03 février 2012

Réécoutons les classiques du Rock : "Dog Man Star" de Suede (1994)

"Dog Man Star" est généralement considéré comme l'un des 3 ou 4 albums-phare du mouvement Brit Pop des années 90, et génère toujours un enthousiasme en Angletere qui me stupéfie : car ici, comme sur le premier - et assez pénible - premier essai de Suede, qu'est-ce qu'on entend vraiment ? Des chansons moyennement inspirées (il y a un peu de bon - "We are the Pigs", "Hollywood Life" - pour beaucoup de choses ordinaires...), traitées de manière particulièrement outrancières, ce qui ravit sans doute les adolescents fascinés par l'emphase... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

01 février 2012

"Keep You Close" de dEUS : roboratif !

N'étant pas - et loin de là - un fan historique de dEUS, il m'est possible d'aborder "Keep You Close" sans attentes disproportionnées, ni préjugés injustes. Alors, et à la différence d'albums antérieurs, comme le pénible "Vantage Point", qui m'avaient déplu par leur côté studieux et crispé, "Keep You Close" me paraît immédiatement séduisant, avec des mélodies avenantes, et un sens certain de l'impact maximum sur l'auditeur, que ça soit commercialement ou émotionnellement sur les quelques morceaux ambitieux qui confèrent à l'album un... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
29 janvier 2012

A l'occasion de la réédition de l'intégrale des Smiths : "Meat Is Murder" (1985)

"Meat is Murder" est bâti autour de trois morceaux impressionnants, "The headmaster ritual", "Rusholme ruffians" et "Barbarism starts at home", qui représentent la plus parfaite exécution du programme initial de Morrissey et Marr : parler avec franchise des vices de la société anglaise, et au delà, de notre monde, en déployant un "rock" nouveau, aussi puissant que subtil. Que de progrès accomplis depuis les déséquilibres déroutants du premier album ! Morrissey a trouvé sa "voix", presque abandonné le haute-contre, et chante déjà... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
25 janvier 2012

A l'occasion de la réédition de l'intégrale des Smiths : "The Smiths" (1984)

Je me souviens combien ce premier album des Smiths, après l'explosion sensuelle qu'avait été "This Charming Man", m'avait déçu : une première face composée de chansons grisâtres, presque informes, laminait définitivement l'enthousiasme du "fan à naître", que ne rattrapaient pas les beaux "singles" de la seconde face. En 2011, le remixage effectué par Johnny Marr ne change pas vraiment la donne, même si la meilleure précision du son permet de mieux apprécier sa technique à la guitare : c'est que les Smiths ambitionnent dès leur premier... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:33 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
17 janvier 2012

"Nightingale" de Erland & the Carnival : un disque passionnant !

Vu de l'autre côté de la Manche, toute l'excitation "post-folk" de la jeune scène anglaise paraît un peu vaine, quelle que soit la qualité des groupes qui la composent (Mumford & Sons, The Leisure Society) : on sera donc reconnaissant à Erland Cooper d'assaisonner son retour aux traditions des ménestrels moyenâgeux d'une large quantité d'orgue gothique grinçante, et de noyer ses textes forcément pleins de sensibilité à fleur de peau (cliché) dans un brouet mi pop, mi-post rock suffisamment désorientant pour que notre appétit reste... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
01 janvier 2012

"Happy Soup" de Baxter Dury : délicieux, tout simplement !

Il faut d'abord passer l'effet de surprise initial : la voix de Baxter, l'accent cockney un peu forcé de Baxter, le côté cool-sourire en coin-doux amer, bon dieu, mais c'est comme une réincarnation de la grâce de "papa Ian" ! Ensuite, il est facile de voir que le terrain sur lequel officie Baxter est bien différent - même si, là encore, le second degré humble pour dissimuler des blessures profondes, c'est bien le même registre : ici, on est dans une "pop lo fi" qui doit beaucoup à la grâce des Kinks (après Damon Albarn, Baxter Dury... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

24 décembre 2011

Reécoutons les classiques du Rock : "The Stone Roses" de The Stone Roses (1989)

Il y a dans le rock (qui paraît pourtant si « universel ») des groupes, des albums, qui semblent ne pas réussir à passer totalement les frontières, qui sont des institutions dans leur pays d’origine sans vraiment convaincre ailleurs. « The Stone Roses » en est un parfait exemple, puisque nombre de Britons le désigneront comme le « meilleur album » de tous les temps, alors que chez nous, il suscite plus d’indifférence que d’excitation. Réécouter les Stone Roses aujourd’hui, alors que les mornes années 80... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
22 décembre 2011

"El Camino" des Black Keys : pourquoi suis-je passé à côté de ce groupe jusqu'à présent ?

J'introduis "El Camino" dans mon auto-radio, et après trois morceaux, stupéfiants, irrésistibles, "Lonely Boy", "Dead and Gone" et le super-glam "Gold On the Ceiling", je suis forcé de me demander : mais pourquoi suis-je passé jusqu'à présent à côté des Black Keys ? Trop classiquement américain ? Trop dans l'ombre de Jack White et ses White Stripes ? A cause de leurs tronches en biais et leur look broussailleux ? Parce qu'il y en a un peu marre des noms de groupes qui commencent par "Black " ? Ouais, sans doute, sans doute... En tout... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 10:39 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
19 décembre 2011

"Hurry Up, We're Dreaming" de M83 : Pitchfork n'exagère-t-il pas un peu ?

Respect pour les rêveurs, car ils changent le monde. Ou au moins, ils se changent eux-mêmes, ce qui n'est pas rien. Anthony Gonzalez a sans doute rêvé depuis sa plus tendre enfance à Antibes d'être Pink Floyd à lui tout seul, d'écrire son "Dark Side of the Moon", son "The Wall" à lui : "Hurry Up, We're Dreaming" n'est que cela, un rêve de grandeur, à la fois inaccessible - d'où de sombres plantages sur ce double album, des moments où l'insignifiance noie toute volonté, et où l'ennui rôde - et pourtant à portée de la main - quelques... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
17 décembre 2011

"One Thousand Pictures" de Pete and The Pirates : à la recherche de la chanson pop parfaite...

Pour qui aime ce genre très spécifique qu'est la "pop martiale" (un qualificatif que je viens d'inventer, mais c'est le meilleur qui me vient à l'esprit), "One Thousand Pictures" est un ravissement immédiat : quelque part entre les Undertones de "Positive Touch" et les Sparks post-glam. Pete and The Pirates nous proposent une musique aussi tendue, angoissée que fondamentalement génératrice de plaisir, conjuguant le mythe so british de la recherche de la "chanson pop parfaite" avec une gravité artistique qui ne peut qu'émouvoir. Le... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,