Le Bureau des Legendes 3Si cette troisième saison marque un léger recul qualitatif par rapport à la seconde, sans doute parce qu'elle recentre son sujet sur Malotru et tente au final de justifier la trahison de ce dernier par son histoire d'amour toujours aussi peu crédible (ce qui nous vaudra dans le dernier épisode des scènes romantiques plus dignes d'un film hollywoodien standard que d'une ambitieuse série sur l'espionnage), "le Bureau des Légendes" reste une expérience indispensable : parce que la Syrie et son imbroglio politique inextricable reste en 2017 le principal "cancer" de la planète, on ne peut que louer Eric Rochant d'en faire le centre de son récit, et de nous apporter une vision que l'on peut juger lucide des conflits qui s'y déroule. Sinon, on s'amusera dans cette troisième partie des jeux d'espions autour du Mossad et des centrales iraniennes (même si l'interprétation de Sara Giraudeau est régulièrement déconcertante, ce qui sert et dessert alternativement son personnage), et on se désolera du sort réservé à Duflot, le personnage le plus passionnant de la série, magistralement incarné par le brillant Jean-Pierre Darroussin. On tremblera régulièrement devant les épreuves vécues par nos personnages favoris, la partie "thriller" du "Bureau des Légendes" restant impeccablement tendue et stressante. Bravo aussi au final particulièrement sombre, et donc parfaitement réaliste : un tel final suggère d'ailleurs que la série peut s'arrêter là, ce qui serait très élégant, mais un peu frustrant. Si c'était le cas, "le Bureau des Légendes" nous manquerait !