2017 05 18 Okay Monday Divan du Monde (2)20h30 pile, trois dandys entrent sur scène, ils s’appellent Okay Monday, ils sont Français et ils perpétuent une certaine élégance “mod”, encore renforcée par la superbe Rickenbaker du bassiste, un instrument à la très forte symbolique. Le format power trio et l’élégance des musiciens évoquent évidemment les débuts de Jam, même si les premières chansons, nerveuses et mélodiques, portées par une voix maniérée, peuvent également rappeler les débuts de Costello à l'époque “My Aim Is True” (sans même parler du look binoclard émacié du chanteur...). Bref, que du bon : de l’élégance, du nerf, des morceaux courts et tendus, des tendances pop bien gérées en puissance… Plaisir garanti avec cette première partie qui, si elle ne révolutionne rien, remplit parfaitement son office. Le public, qui est arrivé petit à petit, manifeste son enthousiasme ; les trois musiciens paraissent absolument ravis de l’excellent accueil reçu… Bref, 35 minutes tout-à-fait satisfaisantes. Décidément, on a de la chance avec les premières parties depuis quelques mois !