Mystère Affiche

Au milieu du désert franchement hostile que constituent les films animaliers pour la jeunesse, "Mystère" constitue une surprise inattendue : le film de Denis Imbert ressemble, au moins lui, à du cinéma viable, avec un scénario (respectant certes tous les codes du genre, mais...) à peu près logique et vraisemblable (à peu près car il y aurait beaucoup à dire quand même sur l'activité du père, sur les décisions prises par les responsables de la faune locale, et sur la "solution" qui clôt le film...), des personnages crédibles, voire attachants malgré quelques clichés (le veuf, médecin, qui ne se remet pas de la disparition de sa femme qu'il se reproche de n'avoir pas pu guérir ; le beauf rigolo et serviable, mais qui voudrait bien avoir une vie quand même ; l'amie du coin, envahissante et sans trop de tact...) interprétés correctement (le trop rare Eric Elmosnino volant néanmoins le film chaque fois qu'il apparaît), un rythme de narration approprié pour que l'on ait le temps de s'imprégner des belles images du Cantal et, bien sûr, des loups splendides qui sont le principal attrait de "Mystère".

Finalement, le vrai problème surgit lorsque le film aborde - ou plutôt feint d'aborder - la question de la coexistence entre prédateurs naturels et activités humaines (l'élevage en premier lieu) : on se met alors à espérer que "Mystère" va aller au delà son l'histoire calibrée d'amour entre une petite fille triste et un louveteau qui grandit trop vite. Et que lorsque le film s'arrête, trop vite, trop brutalement, sur une fausse résolution qui laisse en suspens et ses personnages, qu'on aurait aimé mieux connaître, et son intrigue, notre frustration est à son comble. N'était-il pas possible, sans perdre le côté "film familial", de nous montrer un peu plus de la réalité du fonctionnement des "réserves" naturelles, des arbitrages entre éleveurs et protecteurs de la nature, ou même plus simplement, de la réalité du comportement du loup, un animal qui ne correspond quasiment en rien à sa légende de véritable "monstre sanguinaire" ?

Le vrai film sur le loup et sa réintroduction en France reste clairement à faire, et ça, c'est dommage, car "Mystère" semblait avoir le potentiel de l'être.