2019 10 03 WHYPD Maroquinerie (15)

20h00 : Incroyable entrée en matière, rageuse, névrotique et très inspirée (Melancholic Rain / Rita Baston), pour We Hate You Please Die : on jurerait que c'est l'un des plus beaux brûlots qu'on ait entendus cette année, avec en surplus un vrai supplément d'âme, de l'humour et une certaine théâtralité bien venue ! Raphael, sorte de version miniature de Reda Kateb, si l’on veut, fait le show - et quel show ! - tandis que le trio basse - guitare - batterie, impassible, austère presque, balance les boulons. Avouons-le, c'est exactement comme ça qu'on l'aime, notre musique : énervée, mélodique juste ce qu'il faut, modeste mais quand même spectaculaire. Oh, tout le set ne sera pas au même niveau, mais peu s'en faut quand même : d'ailleurs, sur Minimal Fonction, chanté par la blonde bassiste, Raphael descend dans la salle danser avec les fans et admirer ses comparses de notre point de vue de spectateurs... Barney se termine par une apothéose de cris bestiaux, et on finira les 30 minutes réglementaires par le titre éponyme, rugueuse déclaration d'intention, en conclusion bruitiste. Il y en a qui qualifient la musique de WHPD de garage rock, mais cela nous paraît bien paresseux… WHPD ont déjà acquis une excellente réputation, absolument méritée.