Six_Feet_under_05La dernière - et mémorable - saison de "Six Feet Under" place cette fois la Mort en plein centre de l'écran : il ne s'agit plus seulement d'une introduction concernant des personnages périphériques, ni d'un gagne-pain pour la Famille Fisher. Il s'agit cette fois d'affronter la mort du personnage central de la fiction. Et de constater les dégâts sur celle-ci, sur les autres personnages, sur nous. Certes, Alan Ball et son équipe de scénaristes n'y vont pas de main morte, et l'on peut déplorer, fait exceptionnel dans la série, quelques excès dans les épisodes finaux... mais notre éventuelle irritation, passagère, est vite oubliée : car l'échec de Nate avec Brenda et l'explosion de son cerveau conduisent à un hébétement général, magnifiquement retranscrit dans l'épisode des funérailles du fils (du frère, de l'amant...) préféré, soient 45 minutes d'épreuve émotionnelle pour le téléspectateur qui doit lui aussi faire son deuil. Oui, une fois "Six Feet Under" terminé, comment vivre sans la plus touchante et la plus audacieuse des séries TV ? Le dernier "tour de vis" réside donc dans ce fameux final, souvent considéré comme l'un des meilleurs du genre… Une conclusion élégiaque, qui imagine (?) la mort de chacun des membres de la famille Fisher, tour à tour fauchés aussi impitoyablement que la soixantaine d'inconnus que nous avons vu mourir en ouverture de chacun des épisodes. Puis l'écran devient blanc, pour la dernière fois, et nous laisse seuls, peut-être mieux préparés à affronter un jour la mort de ceux que nous aimons.