01 juin 2019

"Father of the Bride" de Vampire Weekend : happy sounds of silence

Une manière de décrire Vampire Weekend, c’est de le qualifier de petit groupe new yorkais systématiquement encensé par une certaine presse branchée, et haï par une bonne partie du monde (« pas assez Rock », « trop précieux », « trop propres sur eux », etc.)… et ce n’est pas "Father of the Bride", leur quatrième album après un hiatus de 6 ans, qui y changera quelque chose, au contraire. Plus grave encore, le départ de l’inventif Rostam Batmanglij, homme-orchestre sans doute responsable d’une grande partie de l’originalité sonore du... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,