2018 10 01 Star Rover Point Ephémère (15)20h15 : Star Rover, un duo de Brooklyn, nous surprend un peu en démarrant son set 15 minutes avant l'heure annoncée, mais c'est plutôt une bonne surprise. Un batteur (Jeremy Gustin) et un guitariste (Will Graefe) qui nous offrent une belle musique quasiment instrumentale (même si quelques vocaux éthérés viennent flotter de temps en temps par là-dessus...). Le son de la guitare est trafiqué au point d'en être méconnaissable, créant une atmosphère que l'on pourrait presque qualifier d'aquatique. Des morceaux plutôt calmes, malgré l'inventivité d'un batteur virtuose, construits sur des arpèges plus classiques que rock. Une manière légère, jazzy sur les bords, de faire une musique progressive qui n'aurait pas oublié l'héritage pop des Beach Boys. C'est charmant, presque envoûtant. Et puis au bout de 20 minutes, un superbe morceau plus bruitiste, qui montre que Star Rover a plus d'une corde à son arc avant-gardiste et gagnerait sans doute à développer d'autres ambiances. Finalement, une très jolie demi-heure de musique plus ambitieuse qu'il n'y paraît au premier abord.