15 novembre 2020

"Earth to Dora" de eels : franchement apaisé ?

« I don’t want nobody / I don’t need that shit / Nothing good ever came / From anytime I did / So what the fuck is going on here? / Tender-hearted love / I was always dreaming falsely / I must be waking up » (Je ne veux personne / Je n’ai pas besoin de cette merde / Rien de bon n’en est jamais sorti / De chaque fois que je l’ai fait / Alors qu’est-ce qui se passe cette fois ? / Amour plein de tendresse / J’ai toujours eu tort dans mes rêves / Je dois être en train de me réveiller) ("Waking Up") Le bonheur frapperait-il... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

13 novembre 2020

"III" par Fuzz : Format power trio, riffs homériques, énergie primitive...

On a eu très chaud ! Et on ne parle pas de la situation politique US, pas encore clarifiée au moment où on écrit ces lignes. On parle des choses vraiment IMPORTANTES, comme d’avoir une année 2020 SANS ALBUM DE TY SEGALL !!! Parce que là, on frôle l’insupportable, l’appel à l’insurrection générale des rockers, non ? Heureusement, on s’inquiétait (presque) pour rien, car l’animal vient de nous offrir le troisième album de son side-project Fuzz, qui ressemble comme deux gouttes d’eau à un album de Ty Segall(même si... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 14:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
12 novembre 2020

'Hey Clockface" d'Elvis Costello : This Year's Model?

Deux ans seulement se sont écoulés depuis l’opulent "Look Now" et le fait de pouvoir déjà retrouver Elvis Costello avec un nouvel album semble confirmer un retour en forme, au moins physique, après les problèmes de santé des années 2010. Et ce d’autant que "Hey Clockface", album apatride (enregistré à New York, Helsinki et même Paris, mixé à Los Angeles !) mais regardant sans baisser les yeux le monde de 2020, renoue avec le goût pour l’expérimentation, ou au moins pour l’aventure, qui s’empare régulièrement d’Elvis. Entre... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
05 novembre 2020

"Letter to You" de Bruce Springsteen : nostalgie du rêve (musical) américain

Les USA n’ont peut-être jamais eu autant besoin de Bruce Springsteen qu’en ce moment, juste avant des élections cruciales, alors que le pays est divisé comme jamais depuis la “Guerre Civile”. Car Springsteen, au-delà de ses opinions politiques démocrates, est peut-être le seul artiste d’envergure qui chante SUR et POUR chaque américain, quelle que soit la couleur de sa peau, quelle que soit son origine et, même, ses convictions. "Letter to You" – titre magnifique dans ce contexte de déchirement collectif – est... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
02 novembre 2020

"Distance Is the Soul of Beauty" de Michael J. Sheehy : à vos risques et périls...

« [la Beauté] est un sphinx, une énigme, un mystère douloureusement irritant. Nous voudrions nous en nourrir, mais elle n’est qu’objet de regard, elle n’apparaît qu’à une certaine distance. » écrivait Simone Weil en 1950, dans un texte sur la Beauté, l’âme et Dieu ("l’Attente de Dieu"). Si Michael J. Sheehy, lui qui se présente comme athée convaincu, a choisi cette réflexion un peu mystérieuse – que l’on peut considérer comme plutôt pessimiste – comme titre de son premier album en dix ans, c’est peut-être... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
31 octobre 2020

"Off Off On" de This Is the Kit : la très soutenable légèreté de l'être...

Avouons-le d’emblée, assumons notre honte : nous ne connaissions pas Kate Stables, autrice-compositrice et chanteuse à la voix merveilleuse, anglaise mais installée à Paris, avant de la découvrir, épatés, avec sa formation This Is The Kit au Festival Rock In the Barn en septembre dernier ! La parution de son cinquième album, "Off Off On", est donc une occasion parfaite d’entrer pleinement dans l’univers, qu’on qualifiera paresseusement d’indie folk, de cette artiste aussi inspirée que… charmante. Charmante est un... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

29 octobre 2020

"Sleepless Night" de Yo la Tengo : un disque ami

Les aficionados de Yo La Tengo savent que le trio aime à interrompre la grande fête électrique qu’il propose sur scène par quelques chansons plus dénudées, plus calmes (ne parlons pas de “version acoustique”, car il ne s’agit pas de ça, Yo La Tengo étant un groupe ELECTRIQUE !) : soit une véritable parenthèse enchantée dans le concert, qui permet au groupe comme au public de reprendre son souffle, tout en “communiant” dans la célébration d’un certain type de beauté blême, fragile, que l’on pourrait facilement... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
27 octobre 2020

Le trip ultime avec VDGG et Peter Hammill : "Fool's Mate" (1971)

On est en avril 1971, et la créativité de Peter Hammill n'a pas de limite : il vient de sortir coup sur coup deux albums très réussis de Van der Graaf Generator, et il a encore "sur les bras" une grosse dizaine de titres qu'il considère comme ne faisant pas partie de l'univers du groupe, des chansons parfois plus simples, surtout moins "ambitieuses" par leur thème, moins "science-fiction / heroic fantasy" aussi, si l'on veut. Des chansons plus intimes, et aussi pour certaines presque... "pop". C'est pourtant avec la... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
23 octobre 2020

"Sundowner" de Kevin Morby : le fruit de l'isolement

Si certains ont pu reprocher quelque chose à "Oh My God", le précédent album de Kevin Morby, c’est d’appuyer à fond sur la pédale du lyrisme, et de nous livrer une sorte de grand spectacle sons et lumières autour de ses sentiments. Un reproche admissible, mais qui perdait toute validité quand on voyait comment sur scène, tout cela se métamorphosait en un set « rock’n’roll » de toute beauté… En tous cas, "Sundowner" – le nouvel album de l’Américain de Kansas City – n’encourra pas les mêmes critiques, tant il s’agit cette fois... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
19 octobre 2020

Promenade sur les traces d'un géant, Neil Young : "Eldorado" (1989)

Voilà, n'y allons pas par 4 chemins : "Eldorado", EP ou mini-LP, comme on veut, de 5 chansons et 25 minutes, aurait pu (aurait dû...) être le meilleur album électrique de Neil Young. Il suffisait de rajouter un ou deux solos de guitare incandescents ou telluriques en plus, et la barre des 30 minutes aurait été facilement atteinte, inscrivant "Eldorado" tout prêt du sommet de la discographie du Loner. Ah oui, il aurait aussi fallu le sortir au-delà des marchés japonais et australiens auxquels il fut, inexplicablement (enfin, on... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,