31 juillet 2020

"Stateless de Elise McCredie, Cate Blanchett et Belinda Chayko : "Accueillir toute la misère du monde..."

Notre monde va mal, c'est une évidence pour tout le monde. Mais sans doute encore plus criante pour les dizaines de millions (bientôt les centaines ?) de réfugiés forcés de quitter, souvent au péril de leur vie, leur pays en guerre, leur nation qui veut leur mort, leur continent où il n'est plus possible de même survivre. Des gens, comme vous et moi, entassés dans des refuges de fortune, livrés avec leurs enfants à la violence, ou bien, comme ceux dont "Stateless" nous raconte l'histoire, détenus dans des camps où ils attendent une... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

30 juillet 2020

"Jump Rope Gazers" de The Beths : le terrible syndrome du second album...

En 2018, il avait été difficile de ne pas être enthousiasmés devant l’énergie dégagée par le premier album de The Beths (Future Me Hates Me) : il n’était même pas nécessaire d’être – comme nous – fans absolus de la pop et du rock néo-zélandais, qui, rappelons-le, tutoie l’excellence depuis les années 80 dans l’indifférence du reste de la planète, pour aimer ce groupe énervé, balançant des textes d’une réjouissante vacherie sur des riffs de guitare bien agressifs… sans même parler de ces vocaux qui se bousculaient devant le... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
29 juillet 2020

"Lands of Murders" de Christian Alvart : Pays Libre

Même si "la Isla Minima" avait connu un beau succès critique en Espagne, nous l'avions reçu à l'époque avec un brin de scepticisme : sur le terrain dangereusement miné du chef d'oeuvre qu'est "Memories of Murder", on nous offrait un thriller peu inspiré, dissimulé derrière l'élégance maniériste de sa mise en scène, et qui valait surtout pour l'honnêteté du regard jeté sur l'héritage franquiste, dont l'Espagne peine toujours à se sortir. L'idée de Christian Alvart d'en faire un remake extrêmement fidèle, en transposant le... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:44 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
28 juillet 2020

"Cuisine Centrale" de Troub's : Soul Kitchen

Si l’on peut penser que l’Art de la BD est bien plus proche de celui du Cinéma que de la Littérature (dite traditionnelle), alors il faut admettre que, s’il est un genre entier du 7ème Art qui reste sous-représenté en bandes dessinées, c’est bien celui du documentaire. Sans doute est-ce explicable par les origines de « divertissement pour enfants » du 9ème Art, mais cela reste toutefois un angle mort non négligeable dans la représentation « dessinée » du monde. On me rétorquera que les succès, en France, d’ouvrages notables comme le... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
27 juillet 2020

"Madre" de Rodrigo Sorogoyen : Mère / Mer

Pour qui s'est pris la grosse claque des scènes ultra tendues et stressantes de la seconde partie de "El Reino", le film précédent de Rodrigo Sorogoyen, l'introduction de "Madre" fonctionne comme une confirmation du talent fou qu'a ce jeune réalisateur espagnol dans le domaine, tellement à la mode, tellement "vendeur", du thriller à "impact profond". Un petit quart d'heure littéralement pétrifiant où tout - mise en scène, interprétation, scénario - se conjugue pour électrocuter littéralement le spectateur sur son siège. Sauf... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
26 juillet 2020

"Surface" d'Olivier Norek : réaliste et humaniste

Je ne pensais pas écrire sur "Surface", le dernier Olivier Norek. Non pas que je ne l’aie pas apprécié, mais sa parution en poche datait déjà de plusieurs mois (au début du confinement, ce qui fait que je l’avais loupé à sa sortie, aimant acheter mes livres de poche en kiosque avant un voyage en train, selon la parfaite tradition du dit « roman de gare »). Et puis on n’a pas forcément toujours des choses intéressantes à dire en refermant un petit « polar », aussi sympathique et réussi soit-il. Car, vous l’avez compris,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:49 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

25 juillet 2020

Rodolphe Burger le vendredi 25 juillet au Studio 104 (Maison de la Radio - Paris)

Ce soir, rencontre au Studio 104 avec Rodolphe Burger, pour une balade a priori intimiste, dans les… “Environs” (du verbe “envirer”, nous apprend Matthieu Conquet en présentant le concert…!) de Ste Marie-aux-Mines, soit, d’après Rodolphe, une zone-frontière assez indéterminée entre France et Allemagne, Alsace et Vosges. Rodolphe chantera et jouera de la guitare, accompagné par sa complice Sarah Murcia à la contrebasse et aux claviers, et s'appuyant sur “des bandes”… comme on disait il y a très longtemps, avant l'âge digital… Pour... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 14:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
25 juillet 2020

"Le Silence ou Tout Comme" de Dominique A : confiné, libéré !

Derrière la vitre, regarder la vie qui passe, dehors. Au soleil, le soleil d’un printemps dont nous ne profiterons pas. Le silence – ou presque - dans les rues que la pandémie a vidées. Dans la tête, un mélange de nostalgie d’une époque révolue, et d’espoir de lendemains moins inhumains. La pochette du "Silence ou Tout Comme", le nouvel EP de Dominique A, nous rappelle le dernier confinement. Nous parle peut-être aussi des futurs enfermements. Et, même si cela ne surprendra pas complètement tous ceux qui suivent Dominique... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
24 juillet 2020

Quand la pop fait des étincelles, une revisite de la discographie de Sparks : "Kimono My House" (1974)

Je me souviens (à peine) que les journalistes vaguement ironiques - et complètement à côté de la plaque - appelaient cela le 'glam rock'. Je veux oublier que ce délicieux déluge d'outrances vocales et de riffs électriques a influencé Queen et consorts. J'ai toujours dans la bouche le goût de révolte hilare que ce chapelet de chansons à 200 à l'heure a donné à mes dernières années-lycée. Une madeleine proustienne ou des dragées au poivre toujours virulentes ? Les deux, mon général ! Souvenons en tout cas de la stupéfaction dans les... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 14:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
24 juillet 2020

"Beloved" de Yaron Shani : Freud en sueur !

Il est probable que voir "Beloved" après la claque de "Chained" n’est pas une bonne idée, et qu’intervertir le visionnage des films du diptyque permettrait de plus apprécier "Beloved"… Parce que, d’abord, et c’est objectivement un problème, "Beloved" est nettement inférieur à son « frère jumeau » : moins intense – si l’on excepte une scène, digne de Pialat, de règlement de comptes entre deux sœurs -, moins implacable - puisque Yaron Shani emprunte un parcours plus sinueux, parfois légèrement ennuyeux, sans pour autant... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,