Volontaire affiche

"Volontaire" est un film à messages, et aussi un film qui nous apprend, volontairement ou pas, beaucoup de choses :
- l'Armée, c'est bien : tu y deviendra une femme, ma fille
- la Marine française, c'est mieux : en 2018, même les noirs homosexuels deviennent bérets verts
- la Marine française, c'est vraiment encore mieux : même les femmes peuvent devenir des hommes
- le triomphe de la volonté, c'est tout simple : tu peux escalader un mur même si tu n'a jamais, au grand jamais, eu les capacités physiques pour le faire
- si tu es un vieux, et un chef (bref un vieux chef), et que tu as envie de sauter une jeune fille qui ressemble à la tienne, de fille, il vaut mieux démissionner
- si tu es réalisateur peu expérimenté, il vaut mieux filmer la mer que des acteurs à qui tu n'as pas donné de dialogues à réciter
- si tu n'as aucune idée de ce que tu vas raconter dans ton film, ne raconte rien : l'important est que ça paraisse réfléchi et profond (un peu comme un pub pour un parfum ou pour une assurance vie...)
Et pourtant, malgré tous ces messages et ces enseignements, "Volontaire" a de bonnes chances de gagner la palme du film le plus inutile de 2018. Il n'y a pas de justice.