31 décembre 2017

Mes 12 albums préférés de 2017...

... parce qu'un Top 10, c'est un peu trop juste pour une année riche en belles musiques, et puis que la tradition, c'est fait pour être rompu, non ? 1. RELAXER de Alt-J (photo) 2. ex aequo : Volcano de Temples et Low in High School de Morrissey 4. Slowdive de Slowdive 5. Hey Mr. Ferryman de Mark Eitzel 6. Everything Now de Arcade Fire 7. Prince of Tears de Baxter Dury 8. Ty Segall de Ty Segall 9. Angst de Nits 10. ex aequo : The Far Field de Future Islands et A Deeper Understanding de The War on Drugs et Prodigal Son de... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

30 décembre 2017

"Game of Thrones - Saison 7" : urgence ou précipitation ?

Avec la poursuite, sinon l'amplification de la popularité globale de la série, il semble que rien n'arrête plus HBO avec un "Game of Thrones" de plus en plus spectaculaire, en particulier lors de la scène de bataille dantesque qui voit pour la première fois Danaerys employer ses dragons comme arme de destruction massive, et de plus en plus "agitée", confirmant la tendance de la saison précédente : plus question désormais de finasser, les scénaristes développent leurs intrigues à grande vitesse, et continuent à régler les comptes de... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:13 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
29 décembre 2017

Les films d'Eric Rohmer passeront-ils l'épreuve du temps ? "La Femme de l'Aviateur" (1981)

En 1981, Eric Rohmer avait donc mis fin à sa célèbre suite de "Contes Moraux" et le premier film de son nouveau cycle, "Comédies et Proverbes", témoignait d'une véritable rupture de ton, qui plus est extrêmement réussie. Désormais moins intellectuel - ou plutôt moins théorique -, l'univers rohmerien s'ouvrait avec "la Femme de l'Aviateur" aux faux-semblants, à l'impermanence cruelle des sentiments, et surtout, surtout, "à l'air du temps". Et gagnait du coup une magie qui lui permettrait de transcender les constructions toujours un peu... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
28 décembre 2017

"Seekers and Finders" de Gogol Bordello : les illusions perdues...

Nous sommes en 2017, et nous semblons tous avoir baissé les bras devant l'état du monde, conscients de notre incapacité à la changer. Je me souviens de la foi avec laquelle Eugene Hütz chantait il n'y a guère plus de 5 ans les injustices en tous genres, et appelait à une révolte - festive, mais une révolte quand même - des damnés de la terre. Est-ce le fait d'avoir manqué son rendez-vous avec le succès qui lui avait souri quelques mois ? Ou bien la maturité, sale vice qui nous tombe dessus avec l'âge, qui l'empêche désormais de rêver... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
27 décembre 2017

Revoyons les classiques de la S.F. : "2001 : l'Odyssée de l'Espace" de Stanley Kubrick (1968)

Une ouverture sublime, un long tunnel planant, un suspense cybernétique infernal, puis un final halluciné : il y a tout dans "2001 : l'Odyssée de l'Espace", et avant tout la meilleure illustration du génie d'un réalisateur visionnaire comme l'histoire du Cinéma en compte très peu. "2001" ouvre littéralement une brèche d'infini dans l'imagination des spectateurs, qui suffoquent un peu, à la fois dépassés et hypnotisés : comme le personnage de l'astronaute, seul et flottant dans le cosmos, chacun d'entre nous est seul, face au silence... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
26 décembre 2017

"Le Paradoxe de Fermi" de Jean-Pierre Boudine : no future !

Deux mots d'avertissement avant de vous conseiller la lecture de ce "Paradoxe de Fermi" : d'abord, ceci n'est pas un roman, ou plutôt c'est un MAUVAIS roman, dans lequel les personnages n'ont aucune vie, aucune réalité, ne suscitent aucune empathie, rendant le vieux principe d'identification du lecteur totalement inopérant, et donc la lecture de certains passages, décrivant la survie au jour le jour du personnage central dans la nature hostile de la haute montagne, assez fastidieuse. Ensuite, que les aficionados du thème de la... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

25 décembre 2017

Le cinéma enchanté de Hong Sang-Soo : "Turning Gate" (2002)

"Turning Gate", revu quinze ans après sa sortie sur les écrans français où il avait été plutôt bien reçu, au moins par la frange de cinéphile qui s'intéressait à ce "genre de cinéma", est indéniablement le film le plus fort émotionnellement - à date - de Hong Sang-Soo, qui, s'il délaisse temporairement les dispositifs conceptuels dont il est coutumier, accorde à son histoire et à ses personnages une attention totale, s'approchant au plus près de la vérité de leurs relations. Certes, cette préoccupation envers les relations à sens... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
24 décembre 2017

Promenade sur les traces d'un géant, Neil Young : "Living with War" (2006)

Nous en sommes 2006. Bush et sa cohorte de Neo-Cons ont déclenché une nouvelle guerre en Irak, une guerre difficilement justifiable, et dont les conséquences désastreuses changeront le siècle, ou tout au moins les décennies qui suivront. Neil Young est l'un des nombreux artistes américains qui s'indigne, même si l'on connaît ses opinions politiques, plus "républicain éclairé" que "démocrate" : la différence avec beaucoup d'autres, c'est que son engagement se traduit par un nouveau disque des plus militants, "Living with War", puis par... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
23 décembre 2017

"Coco" de Lee Unkrich et Adrian Molina : la musique et la mémoire

Quiconque connaît dans sa famille le drame d'Alzheimer ressortira de "Coco" le cœur brisé et l'âme grandie. Cette scène immense qui voit la mémoire revenir irriguer le cerveau abîmé de Coco, par la magie d'une simple chanson, bouleversera tous ceux qui attendent - la plupart du temps en vain - sur le visage éteint de ceux qui nous aimaient et qui nous ont oubliés que revienne la lumière de la reconnaissance. A partir de là, il m'est impossible de juger "Coco" avec la moindre objectivité. Et si le dernier Pixar souffre de quelques... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
22 décembre 2017

"Westworld - Saison 1" de Jonathan Nolan et Lisa Joy : Ex Machina

Ouf ! L'espace de quelques épisodes assez ennuyeux à mi-parcours, on a eu vraiment peur pour "Westworld". En sur-complexifiant sa narration, en multipliant les énigmes au point de sembler s'acculer elle-même dans une impasse logique, la dernière série "de prestige" de chez HBO a vacillé : allions-nous vers une répétition de l'atroce "syndrome de Lost" ? L'intelligence et l'élégance de la conclusion proposée dans les deux derniers épisodes, qui boucle (à peu près) toutes les intrigues, et apporte des résolutions extrêmement... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,