28 septembre 2022

The Dears à la Boule Noire (Paris) le dimanche 25 septembre

21h15 : Il est difficile de décrire la musique de The Dears à quelqu’un qui ne la connaîtra pas, et l’une des grandes qualités du groupe, c’est bien que les étiquettes n’y adhèrent pas. Il suffit de lire les références qui fleurissent dans les articles : on y cite aussi bien Blur que Morrissey, Radiohead que Jethro Tull ou Genesis ! Nous, on aime surtout quand les guitares font beaucoup de bruit, et ce sera le cas ce soir, heureusement ! « We're from another world / A world that's getting so cold and s'real... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

27 septembre 2022

"EBM" de Editors : la nouvelle équation Rock + Electro

Lorsque Editors, jusqu’alors concurrent direct de – et à notre avis plutôt supérieur à – Interpol, sortirent leur In This Light And On This Evening en 2009, porté par un single imparable, Papillon, on avait pensé très fort : voilà un groupe qui suit tellement le modèle Joy Division qu’après deux albums sombres et électriques, ils nous font leur virage électronique à la New Order. Il y avait déjà à l’époque chez Tom Smith le désir d’aller se frotter à des formes moins... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
26 septembre 2022

The Divine Comedy à la Cité de la Musique (Paris) le jeudi 22 septembre

20h05 : … oui, un défi peut-être, parce que Neil ne paraît pas en très grande forme physique ce soir. Lui-même plaisante sur la fatigue qui le terrasse, sans même parler de la perspective d’avoir encore une cinquantaine de chansons à jouer sur les deux dernières soirées. Nos amis ayant assisté aux soirées précédentes nous jureront qu’il boira également beaucoup moins ce soir : il n’y aura guère qu’un grand toast au vin rouge porté à la mémoire des « amis absents », qui nous fait évidemment penser à... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
25 septembre 2022

“Don’t Worry Darling” d’Olivia Wilde : Alice in Victoryland

Olivia Wilde est une féministe convaincue et son second long métrage, Don’t Worry Darling (les paroles lénifiantes d’un mari rassurant son épouse quant à sa propre capacité de gérer leur vie commune) est un véritable brûlot anti-masculinité toxique. Le résultat de cette audace – clamer haut et fort le refus du désir toujours impérieux des mâles de récupérer leur contrôle sur le couple – est que nombreuses sont les critiques rageuses, voire violentes, de boomers et autres incels à s’abattre sur un film qu’on jugera... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
24 septembre 2022

"Mansetlandia – le crabe aux pinces d’homme" : “par les sentiers moussus…”

« Dans un pays de pain d’épices, une jeune fille allait de son pas de délice… ». Ce rythme chaloupé, cette voix étrange qui n’a presque pas changé depuis le Voyage en Solitaire, cette imagerie exotique, ce bestiaire qui toujours s’enrichit de nouveaux animaux marins ou de nouveaux fauves… C’est Manset, comme on l’a toujours aimé, c’est Manset qui nous revient, nous rappeler au milieu du chaos moderne la promesse d’un paradis terrestre : « Deux petits chimpanzés se poursuivaient dans les branches…... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
23 septembre 2022

"Five Days at Memorial" de Carlton Cuse : au cœur de la tempête…

On est en août 2005, et l’ouragan Katrina dévaste les états du Sud du Etats-Unis. La ville la plus touchée, non pas directement par l’ouragan, mais du fait de l’effondrement des digues la protégeant de l’invasion des eaux, fut la Nouvelle-Orléans. A l’horreur de la violence des éléments, s’ajouta le mépris de l’administration Bush, qui laissa les rescapés sans secours, agonisant au milieu des inondations, du chaos et de la violence. Five Days at Memorial se penche sur ce qui s’est passé dans l’un des grands hôpitaux de la... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

22 septembre 2022

"Expert in a Dying Field" de The Beths : la maîtrise néo-zélandaise de la Power Pop

Expert in a Dying Field (ce titre !) est déjà le troisième album de The Beths, un groupe de power pop basé à Auckland, en Nouvelle Zélande, et qui n’a pas encore suffisamment parler de lui en France. Comme si cette incroyable vitalité de la scène néo-zélandaise, surtout en matière de pop music « classique » (rien à voir avec ce qu’on appelle « pop » dans la variété contemporaine), qui ne cesse pas de durer depuis la fin des années 80, ne trouvait aucun écho dans le public Rock en France, ce public pourtant réputé pour son... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
21 septembre 2022

"Everything Everywhere All At Once" des Daniels : ceci n'est pas une critique...

Pour une fois, je n'ai pas eu envie d'écrire sur un film au sortir de la salle. Peut-être parce que je ne savais pas trop quoi penser du "bidule" des "Daniels", et que le plaisir qu'avait pris ma fille de 11 ans devant le film m'avait beaucoup plus ravi que le film lui-même. Et puis aussi parce des amis que je respecte avaient beaucoup aimé Everything Everywhere All At Once, et qu'il y a des jours où on est découragé à l'avance devant la perspective d'une polémique de plus. Et puis enfin, parce que cette idée des "multiverse",... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
20 septembre 2022

"Chronique d’une Liaison Passagère" d’Emmanuel Mouret : l’insoutenable légèreté de l’être

Charlotte (Sandrine Kiberlain), mère célibataire, et Simon (Vincent Macaigne), marié et heureux dans son couple, ont une liaison extra-conjugale. Qu’ils ont choisi de vivre sur le mode de la légèreté, de l’absence d’engagement mutuel, du plaisir pris quand il se présente. Mais cet arrangement avec l’amour est-il réellement possible ? Voilà un sujet tellement typique du cinéma français qu’il en semble presque caricatural, et qui ne donne pas franchement envie de voir Chronique d’une Liaison Passagère – titre-programme sans... [Lire la suite]
19 septembre 2022

"The Time Traveler's Wife" de Steven Moffat : l'amour dans le désordre

L’indiscutable réussite de son Sherlock – que l’on a le droit de considérer comme l’une des toutes meilleures adaptations de Conan Doyle – a placé Steven Moffat au pinacle des auteurs de séries modernes. Le voilà donc engagé par HBO pour développer une autre série TV « high concept », qui réussisse à mélanger les genres, ici la science-fiction et la comédie romantique, avec un soupçon de drame quand même. The Time Traveler’s Wife, c’est l’histoire d’amour de Clare et de Henry, sur toute une vie, qui... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,