18 janvier 2019

">>>" de BEAK> : tout et son contraire...

Loin, très loin de Portishead. Ou bien, en fait, juste à côté. Passéiste - entre le Pink Floyd splendide de l'avant "Dark Side…" et le krautrock qu'on ne finit plus de réhabiliter - et futuriste une minute plus tard, quand le psychédélisme de BEAK> débouche d'un coup sur un "2001 Odysée de l'Espace" où le bébé-galaxie serait devenu leucémique. Cinématographique lorsqu'il recrée l'ambiance bricolée des films d'horreur de Carpenter ou de Dario Argento, mais fondamentalement musical quand il s'agit de nous entraîner dans une transe... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

12 janvier 2019

"We're Not Talking" de The Goon Sax : Les petits-enfants du Velvet sont les enfants des Go-Betweens

Parmi les gens de ma génération, nous sommes nombreux à avoir été marqués à vie par le troisième album du Velvet Underground, ses mélodies froissées, ses chansons à l'intimisme bouleversant, ses voix hésitantes... En Australie, les plus beaux "enfants du Velvet" furent peut-être les Go-Betweens, qui ajoutèrent à la formule magique une bonne dose de mélodies pop enchantées... mais ne rencontrèrent malheureusement qu'un succès d'estime et disparurent dans l'indifférence générale. A l'aube de la troisième décennie du XXIe siècle,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
08 janvier 2019

Promenade sur les traces d'un géant, Neil Young : "Tome Fades Away" (1973)

Premier disque de la fameuse "ditch trilogy" du Loner (qui avait déclaré après le succès global de "Harvest" qu'il préférait le "fossé" au "milieu de la route" / middle of the road), "Time Fades Away" n'a presque pas été écouté depuis 45 ans, lorsqu'il fut publié à la fin d'une tournée cauchemardesque que Neil fit tout ensuite pour oublier. Plus de 30 ans sans édition CD, et un déni permanent de la part du Loner, qui le qualifie de son "pire album"... alors qu'une écoute - abasourdie, émerveillée - aujourd'hui le place aisément dans... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
05 janvier 2019

Promenade sur les traces d'un géant, Neil Young : Roxy - Tonight's The Night Live (1973)

On est en 1973 : les reporters de Rock & Folk et Best viennent d'assister à un concert donné au Roxy de Los Angeles par Neil Young et son groupe du moment - la section rythmique de Crazy Horse augmentée du virtuose Nils Lofgren à la guitare et au piano, et de l'ami Ben Keith. Ils nous racontent avec un mémorable mélange d'horreur et d'excitation la scène : Neil refuse de jouer des morceaux connus, assène au public médusé l'intégralité de l'album qu'il est en train d'enregistrer. Et en rappel, pire encore, il rejoue à nouveau la... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
29 décembre 2018

Mon Top 10 des albums Rock sortis en 2018 (... ceux que j'ai écoutés, bien sûr !)

1. Please don't Be Dead de Fantastic Negrito (photo) Fantastic Negrito nous propose un voyage sensationnel à travers l'histoire de la musique noire : ça ne se refuse pas ! 2. Twin Fantasy de Car Seat Headrest Drôle d'idée qu'a eu CSH que de réenregistrer totalement l'un de ses albums précédents, mais il faut admettre que le résultat est superbe. 3. Joy as an Act of Resistance de IDLES Le militantisme dans ce qu'il a de plus éclatant : drôle souvent, bouleversant parfois, voilà tout simplement le nouveau groupe le plus pertinent... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
25 décembre 2018

Mansetlandia, la véritable histoire : "Royaume de Siam" (1979)

"Je t'ai vu dans la rue assise / Avec ton enfant sous ta chemise, / Les épaules nues couvertes d'or. / Pour plaire à ton Dieu, tu danses encore. / La rivière coule au pied du temple de l'aurore." ("Royaume de Siam") Cet album, paru en 1979, est - tout le monde est à peu près d'accord - le meilleur de toute l'imposante discographie de Gérard Manset. C'est sans doute l'un des 10 albums les plus importants du Rock en France. Pourtant, cet album est perdu : il n'existe plus. Son créateur, inexplicablement, en a voulu ainsi : non... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:21 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

22 décembre 2018

"On Top!" de Straight Arrows : Well Know Pleasures

Avec l'approche de la fin d'année, le rituel des Top 10 s'empare de la quasi-totalité de la gente journalistique, professionnelle ou non. Or, depuis une petite décennie, il devient presque impossible de trouver plus d'un album en commun à deux listes, même savamment construites par des aficionados des mêmes courants musicaux. Si l'on passe sur le snobisme consistant à n'inclure dans son Top que des artistes radicalement inconnus, on peut être préoccupés autant par l'absence de musiciens "majeurs" réconciliant la planète (je ne... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
17 décembre 2018

Promenade sur les traces d'un géant, Neil Young : "Songs for Judy" (live) (1976)

Tout fan un peu sérieux de Neil Young se trouve depuis quelque temps devant un dilemme : faut-il casser sa tirelire pour se payer les albums « live » que le Loner sort régulièrement, ou bien attendre la parution du tome 2 de ses "Archives" - soit quand même l'une des plus belles Arlésiennes du Rock (date annoncée : mai 2019) - dans la mesure où il est à peu près certain qu'ils s'y retrouveront inclus (... ce fut le cas, rappelons-le dans le premier volume...). Ensuite, se pose aussi la question toute aussi fondamentale de ce que... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
06 décembre 2018

"Tattooed Smiles" de Black Box Revelation : le Blues des Belges

Y aurait-il un plafond de verre pour les groupes belges ? On a pu à de nombreuses reprises s’interroger sur les limites décevantes du succès international de groupes aussi talentueux, voire même exceptionnels que Ghinzu ou dEUS, et la même question revient quand on se penche sur le cas de The Black Box Revelation, duo littéralement époustouflant originaire de la banlieue de Bruxelles, et déjà responsable de quatre albums magistraux ! Dries Van Djik à la batterie et Jan Paternoster au chant et à la guitare nous offrent depuis plus de... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
24 novembre 2018

"Olympus Sleeping" de Razorlight : retour de rasoir

Razorlight ! Ah Razorlight ! Toute une histoire... et un peu notre histoire à nous les fans improbables de ce groupe généralement tourné en dérision par tous les gens de bon goût. Il y a dix ans - P... ! Dix ans ! -, nous défendions sans illusions ce groupe anglais "à succès", donc faiseur de soupe - mais de bonne soupe - américaine, emmené par un leader tête à claques qui n'attirait certes pas la sympathie. Si les albums étaient à peu près convenables mais tous perfectibles, Razorlight s'avérait néanmoins parfaitement à l'aise sur... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,