2019 08 25 Two Door Cinema Club RES J3 Parc St Cloud (21)

16h00 : Two Door Cinema Club, on s’était quittés un peu fâchés après leur passage très moyen au Casino de Paris en février 2017, mais l’énergie et la créativité de leur dernier album, False Alarm, au son synthétique très eighties, nous avait redonné espoir. Eh bien, on avait raison d’y croire, car nos Irlandais pop nous ont offert l’un de leurs meilleurs concerts depuis longtemps. La scène est décorée façon high tech, et Alex Trimble se pointe même malgré la chaleur en polo à col roulé et en costar de polyester, comme dans les vidéos tongue-in-cheek, mi-ringardes, mi-futuristes, qui ont accompagné l’album. On ne peut s’empêcher de remarquer que les cheveux rasés lui vont beaucoup mieux que sa longue chevelure ringarde des années précédentes ! Sam et Kevin, ses deux acolytes, sont eux beaucoup plus relax, et avec l’aide des deux musiciens additionnels (batterie et claviers) rituels, lancent la machine avec Talk, qui a quand même plus une allure de morceau d’échauffement. Et en effet, on passe aux choses sérieuses avec un flashback forcement bienvenu : Undercover Martyn et I Can Talk ont tout d’une belle claque. Two Door Cinema Club balance ses classiques avec une élégance et une énergie qui nous avaient manqué lors de leurs précédents passages. Alex chante divinement, comme toujours, mais il a désormais une vraie aisance qui tranche avec sa timidité passée. Sur scène, tout le monde semble détendu, et on sait que ce genre de pop musique joyeuse, ça passe mieux dans une bonne ambiance. Dirty Air, sommet de False Alarm, confirme la force de son refrain enthousiasmant, et se passe très bien de l’intermède rappé de l’album. Même la soul plastique à la sous-Michael Jackson de Bad Decisions passe comme une lettre à la poste. Satellite évoque toujours furieusement la classe de Heaven 17 et permet à Alex de changer de registre vocal. Something Can Work nous rappelle combien Tourist History a été un bel album, mais c’est le magnifique final sur Sun, à proprement parler lumineux – sans mauvais jeu de mot – qui met tout le monde d’accord : Two Door Cinema Club est à nouveau un groupe qui compte, dans le club assez fermé des gens qui savent encore composer et jouer de la bonne pop musique comme on faisait au siècle dernier de l’autre côté de la Manche.