30 avril 2019

Revoyons les classiques du Cinéma : "Vol au-dessus d'un Nid de Coucou" de Milos Forman

En 1975, "Vol au-dessus d’un Nid de Coucou" fut un triomphe populaire et critique international, et plaça aussi bien Jack Nicholson, acteur jusque-là cantonné à un cinéma plus auteuriste (Dennis Hopper, Antonioni, Rafelson), que Milos Forman, réalisateur estampillé « nouvelle vague » tout juste échappé de la Tchécoslovaquie communiste, dans la liste des personnes qui comptent à Hollywood… Ceci sans même mentionner le succès financier de Michael Douglas, alors encore « simple » producteur. Bien entendu, au-delà des talents... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

29 avril 2019

"L'Adieu à la Nuit" d'André Téchiné : les nouveaux monstres

C'est certainement l'un des pires cauchemars pour des parents que de voir leur enfant devenir un criminel. En ce début maudit de 21ème siècle, nous avons droit à une variante particulièrement perverse de ce cauchemar, la chute de nos enfants dans l'islam, puis leur radicalisation dans le terrorisme. Cette nouvelle horreur suffocante, à la fois incompréhensible - on invoquera, comme le fait Téchiné dans cet "Adieu à la Nuit" des circonstances familiales dramatiques, ou encore le manque d'aspirations proposées par une société hyper... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
28 avril 2019

Art Brut au Petit Bain (Paris) le vendredi 27 avril

C’est un fait bien connu, mais que j’aime à me remémorer régulièrement : la supériorité de l’humour anglais sur l’humour français (« hein, quel humour français ? », entends-je autour de moi…), c’est que la cible en est soi-même et non les autres. L’auto-dérision, la capacité à s’exposer avec toutes ses faiblesses et ses tares, de manière drôle, voilà la force du meilleur humour : c’est aussi la meilleure manière de définir l’incroyable talent d’Eddie Argos, leader toujours aussi charismatique – et charmant, il... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
27 avril 2019

"Badbea" d'Edwyn Collins : After Life

Quand on est passé aussi près de l’abîme que l’a fait Edwyn Collins, avec deux hémorragies cérébrales consécutives en 2005 dont les médecins pensaient qu’il ne se relèverait jamais, à quoi peut bien ressembler la vie « après » ? En écoutant son nouvel album, Badbea, déjà son troisième depuis son retour d’entre les morts, on a envie d’écrire : « à la même chose qu’avant, juste en mieux ». Car si l’on sait l’incurable optimisme d’Edwyn, sa foi tellement simple en un lendemain chaque jour un peu meilleur,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
26 avril 2019

Séance (tardive) de rattrapage : "Contratiempo" d'Oriol Paulo

"Le mieux est l'ennemi du bien" : même nos grands-mères le savaient, qui nous ont transmis cet adage de la sagesse populaire. Maintenant, soit ce dicton n'existe pas en Catalogne, soit Oriol Paulo n'a pas fréquenté assez sa grand-mère, parce qu'on dirait qu'à chacun de ses films, il fait la même erreur : remplir son scénario de thriller malin jusqu'à l'explosion, comme si rajouter encore et encore des tours d'écrou garantissait une sorte de perfection de la machinerie qu'il a construite... sauf que, bien entendu, c'est exactement le... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
25 avril 2019

"Ô Joséphine" de Jason : Je suis ton homme (I'm Your Man !)

John Ame Sæterøy (dit Jason, ce qui est quand même plus facile à prononcer et à retenir !) est un drôle de lascar : d'abord, il est norvégien, alors que les auteurs scandinaves ne pullulent pas a priori dans la BD… Ensuite il a un sens de l'humour on va dire particulier, qui nécessite certainement une certaine accoutumance de la part des lecteurs français, pas forcément habitués à ce registre mi-absurde, mi-naïf. "Ô Joséphine!", sa dernière publication aux éditions Atrabile, sera probablement aussi clivante que les précédentes, mais... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

24 avril 2019

"The Highwaymen" de John Lee Hancock : contre-champ

Inutile de tergiverser : "The Highwaymen" n'a rien d'un grand film, et tout d'un divertissement standard, parfait pour une soirée détente. Il bénéficie d'un budget confortable pour nous présenter une reconstitution crédible de l'Amérique profonde dévastée par la Grande Dépression, et de tout le professionnalisme US habituel. Les acteurs, rien moins que Kevin - danse avec les loups - Costner et Woody - True Detective - Harrelson, font ce qu'on attend d'eux sans trop se fatiguer : c'est-à-dire que Costner ne fait, comme toujours, pas... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
23 avril 2019

"After Life" de Ricky Gervais : après l'amour...

On peut imaginer que Ricky Gervais est arrivé à un âge où il a moins envie de nous faire rire en représentant l'absurdité du monde, et - même avec tendresse - l'insondable profondeur de la bêtise - ou de la vanité - humaine... Un âge où il se pose des questions quand à ce qu'il peut, lui, faire pour son prochain... à part le faire mourir de rire ou de gêne, ou bien les deux. Dans "After Life", Ricky Gervais s'imagine donc en veuf dévasté par la tristesse, libéré de toutes les craintes qui nous empêchent en général d'exprimer... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
22 avril 2019

"L'Appel du Néant" de Maxime Chattam : l'appel de la nullité

Maxime Chattam est un honnête homme, même s'il est un piètre écrivain. En tant que tel (en tant qu'honnête homme…), il est clairement tourmenté par les mêmes doutes que la plupart d'entre nous, quant à l'avenir de la démocratie soumise à la pression du terrorisme islamiste d'un côté et à la montée du populisme de l'autre. Et il a donc fait de ses interrogations un livre - après tout c'est son métier… -, ce qui lui permet de mettre dans la bouche de ses personnages - une gendarme qui est également profiler, déjà vue dans au moins l'un... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
21 avril 2019

Séance de rattrapage : "Mektoub, My Love - Canto Uno" de Abdellatif Kechiche

J'ai longtemps reculé le moment de voir "le dernier Kechiche", j'y suis même rentré à reculons : la polémique sur la complaisance dans le filmage des corps féminins, et puis aussi mon scepticisme quant à la pertinence de filmer en 2018 une population arabe vingt ans plutôt, bien intégrée avant que le retour du religieux fasse les ravages que l'on sait dans la société française... tout cela me refroidissait. Bien entendu, j'avais tort, et "Mektoub, My Love Canto Uno" - avec son beau titre polyglotte et son projet radical - pourrait... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,