Rue Sans Souci"Rue Sans-Souci" est le premier roman de la série "Harry Hole" à répondre pleinement au cahier des charges du polar scandinave : intrigue complexe imbriquant au moins deux, sinon trois, enquêtes parallèles, grand nombre de personnages - tous plus ou moins déséquilibrés - offrant la possibilité de multiples résolutions successives des énigmes jusqu'au retournement final, et bien entendu belle atmosphère anxiogène se nourrissant de paysages et d'ambiances scandinaves qui nous semblent toujours légèrement décalés... Avec cette fois un court passage par le Brésil qui pose d'ailleurs problème : la majorité des mots employés lors des chapitres brésiliens sont... de l'espagnol !!! De quoi jeter rétrospectivement un doute sur la crédibilité des deux premiers romans de la série qui se passaient en Australie et en Thaïlande : si Jo Nesbø est capable d'écrire autant d'aberrations sur le Brésil en une trentaine de pages (relisez, incrédules, le paragraphe absurde sur la caipirinha - puisque la cachaça, version locale du rhum, ne peut pas être "amère") avons-nous eu raison de lui faire crédit à propos de ses délires exotiques précédents ? En faisant en outre avancer Harry sur la piste de Prinsen, et en se concluant sur un cliffhanger qui nous donne envie d'enchaîner immédiatement sur le prochain volume, "Rue Sans-Souci" se dévore malgré ses plus de 500 pages en quelques heures et offrira sans problème à tout aficionado du polar scandinave le plaisir qu'il attend : un classique du genre, donc.