vuie étrange

Comment expliquer la (petite) déception que fut en 2020 la parution de "Vie Etrange", alors que 4 des 10 titres de cet album ne sont rien d'autre que le sublime - je pèse mes mots - EP "le Silence ou tout comme" (avec lequel "Vie Etrange" partage d'ailleurs, étrangement, oui, la même pochette, très réussie dans sa manière très simple d'évoquer ce que fut notre réaction au premier confinement, en mars...) ?

Eh bien tout simplement parce que les 6 titres ajoutés par Dominique A sont loin de s'élever à la même hauteur : retour à une acoustique plus "classique" après l'électronique raide et bricolée du EP, léger relâchement de cette tension (du premier confinement ?) qui avait contribué à une sensation d'écouter un enregistrement réellement exceptionnel, et sans doute, moins d'inspiration aussi. A part le magnifique "les Eveillés", les autres titres sont bien, mais plus anecdotiques, et surtout clairement moins "sur le fil du rasoir".

Alors, "Vie Etrange", un album médiocre de Dominique A ? Bien sûr que non, on reste dans la droite ligne de "la Fragilité", c'st-à-dire dans une indéniable excellence de la chanson Rock française. Mais disons que, pour 2020, on préférera se souvenir du choc esthétique et émotionnel qu'aura été "le Silence ou tout Comme".