2022 05 13 Balthazar Cirque d Hiver (1)

22h15 : un peu trop d'attente après Wet Leg, au-delà du temps normal d’installation du matériel du groupe, avant que Balthazar, un groupe dont on n’espérait plus grand chose, n’investisse la scène. Ils vont pourtant rattraper à eux seuls cette soirée bien mal engagée. En nous offrant une heure d'un concert extrêmement professionnel - trop peut-être même, parce qu'on n’est jamais vraiment contents - et dispensateur de plaisirs raffinés, suaves même… Ces 10 chansons impeccables qu'on doit leurs reconnaître, toutes interprétées avec beaucoup de soin, sont souvent étirées pour le plaisir immédiat de la répétition et de la danse, bénéficient de ce supplément d'âme qu'on attend du live : on apprécie les mélodies superbes (Grapefruit, le bouleversant Bunker), les vocaux magistraux, non seulement de Jinte et Maarten mais de tous les musiciens, et l’orchestration toujours sensible et pertinente (avec mention spéciale au trombone de Tijs !). Par contre, on doit constater que Balthazar a fait une croix sur le Rock et délivre désormais un set purement soul tout en subtilité et en retenue. Même le formidable Fever qui mettra le feu au cirque, ne décolle plus comme il le faisait autrefois. Balthazar évolue, on peut aimer ou non leur nouvelle orientation, mais ils étaient hier soir synonymes de plaisir.