26 avril 2019

Séance (tardive) de rattrapage : "Contratiempo" d'Oriol Paulo

"Le mieux est l'ennemi du bien" : même nos grands-mères le savaient, qui nous ont transmis cet adage de la sagesse populaire. Maintenant, soit ce dicton n'existe pas en Catalogne, soit Oriol Paulo n'a pas fréquenté assez sa grand-mère, parce qu'on dirait qu'à chacun de ses films, il fait la même erreur : remplir son scénario de thriller malin jusqu'à l'explosion, comme si rajouter encore et encore des tours d'écrou garantissait une sorte de perfection de la machinerie qu'il a construite... sauf que, bien entendu, c'est exactement le... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

25 avril 2019

"Ô Joséphine" de Jason : Je suis ton homme (I'm Your Man !)

John Ame Sæterøy (dit Jason, ce qui est quand même plus facile à prononcer et à retenir !) est un drôle de lascar : d'abord, il est norvégien, alors que les auteurs scandinaves ne pullulent pas a priori dans la BD… Ensuite il a un sens de l'humour on va dire particulier, qui nécessite certainement une certaine accoutumance de la part des lecteurs français, pas forcément habitués à ce registre mi-absurde, mi-naïf. "Ô Joséphine!", sa dernière publication aux éditions Atrabile, sera probablement aussi clivante que les précédentes, mais... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
24 avril 2019

"The Highwaymen" de John Lee Hancock : contre-champ

Inutile de tergiverser : "The Highwaymen" n'a rien d'un grand film, et tout d'un divertissement standard, parfait pour une soirée détente. Il bénéficie d'un budget confortable pour nous présenter une reconstitution crédible de l'Amérique profonde dévastée par la Grande Dépression, et de tout le professionnalisme US habituel. Les acteurs, rien moins que Kevin - danse avec les loups - Costner et Woody - True Detective - Harrelson, font ce qu'on attend d'eux sans trop se fatiguer : c'est-à-dire que Costner ne fait, comme toujours, pas... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
23 avril 2019

"After Life" de Ricky Gervais : après l'amour...

On peut imaginer que Ricky Gervais est arrivé à un âge où il a moins envie de nous faire rire en représentant l'absurdité du monde, et - même avec tendresse - l'insondable profondeur de la bêtise - ou de la vanité - humaine... Un âge où il se pose des questions quand à ce qu'il peut, lui, faire pour son prochain... à part le faire mourir de rire ou de gêne, ou bien les deux. Dans "After Life", Ricky Gervais s'imagine donc en veuf dévasté par la tristesse, libéré de toutes les craintes qui nous empêchent en général d'exprimer... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
22 avril 2019

"L'Appel du Néant" de Maxime Chattam : l'appel de la nullité

Maxime Chattam est un honnête homme, même s'il est un piètre écrivain. En tant que tel (en tant qu'honnête homme…), il est clairement tourmenté par les mêmes doutes que la plupart d'entre nous, quant à l'avenir de la démocratie soumise à la pression du terrorisme islamiste d'un côté et à la montée du populisme de l'autre. Et il a donc fait de ses interrogations un livre - après tout c'est son métier… -, ce qui lui permet de mettre dans la bouche de ses personnages - une gendarme qui est également profiler, déjà vue dans au moins l'un... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
21 avril 2019

Séance de rattrapage : "Mektoub, My Love - Canto Uno" de Abdellatif Kechiche

J'ai longtemps reculé le moment de voir "le dernier Kechiche", j'y suis même rentré à reculons : la polémique sur la complaisance dans le filmage des corps féminins, et puis aussi mon scepticisme quant à la pertinence de filmer en 2018 une population arabe vingt ans plutôt, bien intégrée avant que le retour du religieux fasse les ravages que l'on sait dans la société française... tout cela me refroidissait. Bien entendu, j'avais tort, et "Mektoub, My Love Canto Uno" - avec son beau titre polyglotte et son projet radical - pourrait... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

20 avril 2019

"Le Meurtre du Commandeur - Une Idée Apparaît" de Haruki Murakami : une clochette dans la nuit

"La responsabilité commence avec le pouvoir de l'imagination." "Kafka sur le rivage" est sans doute le livre le plus fameux de Murakami, alors que tout habitué de l'oeuvre du maître conviendra que c'est l'un des moins réussis. Roman d'initiation des plus classiques, ressassant des banalités freudiennes usées et recyclant sans rien en faire le vieux complexe d'Oedipe, il échoue à nous transporter là où les grandes réussites du maître ("1q84" bien sûr, mais aussi par exemple "Chroniques de l'oiseau à ressort") le font, vers un... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
19 avril 2019

"La Sémantique c'est élastique" de James : méfiez-vous des mots !

« Avec les mots, on ne se méfie jamais suffisamment. » disait Céline, qui en connaissait un rayon sur le sujet. On parle beaucoup de nos jours du pouvoir des images, c’est leur faire beaucoup de crédit en fait : qui maîtrise les mots reste toujours aujourd’hui détenteur ou détentrice du pouvoir. Qui les utilise mal, qui les comprend de travers, qui ne sait pas s’en servir se retrouvera toujours au XXIème siècle au ban de là où se passent vraiment les choses qui comptent, et c’est sans doute la plus grande escroquerie de notre temps... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
18 avril 2019

"The Man in the High Castle - Saison 3" de Frank Sponitz : jeux politiques et SF hardcore

Dans la droite ligne de la seconde saison, nous retrouvons donc les protagonistes de la série affrontant les conséquences dramatiques de leurs actions : Frank Frink est traqué dans la Zone Neutre par les services secrets nippons bien déterminés à lui faire payer l'attentat meurtrier de San Francisco, Joe Blake est entraîné à la suite de son père dans les geôles nazies d’où il sortira transformé, Juliana Crane assume enfin son destin tel qu'il est écrit dans les films que le Maître du Haut Château lui a révélés, l'Obergruppenführer... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
17 avril 2019

"Les Fleurs de Grand Frère" de Gaëlle Geniller : les bienfaits de la bienveillance...

Nous n’avons pas forcément l’habitude de lire des livres « pour la jeunesse », mais la première bande dessinée de Gaëlle Geniller, autrice débutante, a suffisamment de singularité pour intriguer tout passionné de bande dessinée, surtout s’il est aussi parent de jeunes enfants questionnés par les trop habituels soucis de « différences » et d’individualité, en particulier à l’école. "Les Fleurs de Grand Frère", récit lumineux qui part du postulat fantastique de l’apparition de fleurs sur la tête d’un enfant pour tenter de nous... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :