30 novembre 2016

"Mademoiselle" de Park Chan-Wook : Young Girl(s)!

Park Chan-Wook est un réalisateur aussi adulé par beaucoup que méprisé par d'autres, presque aussi nombreux, et ce pour - peu ou prou - les mêmes raisons : sa virtuosité technique incomparable, son goût pour la perversité et la provocation potache. Avec "Mademoiselle", Park donne l'impression qu'il a voulu (ou du moins a réussi à) synthétiser totalement son cinéma : on peut donc affirmer avec confiance qu'il a réalisé là son chef d’œuvre, un film aussi totalement époustouflant que grossièrement frustrant, la perfection absolue (de la... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

29 novembre 2016

"Preacher - Mort ou Vif" (épisodes 1 à 7) de Ennis et Dillon : Dead or Alive !

Bénéficiant d'une réputation sulfureuse, porté au pinacle par de nombreux fans qui retrouvent dans ses pages un écho malin à leurs pires désirs de transgression, "Preacher" est un drôle de livre... Comic book à l'américaine, avec tout ce que cela comporte de codes adorés par les uns, honnis par les autres, il est réalisé par deux britanniques (un anglais et un irlandais), ce qui était sans doute la seule manière d'aller aussi loin dans la provocation, en particulier anti-religieuse. Cet mauvais esprit, que l'on qualifierait facilement... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
28 novembre 2016

Découvrons les classiques du cinéma italien : "Théorème" de Pier Paolo Pasolini (1969)

En 2016, il n'est pas facile de regarder, et encore moins d'aimer "Théorème", un célèbre film de Pasolini qui paraît plus aujourd'hui un marqueur de sa turbulente époque qu'une véritable pierre blanche dans l'histoire du Cinéma (majuscule, forcément quand on parle "d'auteurs" comme Pasolini, même si dans son cas, c'est souvent pour la mauvaise raison du scandale qu'on parle de lui...). Non pas qu'on ne puisse prendre un peu de plaisir devant cet objet bâtard qui hésite entre le pamphlet politique et l'écriture libre de la poésie avant... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
27 novembre 2016

Célébrons éternellement le génie d'Hergé : "Tintin T4 - les Cigares du Pharaon"

"Les Cigares du Pharaon", dans la version redessinée et coloriée, fut certainement durant une bonne partie de mon enfance mon "Tintin et Milou" préféré, tant ces aventures rocambolesques au rythme trépidant me semblèrent une sorte de parangon du genre : mêlant sans complexes la malédiction de Toutankhamon, Lawrence d'Arabie, les enquêtes d'Albert Londres sur le trafic d'opium, Henry de Monfreid (... dont je rappelle qu'un feuilleton mémorable de l'ORTF célébrait la vie dans les années 60, feuilleton qui me faisait également rêver...),... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
26 novembre 2016

Revoyons les classiques du cinéma US : "Bonnie and Clyde" d'Arthur Penn (1967)

Oubliez les réflexions des cinéphiles sur l'avènement proche du Nouvel Hollywood : certes, Arthur Penn filme le sang (ici, beaucoup) et le sexe (ouverture culottée de "Bonnie and Clyde" sur Faye Dunaway nue) frontalement, de manière "anti-hollywoodienne"... mais n'a pas quand même grand chose à voir avec Coppola, Spielberg ou De Palma. Oubliez même les préoccupations politiques, certes sincères, à l'unisson d'une époque profondément contestataire : "Dans "Bonnie and Clyde", l’individu découvre l’humiliation économique, sociale,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
25 novembre 2016

Pixies au Zénith (Paris) le mercredi 23 novembre 2016

Installation rapide du matériel des Pixies, et à 20h30 précise, Frank Black, Joey Santiago, David Lovering et… Paz Lenchantin (désormais remplaçante officielle et permanente de Kim Deal) déboulent avec… Where is My Mind?... soit quand même un début furieusement culoté, puisqu’il y a sans doute une partie raisonnable du Zénith – désormais comble – qui est venue avant tout pour entendre le seul tube (à mèche longue, le tube) des Pixies !  Frank semble avoir repris un peu de poids, même s’il est élégamment vêtu de noir, et il a... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:54 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

24 novembre 2016

Ma filmothèque bancale : "Taps" de Harold Becker (1981)

Je me souviens qu'à sa sortie en 1982, "Taps" m'avait impressionné, m'avait séduit même, et que j'avais un temps suivi la carrière du réalisateur Harold Becker, avant de réaliser que s'il y avait deux carrières à suivre, c'étaient celles de Sean Penn et de Tom Cruise, qui allaient enterrer joliment Timothy Hutton, le jeune premier sur lequel Hollywood misait à l'époque. Ce qui reste de toute manière intéressant dans "Taps", c'est comment l'enthousiasme que dégagent ses jeunes héros au début de l'histoire épate le spectateur et... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
23 novembre 2016

Séance de rattrapage : "Downton Abbey - Saison 6" de Julian Fellowes

Pour le dernier tour de piste de la famille Grantham avant que "Downton Abbey" ne ferme ses portes, Julian Fellowes et son équipe ont pris un parti forcément criticable, celui de la générosité tant envers leurs personnages que leur public, puisque les 9 épisodes de cette sixième et dernière saison sont une suite quasiment ininterrompue de bonnes nouvelles et de bons sentiments : même les personnages détestables tels Mr. Barrow, ou simplement irritants (il y en a beaucoup, avouons-le) auront ici leur chance de rédemption, et pourront... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
22 novembre 2016

"Eva" de Simon Liberati : un enchantement

Plusieurs fois, j'ai reposé "Eva" en plein milieu de la lecture, sentant comme une nécessité de réfléchir aux dernières pages que j'avais lues : non pas à leur contenu, mais bien plutôt à leur écriture, à ce qu'on appelle communément le "style littéraire" de Simon Liberati. Et d'admettre que cela faisait certainement des années que je n'avais pas ouvert un livre aussi "bien écrit", je veux dire par là au sens "classique" du terme, quelque part entre l'incandescance romantique du XIXe siècle et la divine élégance de Proust. C'est faire... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
21 novembre 2016

Girl Band / Preoccupations au Trabendo le samedi 19 novembre

20h55 : Installation rapide et déjà joliment bruyante du matériel, et les lumières s'éteignent. Je le signale parce qu'en fait, elles vont rester éteintes pendant tout le set de Girl Band. C'est pour dire qu'on n'est pas là pour les photos (... même Robert !). Heureusement qu'on a pu bien voir les musiciens pendant le changement de matériel ! Surtout Dara Kiely, joli garçon blond et déjà un peu empâté, vêtu d'un t-shirt informe sur lequel il va tirer nerveusement pendant tout le set, les yeux un peu dans le vague. Et ça commence par... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,