2018 03 10 Man of Moon Cigale (17)20h00 : se présenter sur scène sous les auspices de Ghost Rider, passé dans sa quasi intégralité sur la sono avant de jouer la moindre note, est pour le moins... suicidaire : personnellement, je suis déjà entré en transe sur la voix d’Alan Vega quand Man of Moon, duo écossais post-punk / post-rock minimaliste, attaque son set… Oh, ils sont indiscutablement capables de marteler ces vieux clichés bruitistes ténébreux qui marchent encore et toujours sur nos âmes fatiguées ! Mais si la transe tour à tour butée et hébétée a son charme - d'ailleurs la Cigale applaudira plutôt chaleureusement la prestation visiblement sincère de Chris Bainbridge à la guitare et au chant et de Michael Reid à la batterie -, il est impossible de transcender tout cela sans la capacité (que Vega avait, justement) de basculer vers une saine folie, ou, à défaut, de suggérer quelque déviance inquiétante. Trop sage, trop appliqué, Man of Moon nous laisse en rade alors que nous ne demandions pas mieux qu'un petit trip dans l'espace où nul ne nous entendrait crier.