26 mai 2020

"DEVS" d'Alex Garland : DEUS, DEUS (he does not exist...)

"DEVS" a un premier gros problème, c'est de sortir quelques semaines après le très réussi "Tales from the Loop", avec lequel il partage bien des points communs, tant au niveau du thème (un centre de recherche mystérieux qui va impacter l'existence des personnages) que de la forme (des couleurs et une lumière ternes, une extrême lenteur dans la narration et dans la mise en scène, un rôle prépondérant de la musique, largement abstraite, dans l'atmosphère de la série). Et que sur tout ces points, il lui est juste un peu inférieur. D'où... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

25 mai 2020

"A Steady Drip, Drip, Drip" de Sparks : le nouvel OMNI de nos septuagénaires pop favoris

All That est un début d’album relativement inhabituel, même si les Frères Mael ont régulièrement peuplé leurs albums de morceaux moins enjoués, moins fantaisistes. Il s’agit pourtant d’un véritable coup de force, subtilement lyrique, complexe musicalement et splendidement réflexif quant au passage de la vie et la force d’une relation – avec la petite touche d’humour final qui fait mouche, bien entendu : « All the smells and all the frowns / And all the ups and all the downs / And all the fears that you would soon be gone /... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
24 mai 2020

"Kingdom - Saison 2" de King Seong-hun : des zombies au pays du matin (pas si) calme...

Si l’on avait pu émettre quelques réserves devant la première saison de "Kingdom", comme sur les touches de burlesque pas vraiment drôles, et peut-être aussi sur une certaine difficulté (initiale au moins…) pour le spectateur occidental à appréhender les relations personnelles et rapports politiques entre les multiples personnages, cette seconde saison de la série coréenne à grand spectacle "Kingdom" se révèle parfaitement emballante, peut-être même ce qu’on a vu de plus « cinématographiquement » enthousiasmant sur nos petits écrans... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
23 mai 2020

"ALPHABETLAND" de X : nous nous sommes tant aimés (et nous nous aimons toujours...)

Nous étions en 1980, et la vague punk anglaise originelle avait reflué ou s’était muée en new wave beaucoup moins agressive. Aux USA, on peinait à identifier une relève à l’explosion new-yorkaise précoce des Ramones, Talking Heads, Blondie et consorts. Il nous fallu nous tourner, de manière improbable, vers Los Angeles, pour trouver – enfin – un groupe US capable de rivaliser avec nos Clash et nos Pistols. Rivaliser ? Non, mieux, les dépasser ! Car nous faisons partie de ceux, les fous, qui hissent... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
22 mai 2020

"The Plot against America" de David Simon et Ed Burns : fuite, résistance ou collaboration ?

D'un côté, on a le livre de Philip Roth, l'un des plus grands écrivains américains du siècle dernier, qui, face aux menaces contre la liberté individuelle suite aux mesures "sécuritaires" post 9/11 de l'administration Bush, avait imaginé raconter - une fois de plus - l'histoire de sa famille dans le contexte uchronique d'une Amérique menacée en 1941 par la montée de l'extrême-droite. D'un autre, HBO et l'équipe "star" David Simon / Ed Burns, impeccables chroniqueurs du fonctionnement de la société et des... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
21 mai 2020

"Monos" de Alejandro Landes : l'Armée des 8 Singes

Il faut bien reconnaître que "Monos" (soit "les Singes", un titre curieusement non traduit à l'international, alors qu'il éclaire - un peu - le propos du film...) est un exemple typique de "film pour festival". Il réjouira donc le public de ce genre d'événements, un public de cinéphiles instruits, un peu élitiste certes, mais aussi ouverts à des expériences différentes, et toujours ravis de pouvoir placer l'oeuvre d'un nouveau cinéaste dans un système de référence cohérent : Alejandro Landes nous a un peu mâché le travail... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

20 mai 2020

"Le Bureau des Légendes - Saison 5" de Eric Rochant : l'adieu à Eric...

Voilà, ça devait arriver, mais ça fait mal quand on pense aux hauteurs où étaient arrivée cette série, clairement la meilleure de l'histoire de la télévision française : non, elle n'est pas devenue mauvaise, rassurez-vous (ou du moins, pas encore...), mais Eric Rochant a quitté le bateau. Et à la fin de l'épisode 8, en nous le transformant, avec élégance, en un très bel adieu : l'intrigue de la saison, qui avait été un peu longue à démarrer, mais était devenue parfaite, une fois de plus, à partir du cinquième épisode,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
19 mai 2020

"Spenser Confidential" de Peter Berg : Des bourre-pifs et de la rigolade

Il était difficile d'admettre que nous puissions réellement regretter des films du genre de "l'Arme Fatale" et autres polars de bourre-pifs et de rigolade du cinéma populaire du siècle dernier, et pourtant... s'il y a une chose que l'on se dit en regardant défiler le générique de fin de "Spenser Confidential", c'est que ce cinéma-là nous manque. Et le plus drôle, c'est que ce sont aussi bien les (gros) défauts que les qualités (notables) du dernier film du tandem Peter Berg / Mark Wahlberg qui suscitent cet accès... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
18 mai 2020

"Brant Bjork" de Brant Bjork : le "Desert Rock" version organique et mature...

Connaissez-vous Brant Bjork ? Non, ce n’est pas le frère caché de notre chanteuse islandaise favorite ! D’ailleurs l’absence de tréma le trahit, Brant est un bon Américain pur souche, originaire du désert californien, à Palm Desert, plus ou moins là où est né un mouvement musical aussi vigoureux qu’obstinément marginal (enfin, relativement, on se comprend…), le « Desert Rock », quelque fois marketé sous le nom de « Rock Stoner ». Car ce bon Brant fut ni plus ni moins que le batteur des séminaux Kyuss,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
17 mai 2020

"Pinocchio" de Matteo Garrone : un film à l'image de son personnage, laid, niais et mal construit !

Je dois avouer n'avoir jamais lu le livre de Collodi, ayant été dégoûté plus ou moins à jamais de l'histoire misérabiliste du hideux pantin "Pinocchio" par l'horrible adaptation réalisée par les sombres mercenaires de la maison Disney. J'ai en également soigneusement évité jusqu'à ce jour toutes les adaptations cinématographiques, et je ne peux imputer qu'à un moment de faiblesse dû au confinement le fait d'avoir cédé au souhait de ma fille de perdre deux heures devant le film de Garrone, qui plus est avec le... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,