Spider T1

"Spider T1 : Rabbit Hole" est tout simplement une horreur : une histoire recyclant tous les poncifs vus et lus dans des dizaines de thrillers, une insupportable complaisance dans le gore et l'horreur, et un manque de finesse - et même de réalisme - dans les relations entre les personnages, qui agissent en outre constamment en dépit du bon sens. Si la qualité du dessin de Raffaele rattrape ça et là l'impression de vide et d'imbécilité abyssale du scénario et des dialogues, le coup de grâce est asséné avec une vision dégueulasse de l'homosexualité féminine, qui ose même aller jusqu'à suggérer - à l'encontre de toute vérité psychologique et de la réalité - un comportement prédateur pédophile chez l'une des deux mamans - bien sûr laide, bien sûr obèse.

Une ordure nauséabonde à éviter à tout prix : dans mon cas, j'ai fait une chose que je n'avais jamais faite en près d'un demi-siècle de lecture de BDs, j'ai mis directement ce livre à la poubelle.