Dix Pour Cent 2 poster

La seconde saison de "Dix pour Cent" poursuit dans l'exacte continuité de la première, avec un imbroglio classique d'intrigues sentimentalo-professionnelles chez nos agents préfèrés, et l'ajout plus pu moins efficace d'une "star" française qui apporte la caution (et l'aspect faussement "méta") de son nom et de sa (supposée) vraie personnalité. Si du côté des agents, Camille Cottin, impériale, reste la meilleure raison de regarder la série, on notera que ce sont - sans grande surprise d'ailleurs - Fabrice Luchini et Juliette Binoche qui enchantent le plus leurs épisodes respectifs : l'un apporte cette curiosité intellectuelle qi'on lui connaît et qui réactive notre intérêt pour le métier d'agent, tandis que la seconde, dans un épisode "engagé" dénonçant - de manière un peu trop soft peut-être - les nécessaires (?) compromissions avec le monde de l'argent, tout en annonçant l'arrivée d'une vraie parité dans le métier, se montre superbement pétillante et combative. Ça nous ira encore bien pour cette fois... même si la formule mériterait un petit renouvellement.