Ballerina afficheLe fait d'avoir une petite fille de 5 ans induit presque naturellement l'obligation de voir TOUS les films d'animation qui sortent et sont à peu près compatibles avec son âge. Et il y en a beaucoup ! Je ne pense pas que j'aurais vu "Ballerina", sinon, mais j'ai quand même trouvé le film plus intéressant que ma fille, qui n'a pas réussi à comprendre pourquoi la Tour Eiffel (son monument favori) était "cassée", ni pourquoi Mme Le Haut était si méchante et voulait tuer les héros à la fin. Et sur ce dernier point, il faut bien admettre que ma fille n'a pas tort : rajouter une scène d'action finale qui n'a aucune raison d'être, sinon de nous permettre d'escalader la Statue de la Puberté (seul bon gag de tout le film...) et de voler avec le jeune inventeur insupportable, achève de démontrer que les scénaristes n'ont aucune considération pour la logique de leur récit. Plus que l'animation clairement pas au niveau international, plus que les raccourcis dans la topographie de Paris indignes d'un film français, plus que l'horreur absolue de la bande son qui nous inflige d'abominables chansons prétendument "pop" braillardes, c'est le brassage continu de clichés rebattus du "film pour enfants" américain qui donne envie de hurler, et ce malgré - ou à cause même - de l'efficacité narrative du film, plutôt bien rythmé et bien mis en scène. Au final, le pire est sans doute que je me suis moins ennuyé devant "Ballerina" (pourquoi pas "Ballerine", d'ailleurs ?) que ma fille de 5 ans. Et demi.