La Nuit du Jugement... Curieusement, le paroxysme de violence annoncé à la fin du tome précédent n'a absolument pas lieu, ce qui fait qu'on a l'impression d'une baudruche se dégonflant piteusement : il ne s'agissait donc que de l'un de ses maudits cliffhangers destiné à appâter le chaland... Rage, rage ! La suite des aventures du Révérend Custer, qui passe quand même beaucoup de temps à dire à sa fiancée qu'il l'aime (bâillements !) a tendance cette fois à nous laisser assez indifférents, même si la situation de notre vampire préféré dans les griffes du Graal ne manque pas de saveur. Bref, on tourne les pages avec pas mal de nonchalance, en attendant qu'il se passe vraiment quelque chose. Et si "Preacher" était déjà en train de tourner en eau de boudin ? On pouvait encore savourer le grand n'importe quoi de son scénario grâce à l'énergie méchante qui se dégageait, mais cette fois, le mauvais esprit se réduit à un "French Bashing" de circonstance, assez pitoyable. On attend que la série se redresse dans le prochain tome, sinon la suite, ce sera sans nous !