19 janvier 2018

"Borgen - Saison 2" de Adam Price : la maîtresse du Haut-Château

Nous voilà devant un dilemme au moment d'évaluer la seconde saison de "Borgen" : d'un côté, on est tentés de juger que plusieurs faiblesses de la série ont été corrigées, en particulier parce que certains sujets politiques traités sont plus profonds, plus pertinents (l'engagement en Afghanistan, l'ambigüité entre intérêts économiques et idéalisme humanitaire). D'un autre, la saison souffre d'encore plus d'épisodes ronronnants et consensuels, brossant littéralement le public dans le sens du poil, à la manière des shows télévisés... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

18 janvier 2018

Les films d'Eric Rohmer passeront-ils l'épreuve du temps ? "Les Nuits de la Pleine Lune" (1984)

Avec ses "Nuits de la Pleine Lune" (qui rencontrèrent un certain succès populaire, pour une fois...), Eric Rohmer avait atteint une sorte de classicisme épuré, sans pour autant abandonner sa méthode si particulière de regarder, et de filmer l'amour et son époque. Avec ses personnages, comme toujours, vaguement irritants et prisonniers de leur propres déclarations péremptoires, se débattant dans l'une de ces crises vaguement absurdes qui font pourtant nos vies, il s'agit peut-être du film le plus moral de Rohmer, qui est sans pitié... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
17 janvier 2018

"Better Call Saul - Saison 3" de Vince Gilligan et Peter Gould : la scène classique de procès...

Avec sa narration enchaînant directement sur le final de la saison précédente et ses deux premiers épisodes minutieux qui demandent au spectateur de retrouver rapidement ses marques dans le dédale de ses deux récits "parallèles", la troisième saison de notre bien aimée "Better Call Saul" démarre de manière un peu moins grandiose que les deux précédentes. La mise en scène - surtout quand Peter Gould est aux manettes - reste brillante d'intelligence, et Odenkirk incarne toujours avec une douceur confondante et une tristesse infinie l'un... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
16 janvier 2018

"Patti Smith - Horses" de Véronique Bergen : Célébration philosophique d'un brasier

Dans la belle collection Discogonie, voici une célébration poético-philosophique de "Horses", le premier et mythique album de Patti Smith, l'immortelle pythie de la renaissance du Rock comme engagement politique et moral en 1975. 93 pages très courtes et très denses, parfois un peu ardues du fait de l'érudition de Véronique Bergen, qu'on lira de préférence en écoutant pour la 1001ème fois le disque, de préférence en format vinyle bien entendu (le livre a l'élégance d'offrir deux pages noires de pause pour nous laisser retourner la... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
15 janvier 2018

Les films d'Eric Rohmer passeront-ils l'épreuve du temps ? "L'Ami de mon Amie" (1987)

Eric Rohmer boucla donc en 1987, avec cet "Ami de mon Amie" sa série des "Comédies et Proverbes", soit l'observation amusée - mais cruelle - des comportements des jeunes Français de son époque. Dans le cadre élégant et froid d'une "ville-nouvelle", on voit évoluer ces "jeunes professionnels des années 80" dont les valeurs sont avant tout matérielles, dont les idées ont été définies par la culture dite populaire, et qui ne semblent jamais très profonds. Rohmer leur applique ses règles habituelles du marivaudage et de la confusion des... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
14 janvier 2018

"Le Bonhomme de Neige" de Jo Nesbo : serial writer...

"Le Bonhomme de Neige" est un excellent thriller basé sur une intrigue passionnante, avec des personnages hauts en couleurs et attachants (les bons comme les méchants), propulsé par un certain nombre de twists vigoureux, et bénéficiant d'une construction - avec flashbacks malins et impressionnants - et d'une narration particulièrement habiles. Bref, du nanan pour l'amateur standard de polars, et j'oserais dire, un peu le minimum syndical de la part d'un auteur aussi doué que Jo Nesbø. Les plus exigeants d'entre nous regretteront... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

13 janvier 2018

"La Promesse de l'Aube" d'Eric Barbier : guacamole...

Pour qui n'a pas (encore) lu le célèbre livre de Romain Gary, "la Promesse de l'Aube" est avant tout un film comme un autre, que l'on jugera sur son scénario, sa mise en scène, sa direction d'acteurs, son interprétation. De ce point de vue-là, sans donc être influencè par l'ombre gigantesque jetée par une œuvre phare de la littérature française, l'évaluation du film d'Eric Barbier est forcément nuancée : impossible de prétendre qu'il s'agit de "grand cinéma", tant le film oscille sans jamais convaincre entre des genres finalement... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
12 janvier 2018

"Il s'appelait Ptirou" de Verron et Sente : devoir de mémoire

Je suis d'habitude suffisamment critique vis à vis des adaptations du personnage de Spirou par des auteurs modernes pour ne pas célébrer avec enthousiasme les rares réussites dans un genre aussi difficile. "Il s'appelait Ptirou" est sans aucun doute la plus belle œuvre de la série depuis le formidable "Journal d'un Ingénu" d'Emile Bravo : s'il s'agit à nouveau ici de revenir aux sources d'un personnage mythique de la BD franco-belge du XXème siècle, Yves Sente et Laurent Verron ont préféré nous raconter la genèse du personnage du... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
11 janvier 2018

"Paddington 2" de Paul King : l'homme qui a vu l'ours...

Je dois l'avouer, j'ai beaucoup de mal avec le personnage de Paddington, dont l'épuisante gentillesse et l'inébranlable foi en l'humanité fait renaître en moi des élans képons que je croyais bien enfouis depuis mes 20 ans. Nonobstant l'abjection absolue que représente l'idée d'ingérer des tartines de marmelade, il y a dans ce "Paddington 2" une accumulation de fautes impardonnables qui devraient valoir au dénommé Paul King douze mois au moins de travaux d'intérêt général, comme le nettoyage à la brosse à dents électrique de la fosse... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
10 janvier 2018

"Borgen - Saison 1" de Adam Price : La Vie de Château

On aborde forcément "Borgen" avec un niveau d'attente stratosphérique : entre notre passion pour "Forbrydelsen" et pour "The West Wing", il y a logiquement la place pour une nouvelle série favorite... La déception provoquée par les premiers épisodes s'avère du coup particulièrement sévère : il y a en effet quelque chose de furieusement simpliste dans le récit de l'accession au pouvoir d'un premier ministre femme , centriste, au Danemark, et la crédibilité de ces jeux de pouvoir en souffre. Au point qu'on a plutôt le sentiment... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,