31 mars 2018

"Altered Carbon - saison 1" de Laeta Kalogridis : "Nevermore ! Nevermore !"

Nouveau produit de la boulimie de Science-Fiction de la maison Netflix, "Altered Carbon" est une série qui intrigue par l'ambition de son thème central : l'immortalité par le remplacement du corps, et son impact sur la psyché et sur la société - on peut d'ailleurs penser à l'oublié "Zardoz" de Boorman... Il est indéniable que le traitement assez poussé du concept d’interchangeabilité des corps donne lieu à nombre de scènes intéressantes, troublant intelligemment les notions d’âge et de sexe (ce micro-récit réellement stimulant... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

28 mars 2018

"Sans défense" de Harlan Coben : Auto-tamponeuses

Finalement lire un petit Coben (en VO surtout si possible, la traduction rendant encore plus "putassière" l'écriture à la truelle du soi-disant "maître du thriller") tous les 2 ans permet de supporter les poncifs et la provocation réactionnaire et d'apprécier à nouveau le tour en auto-tamponneuse. "Home" fait partie de la série des "Myron Bolitar", finalement plus sympathique que les polars "sérieux" de Coben, même si elle partage largement le même genre d'intrigue mélangeant systématiquement retour inopiné du passé et traumas... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
27 mars 2018

Séance (tardive) de rattrapage : "Love & Friendship" de Whit Stillman

Il y a dans "Love & Friendship" à peu près tout ce que j'aime quand on parle du genre difficile du "film en costumes" : Jane Austen comme point de départ (soit quand même l'un des auteurs majeurs du XVIIIème siècle, n'en déplaise aux forcenés de la littérature française), une attention légitime portée aux dialogues plutôt qu'aux décors, un vrai réalisme dans les lieux, les cadres, les comportements. Tout cela est indiscutablement à mettre au crédit de Whit Stillman qui évite habilement les pièges de la reconstitution embaumée et... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
26 mars 2018

Editors à l'Olympia le vendredi 23 mars

21h00 : la belle salle de l’Olympia est pleine à craquer et bruisse d’un indiscutable sentiment d’excitation générale. Même si le public n’est pas tout jeune, je dois admettre que Editors a atteint un certain niveau de popularité, et que sa métamorphose électronique lui a été bénéfique sur ce point-là. Le rideau se lève sur une scène décorée de manière assez impressionnante par une accumulation de formes métalliques vaguement menaçantes. Editors reste basé sur son trio initial, le massif Russell Leech à la basse sur la droite, le... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
25 mars 2018

Public Service Broadcasting à l'Olympia le vendredi 23 mars, en première partie de Editors

20 h 00 : Public Service Broadcasting, ce sont trois Anglais plus un écran sur lequel sont projetés des clips video - disons "historiques" - qu'ils illustrent par un accompagnement instrumental, généralement complété par des extraits de vieux enregistrements de discours de propagande ou de publicités télévisées… Bref un truc furieusement conceptuel, probablement assez “tongue in cheek”, puisque J. Willgoose Esq. (si, si !), un ex producteur de BBC World Service, prétend, je cite, « vouloir apprendre des leçons du passé au travers... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
24 mars 2018

"Annihilation" de Alex Garland : les couleurs tombées du ciel

Attention à ce que vous souhaitez, car ça pourrait bien se réaliser... Depuis 40 ans et le désastre intellectuel et artistique que fut pour la planète le succès de "Star Wars" (une sorte d'annihilation - du bon goût et de l'intelligence - si on y réfléchit bien...), le vieux fan de SciFi pure et dure que je suis espérait une (re)naissance du genre à l'écran. Eh bien, nous y voilà : les films de SF ambitieux se multiplient, aux mains qui plus est de jeunes auteurs talentueux qui connaissent leurs classiques (Kubrick, Tarkowski,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

23 mars 2018

"Hostiles" de Scott Cooper : Unforgiven (la Haine)...

Grande claque émotionnelle de ce premier trimestre 2018, "Hostiles" est avant tout un retour inattendu aux thématiques du grand western classique, puisqu'il est impossible de ne pas penser régulièrement à Ford, Walsh ou Mann devant ce récit patient d'un convoyage de prisonniers indiens à travers l'Ouest américain, doublé d'un trajet moral chez les deux protagonistes principaux, une veuve brisée par le massacre de sa famille et un "vieux"soldat consumé par la haine et la honte de toutes les horreurs vues et commises. Mais bien sûr,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
22 mars 2018

"True Detective - Saison 2" de Nic Pizzolatto : série noire...

La très mauvaise réception critique de la seconde saison de "True Detective" m'avait conduit à l'ignorer pendant 4 ans, avant que l'annonce du redémarrage d'une troisième saison ne remette la série au coeur de l'actualité. De fait, cette seconde saison, témoignant d'un retour vers une sorte de "classicisme" (relatif) du film noir, refaisant le parcours de Chandler à Elroy, est bien inférieure à la première. Ce qui ne veut pas dire qu'elle est aussi médiocre qu'on l'a généralement affirmé. Oui, l'intrigue policière, avec sa... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
21 mars 2018

Séance (tardive) de rattrapage : "Paterson" de Jim Jarmusch

10 choses que j'ai apprises (ou dont je me suis souvenu) en regardant "Paterson" : 1) La poésie sans rimes, c'est aussi de la poésie, même si c'est plus difficile à reconnaître 2) Le noir et blanc dans la déco d'intérieur, c'est terriblement surfait, et en fait ça peut même attaquer gravement le cerveau 3) Je ne supporte pas les chiens, surtout ceux qui bouffent tout ce qui leur tombe entre les pattes 4) Adam Driver reste définitivement mon acteur américain préféré de la "jeune génération" 5) Il n'y a finalement rien de plus beau que... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
20 mars 2018

"Phantom Thread" de P. T. Anderson : Film of Love and Hate

Ne pas être un grand fan du cinéma - à mon sens lourd, pompier, arrogant - de P.T. Anderson jusqu'à ce jour, contribue certainement à la profonde jouissance qu'a provoqué en moi ce "Phantom Thread" surprenant de réserve, de minutie et d'élégance, en particulier lors de sa première heure, lorsque sont introduits les personnages avec une justesse de ton et une émotivité à fleur de peau stupéfiantes dans un cadre aussi formaliste, formel et convenu que celui de la haute couture, qui plus est dans la société anglaise des années 50 : la... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,