15 mars 2019

"Bright Night Flowers" de Jon Fratelli : l'inspiration

Et si, à force d'attendre, de chercher le renouveau du rock, que l'on dit en état de mort cérébrale depuis plus de 20 ans, et qui a pourtant toujours autant de mordant qu'un zombie de "Walking Dead", on était en train d'ignorer ce bon vieux classicisme de chansons bien composées, bien interprétées, dans les canons du genre, et qui peuvent toujours provoquer en nous de magnifiques émotions intimes ?  Quand on pense aux Fratellis, on se remémore forcément la joyeuse explosion "glam" de Costello Music en 2006, un album épatant... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

12 mars 2019

"Love is Here (The End is Near)" de Crocodiles : ressortez votre vieux perfecto et vos lunettes noires...

En 2009, la rumeur allait bon train quant au brillant avenir de Crocodiles, rapidement, et un peu paresseusement consacrés héritiers de The Jesus and Mary Chain, dont ils reprenaient certes le flambeau : morgue vénéneuse, guitares fuzz sursaturées et réverb’ dissimulant – à peine – un vrai soin apporté aux mélodies pop au sens le plus sixties du terme. Sur scène, nous découvrîmes, enthousiastes, un groupe qui n’aurait pas démérité sur la scène du CBGB en 1977 : une sorte de pop dégénérée et gouailleuse, des riffs de... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
08 mars 2019

"Encore" de The Specials : Music for 2019

Nous sommes un certain nombre à considérer "Ghost Town" comme le meilleur single de pop anglaise de ce côté-ci des Beatles et des Kinks, et les deux albums des Specials comme deux joyaux éternels de la musique de la perfide et pourtant rayonnante Albion. Il y en a même certains d'entre nous qui jurent que le concert des Fun Boy 3 le 26 mai 1983 au Palace fait partie du top 10 des prestations live les plus inoubliables, avec une cover de "The End" des Doors qui avait dû réveiller le fantôme de Jim Morrison. Pourtant, la reformation... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
17 février 2019

"Fever" de Balthazar : Cohen on the dance-floor ? Et encore ?

Depuis le temps qu'on vous dit que la Belgique abrite une bonne partie des groupes de rock les plus intéressants de ces 20 dernières années, et que vous nous ignorez, il y a quand même peu de chance que la parution de ce quatrième album de Balthazar, groupe de Courtrai, change quelque chose à votre entêtement à vouloir passer à côté d'une musique aussi profondément satisfaisante. Alors, abordons le problème par une autre face : depuis combien de temps n'avez-vous pas écouté un album qui plaise en même temps à votre tendre moitié, à... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
15 février 2019

"Power Chords" de Mike Krol : un pacte avec le diable...

Beaucoup d'entre nous ont coutume d'affirmer que le Rock'n'Roll leur a - au moins un jour - "sauvé la vie" - pour paraphraser l'ami Lou Reed qui capturait dans sa chanson "Rock'n'roll" la véritable sidération qui a pu nous saisir lorsque nous avons entendu pour la première fois - en général lors de notre plus jeune âge - cette musique "du diable". Mais il y a certainement pas mal de gens qui peuvent - sans d'ailleurs s'en plaindre aussi franchement - raconter que le Rock a foutu leur vie en l'air : obsession terminale les réduisant à... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
10 février 2019

"I Have to Feed Larry's Hawk" de Tim Presley's White Fence : un funambule dans le brouillard

Finalement, peut-être que sa collaboration avec le jovial Ty Segall a bel et bien desservi Tim Presley, dont on aurait tendance à attendre aujourd’hui de roboratifs éclats de guitare, et ce d’autant plus que sa sortie, voilà déjà quelques années, du registre ultra confidentiel de la musique "faite à la maison" nous autorisait à espérer une normalisation a minima de ce qu’il publie sous le nom de White Fence… Cette prudente introduction pour dire que "I Have to Feed Larry’s Hawk" (quel titre !) s’avère surprenant tant il se tient... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

03 février 2019

"Why Hasn't Everything Already Disappeared?" de Deerhunter : Oui, pourquoi ?

Alors que l’indie rock cher aux années 80 et 90 est mourant, sinon déjà mort, tant créativement que commercialement, qui écoute encore Deerhunter ? Pire, qui a encore envie d’écouter ce groupe jadis qualifié par son leader de "ambient punk" ? Qui se souvient de ce groupe tellement à part, qui atteignit son sommet artistique en 2007 avec l’album "Microcastle", et gagna même une certaine popularité "globale" avec "Halcyon Digest" en 2010 ? Plus que sa musique – étrange, tour à tour puissamment évocatrice et profondément dérangeante -,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:41 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
30 janvier 2019

"Remind Me Tomorrow" de Sharon Van Etten : procrastination

Est-ce un avantage de seulement découvrir Sharon Van Etten avec ce "Remind Me Tomorrow", son cinquième album quand même, après être passé à côté de cette artiste américaine un peu confidentielle ? Certains parlent en effet à son sujet de "disque de la maturité", pour une jeune femme qui vient d'avoir un enfant et s'exhibe - non sans ironie, du moins on l'espère - sur la pochette de son album comme procrastinant au milieu d'une vie dévastée (… d'une chambre d'enfant ?). Ou bien en est-on réduit à de pures suppositions face à un objet... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
22 janvier 2019

"Cusp" d'Alela Diane : point d'inflexion ?

"Do you see my age? / Or will I always look the same to you?" ("The Threshold") Nous étions tous tombés tellement amoureux en 2007 de la belle Alela Diane et de son "Pirate's Gospel" rude, mystérieux et puissant, qu'il allait être difficile de revenir à cette réalité qui, inévitablement, succéderait à l'ivresse du coup de foudre. Alors, insensiblement, on s'est détachés d'Alela, au fil d'albums certes beaux mais moins singuliers... On s'est passé de la plupart de ses disques suivants, on ne l'a pas vu vieillir, non, et quelque... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
18 janvier 2019

">>>" de BEAK> : tout et son contraire...

Loin, très loin de Portishead. Ou bien, en fait, juste à côté. Passéiste - entre le Pink Floyd splendide de l'avant "Dark Side…" et le krautrock qu'on ne finit plus de réhabiliter - et futuriste une minute plus tard, quand le psychédélisme de BEAK> débouche d'un coup sur un "2001 Odysée de l'Espace" où le bébé-galaxie serait devenu leucémique. Cinématographique lorsqu'il recrée l'ambiance bricolée des films d'horreur de Carpenter ou de Dario Argento, mais fondamentalement musical quand il s'agit de nous entraîner dans une transe... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :