2020 02 09 Gliz Maroquinerie (1)

20h : on attaque la soirée du côté du Jura, avec cette vraie première parisienne pour le trio de Gliz, qui a bien évolué depuis ses débuts. Moins axée sur les (excellentes) mélodies de “Cydalima”, plus rentre-dedans et agressive, leur prestation live prouve que le groupe en a sous le pied. Dès In Limbo, la mayonnaise prend et le public de la Maro - heureusement déjà bien remplie - répond à l'énergie du groupe. Jeu scénique nerveux - entre la batterie spectaculaire de Julien et le tuba de Thomas qui permet une mise en scène inhabituelle, il y a de quoi se régaler -, Florent qui descend dans le public faire monter la pression, il y a le juste relai visuel pour les chansons qui sonnent, logiquement, plus brut, plus raides. Bref, un beau set qui se termine sur une version bien énervée du Lion et devrait gagner au groupe de nouveaux fans.