Awake affiche

Le sujet de "Awake" est absolument formidable : suite à un événement radical et inattendu, qui paralyse le monde entier, l’humanité se voit affronter un challenge inédit, puisque les créateurs de fiction se trouvent désormais dans l’impossibilité de raconter la moindre histoire qui fasse du sens ou crée de l’empathie chez leurs téléspectateurs : entre personnages sans consistance, souvent abandonnés au cours du récit, manque de logique narrative dans la progression de l’intrigue et évanescence du propos de l’auteur, les « nouveaux récits » semblent avoir perdu tout ce que l’humanité a appris depuis qu’un barde grec nommé Homère inventa l’une des premières épopées mythiques. Et les conséquences de cette impossibilité nouvelle de la narration s’avèrent tragiques : la population mondiale sombre dans la dépression ou la stupidité, voire la folie destructrice, quand ce n’est pas les trois à la fois !

La solution, on le découvrira dans la toute fin du film, est dans un « reboot » complet du système. Le téléspectateur confiné depuis trop longtemps devant les plateformes lui livrant en continu des récits toxiques pour le cerveau n’a qu’une alternative : se déconnecter, commettre le suicide absolu (interrompre son abonnement à Netflix, Canal, OCS, Prime et les autres), et effectuer ce « leap of faith ». En espérant que l’intelligence, la créativité, le talent renaîtront de l’autre côté…

Bref, "Awake" est le film le plus lucide et le plus visionnaire de la semaine, et il serait dommage de s’en priver. Nous n’en avons pas parlé, mais il présente en outre quelques autres points intéressants, comme un débat profond sur le conflit entre la religion et la science, qui se règle bien entendu à l’arme à feu, comme dans toute société civilisée, ou encore la confirmation (et là nous allons être sérieux pendant une minute) que Gina Rodriguez, déjà vue l’année dernière dans le formidable "Kajillionnaire", est une excellente actrice, et que la petite Ariana Greenblatt, qui crevait déjà l’écran dans "Love and Monsters", est de la graine de star !

Nous informons aussi nos chers lecteurs que les salles de cinéma sont ouvertes à nouveau, et qu’elles constituent sans nul doute la meilleure façon de rester… éveillés.

PS : Bien entendu, nos lecteurs auront compris que le sujet de "Awake" n’est pas exactement celui que nous avons imaginé plus haut. C’est plutôt quelque chose du genre : suite à un black-out général, qui paralyse le monde entier, l’humanité se voit affronter un challenge inédit, puisque plus personne n’arrive à dormir, ce qui menace la survie de tous…