Fauda Saison 2 posterIl est un peu dommage de constater que pour la seconde saison de leur série à succès, "Fauda", Lior Raz et Avi Issacharoff ont choisi l'option la plus facile, la plus simpliste, c'est-à-dire une simple photocopie à l'identique de la première saison, en augmentant simplement les enjeux et la violence. On retrouve donc ici un terroriste anti-israélien agissant en dehors du Hamas (ici, il est inféodé au grand épouvantail global qu'est l'Etat Islamique...) et de ses règles, et une affrontement plus "personnel" que politique entre lui et le groupe d'infiltration dans lequel "s'illustre" Domon, encore plus en roue libre ici qu'auparavant. Difficile de ne pas reconnaître l'efficacité de la série, qui réussit particulièrement bien les montées en tension et les scènes d'action, tout en demeurant assez flottante quand il s'agit de parler de rapports humains, sans même parler de relations amoureuses. A l'image de son modèle évident, "24 Heures Chrono", "Fauda" prête généreusement le flanc à la critique en justifiant largement la torture, et offrant une vue de plus en plus biaisée de la situation palestinienne. Mais curieusement, ces excès ne la disqualifient pas complètement, car grâce au filmage in situ et aux acteurs du cru, la série reste fortement crédible, et nous permet de saisir à la volée, presque en dépit de son scénario, quelque chose de la réalité de cette partie du monde perpétuellement en guerre, soumise à une haine inextinguible et sombrant régulièrement dans le Chaos.