Tomorrow War affiche

Faut-il vraiment écrire quelque chose sur "Tomorrow War" ? Et quoi écrire sur un "bidule" aussi déplorable et ennuyeux que la nouvelle production de centaines de millions de dollars, qui plus est supportée par une campagne envahissante de pub, d'Amazon Studios ?

Comme il ne sert à rien de parler de "cinéma" sur ce coup-là, tant le "cinéma" est clairement aux abonnés absents ici, peut-être devrions-nous, de notre point de vue insignifiant de petit cinéphile - non, pardon, petit "consumer" français - donner un conseil aux financiers et producteurs de ce genre d'horreurs ? Un conseil et un seul : la prochaine fois, investissez un pourcentage raisonnable de votre budget colossal "effets spéciaux digitaux" pour recruter des vrais scénaristes :
- qui ne se contentent pas de repomper la moitié des films marquants dans le domaine de la S.F.
- qui écrivent une histoire qui ne soit pas totalement stupide (oui, on sait, qu'écrire sur les paradoxes temporels nécessite un minimum de réflexion, et qu'il n'est pas évident de trouver un semblant de logique là-dedans, mais c'est quand même le moindre qu'on attend de professionnels payés pour ça, non ?)
- qui construisent des scènes qui soient mues par un minimum de logique interne et / ou psychologique.

Après, nous savons bien qu'on ne saurait attendre du cinéma populaire états-unien qu'il évite de ressasser les mêmes banalités sur l'importance de la famille, qu'il prenne sérieusement en compte - quand c'est comme ici le sujet du film - l'importance du réchauffement planétaire (grosso modo un problème russe, ici...) et qu'il évite de glorifier l'interventionnisme unilatéral comme unique solution pour affronter une situation globale. Ce serait vraiment trop demander !