Mes_annees_hetero

"Mes Années Hétéro", même s'il n'est pas à proprement parler un témoignage puisque son personnage, d'après ce que nous avons compris, est une synthèse opérée par Hugues Barthe de plusieurs histoires qu'il a recueillies, est une remarquable chronique de ces longues "années de plomb" où être homo ne pouvait rien signifier d'autre que se cacher, refouler sa véritable personnalité et prétendre qu'on était quelqu'un d'autre.

Ce qui est fort dans le personnage de Rémi, et sans doute difficile à comprendre du point de vue de jeunes gens de 2019, c'est que cet état de fait, cette dictature de la "norme" dans une société d'une intolérance extrême mais souvent inconsciente, ne suscitait pas de révolte particulière. "Mes Années Hétéro", écrit et dessiné par un artiste engagé pour la cause LGBT, n'est donc pas au premier abord un livre "militant" - et d'ailleurs le personnage de Rémi ne se sent pas particulièrement soulagé / heureux lors de la victoire du mariage pour tous... Sa description, minutieuse, précise, très objective, de la société française de "cette époque-là" en est d'autant plus saisissante, et à ce titre, le livre passionnera n'importe quel lecteur, qu'il soit lui-même ou pas concerné par la question de l'homosexualité et du genre : qui est assez âgé pour avoir connu la France des années 60, une époque bien enjolivée aujourd'hui dans la mémoire commune, retrouvera avec amertume et douleur, si bien croqués, les comportements haïssables de la vaste majorité de la population. Non, décidément, avant, ce n'était pas mieux ! C'était même l'enfer, et que cet enfer ait été feutré, largement dissimulé par l'économie florissante et quelques brèves éclairs de liberté, ne le rend pas plus acceptable.

Il faut donc remercier Hugues Barthe pour ce beau livre, finalement plus universel qu'on ne l'aurait imaginé, et dont le graphisme simple et extrêmement lisible permet un voyage éclairant à travers un passé qu'on a trop facilement tendance à oublier, ou au moins à dédouaner.