réjouissante vacherie sur des riffs de guitare bien agressifs… sans même parler de ces vocaux qui se bousculaient devant le... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
25 juillet 2020

"Le Silence ou Tout Comme" de Dominique A : confiné, libéré !

Derrière la vitre, regarder la vie qui passe, dehors. Au soleil, le soleil d’un printemps dont nous ne profiterons pas. Le silence – ou presque - dans les rues que la pandémie a vidées. Dans la tête, un mélange de nostalgie d’une époque révolue, et d’espoir de lendemains moins inhumains. La pochette du "Silence ou Tout Comme", le nouvel EP de Dominique A, nous rappelle le dernier confinement. Nous parle peut-être aussi des futurs enfermements. Et, même si cela ne surprendra pas complètement tous ceux qui suivent Dominique... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
24 juillet 2020

Quand la pop fait des étincelles, une revisite de la discographie de Sparks : "Kimono My House" (1974)

Je me souviens (à peine) que les journalistes vaguement ironiques - et complètement à côté de la plaque - appelaient cela le 'glam rock'. Je veux oublier que ce délicieux déluge d'outrances vocales et de riffs électriques a influencé Queen et consorts. J'ai toujours dans la bouche le goût de révolte hilare que ce chapelet de chansons à 200 à l'heure a donné à mes dernières années-lycée. Une madeleine proustienne ou des dragées au poivre toujours virulentes ? Les deux, mon général ! Souvenons en tout cas de la stupéfaction dans les... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 14:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
23 juillet 2020

"Air" de Jeanne Added : sur les chemins de traverse...

Non, mais franchement, un disque de 8 chansons et durant 30 bonnes minutes, depuis quand qualifie-t-on ça de EP ? Rappelons donc à Jeanne Added qu’une grande majorité des chefs d’œuvre du Rock ne dépassent guère les 30 minutes, et qu’à l’inverse, une gigantesque proportion des albums qui font mourir d’ennui leurs auditeurs avec des titres anodins ou témoignant même d’une absence totale d’inspiration dépassent la jauge des 40 minutes. Et puis il y a aussi ce message presque martelé par Jeanne : il s’agit là d’un... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 14:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,