30 juillet 2019

Réévaluons les classiques du Rock français : "Au-delà du Délire" (1974) de Ange

Si l'on cherche aujourd'hui sur le Net le sujet de "Au-delà du Délire", concept album reposant sur un script de Christian Décamps, Roger Lombardot et Jean-Claure Pognant, alors manager de Ange, voici ce qu'on découvre : C'est "l'histoire de Godevin des Alouettes qui vit avec sa femme Céline et leurs enfants en 1358 au Moyen Âge et qui est un vilain pour le compte du baron Henri De Valeran. Un jour il rencontre Isaac un alchimiste et lui fait part de sa condition de vie misérable. Isaac lui enseigne alors une partie de ses... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

22 juillet 2019

"Let's Rock" des Black Keys : Rust Never Sleeps

Ça devait arriver, parce que ça arrive à tout le monde : plus d'inspiration, plus de plaisir à jouer de la musique. Alors on compose un album comme d'autres vont pointer à l'usine, pour se nourrir, pour faire quelque chose, pour exister. On emballe le tout dans une pochette mensongère - personne ne risque l'électrocution ici ! - et sous un titre qui confirme les conneries qu'on raconte aux journalistes : retour aux bases, retour au rock, retour au duo et à l'amitié. Les journalistes, dociles, vont répéter tout ça dans leurs... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:23 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
17 juillet 2019

"Midnight" de Stef Chura : le visage sans yeux...

Le chemin qui nous a mené à Stef Chura est passé par Will Toledo, notre bien bien-aimé "leader" de Car Seat Headrest, mentor et ami de cette jeune rockeuse de Detroit qui publie avec "Midnight" son second album, et il en vaut bien un autre. S'il est quelque chose qui rapproche ces deux hérauts discrets d'un rock américain fidèle aux principes "indies", c'est leur souci d'écrire des chansons profondément irriguées par leur vie intime, donc infiniment personnelles - entre douleur et impudeur, pourront dire ceux qui sont allergiques à... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
15 juillet 2019

"Designer" de Aldous Harding : l'insoutenable singularité de l'être

Le pire compliment qu'on puisse faire à Aldous Harding, jeune néo-zélandaise qui en est déjà avec "Designer" à son troisième album, c'est de dire d'elle qu'elle fait partie des voix les plus passionnantes du moment du folk (ou de "la folk" comme on dit de nos jours) : ce serait là réduire sa musique tellement singulière à une nouvelle pièce du défilé monotone de jeunes femmes armées de guitares acoustiques. On fait également parfois un parallèle entre Aldous et Weyes Blood, la belle Américaine au folk psyché qui ravit tous les cœurs... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:32 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
04 juillet 2019

"Satis Factory" de Mattiel : the Girl from Atlanta

D’abord il y a cette pochette, qui peut aisément figurer dans la liste des plus belles de l’année 2019 : une usine monstrueuse et presque jolie avec ces couleurs douces, devant laquelle on a du mal à distinguer Mattiel Brown en minuscule ouvrière-modèle. Et puis ce jeu de mot du titre ("Satis Factory"), tellement évident qu’on se demande comment on ne l’a pas fait avant. Car bien sûr, cette recherche si contemporaine de la « satisfaction » (I can’t get no… !), c’est l’argument industriel ultime de notre société qui conduit planète... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
02 juillet 2019

"Oh My God" de Kevin Morby : for the gods of rock'nroll...

L'excellentissime concert de Kevin Morby l'autre soir au Cabaret Sauvage nous a forcément donné envie de retourner à son dernier album, "Oh My God", sorti en avril dernier au milieu d'une l'indifférence quasi-générale. Et le fait que ce set ait été précédé sur la sono par des chansons de Bob Dylan et suivi par l'immortel "Rock'n'roll" de Lou Reed n'a fait que souligner une évidence assez grossière : à la manière de ses contemporains The War on Drugs, Morby est un héritier des "dieux" d'antan du Rock'n'Roll, auxquels il paie et... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

29 juin 2019

"Cydalima" par Gliz : grosse claque jurassienne !

Plus on plonge dans « l’océan rouge » de la production musicale française, et même en se cantonnant par goût personnel à ce qui peut plus ou moins être étiqueté comme « Rock », plus on est frappé par l’incroyable vitalité de notre scène nationale, et par une qualité généralement très élevée, vitalité et qualité contrastant avec l’impitoyable dureté du « marché musical », qui a peu à peu perdu toute notion de « valeur marchande », privant largement nos musiciens de la possibilité de vivre de leur musique. Soit un constat qui est donc... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
26 juin 2019

"Further" de Richard Hawley : Retour vers le futur !

Dès le titre du nouvel album de Richard Hawley (son neuvième, quand même !), on est prévenus : pour la première fois, pas de référence à un quartier de sa ville de Sheffield ni à un lieu dit de la campagne environnante, il s'agit avec "Further" d'aller plus loin, peut-être de dépasser ses origines… rien que ça ! Bien entendu, si l'on a suivi la belle carrière du crooner suprême de notre génération, on sait bien qu'il lui était impossible de jamais plus atteindre la splendeur absolue de son "Truelove's Gutter", et qu'il allait bien... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
19 juin 2019

"Office Politics" de The Divine Comedy : Premiers de Cordée

Depuis ses remarquables débuts en 1993 avec "Liberation", The Divine Comedy de Neil Hannon n’a finalement que peu évolué : un peu plus ambitieusement symphonique sur un album, un peu plus traditionnellement rock sur un autre, un plus finement pop sur un troisième, voilà une affaire qui roulait, pour le plus grand plaisir d’un public de fans - au nombre certes limité - enamourés et pleinement satisfaits à chaque fois de l’incroyable talent mélodique de notre orfèvre pop, ainsi que de ses impayables fantaisies : son dernier album,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
13 juin 2019

"Serf's Up!" de Fat White Family : un groupe mutant

On était tous tellement persuadés que Fat White Family n’avait aucun avenir, tant les ravages des drogues et d’une attitude généralement peu compatible avec le simple concept de « futur », que quand on a entendu le monstrueux, le grandiose, l’épique "Feet" en ouverture de leur nouvel – et troisième - album, "Serf’s Up!", on n’en a d’abord pas cru nos oreilles : sans rien renier de leur crédibilité Rock acquise à force de coups de génie et de conneries sans nom, voilà que Fat White Family trouve sur le terrain de LCD Soundsystem et... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,