09 janvier 2020

Bergman pour toujours : "Persona" (1967)

"Persona", sans doute l'un des films les plus "ultimes" de Bergman, ou en tout cas celui qui concilie le plus audacieusement recherche formelle et explorattion de la psyché, commence presque comme un exercice de style "lynchien" : une rafale d'images et de sons déstructurés, avec certaines insertions subliminales, qui posent le contexte, soit l'obscurité du Mal, la lumière du Cinéma, et au milieu le Sexe. "Persona" va donc s'approcher du gouffre absolu de l'âme, en utilisant le cinéma - et bien sûr, avant tout, deux actrices... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 12:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

09 janvier 2020

Séance (tardive) de rattrapage : "The Mirror" de Mike Flanagan : The Haunting of Russell House

L'intérêt que je porte à Mike Flanagan depuis la double réussite qu'ont constitué "Gerald's Game" et surtout "The Haunting of Hill House" m'a naturellement poussé à vouloir découvrir le début de sa filmographie déjà longue. "Oculus", traduit "en français" par "The Mirror" était déjà le cinquième long-métrage de Flanagan, dont la maîtrise de la mise en scène était déjà évidente. Ainsi, sont clairement reconnaissables ici les caractéristiques de son "style", en particulier un sens très juste de rythme de narration,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,